Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Monsters Domain banner

Monsters Domain – La revanche des squelettes

Monsters Domain propose une expérience en FPS où vous incarnez un seigneur du mal. Ramenez les morts à la vie et faites grossir votre armée afin de restaurer le royaume des ténèbres. Le jeu est disponible en démo sur Steam pour une date de sortie inconnue.

 

Le retour du roi squelette

Jadis, les ténèbres furent éradiquées et scellées, et la lumière demeura à jamais sur le monde. Deux aventuriers explorent une crypte à la recherche de cette antique légende. Jusqu’à tomber nez à nez avec un squelette assis sur un grand trône. Les yeux du squelette s’illuminent et l’un des aventuriers s’effondre en hurlant : la partie commence.

On débute sous forme spectrale, enfermé dans ce qui reste de notre enveloppe de seigneur du mal. Dès lors, la mécanique principale du jeu se présente : posséder les squelettes qui jonchent le sol afin de récupérer une enveloppe charnelle capable d’agir sur le monde alentour. Une fois les déplacements pris en main et l’arme de base équipée, il faut défaire l’aventurier restant. Quand l’adversaire est à genoux, un choix est proposé.

On peut simplement le tuer, ce qui rendra son corps disponible pour être relevé. Il est également possible de le sacrifier, ce qui est le seul moyen de régénérer les points de vie pour votre personnage et ceux de votre groupe. Enfin, on peut directement posséder un ennemi qui s’est avéré puissant, attention toutefois, on ne peut pas posséder un adversaire d’un niveau supérieur au sien.

L'intérieur d'une crypte en ruines, un squelette est sur le sol en face de vous.

Vous venez de quitter votre corps, la carcasse de l’aventurier vous attend pour être votre nouveau réceptacle

 

Chouchouter ses sbires dans Monsters Domain

Après la première victoire, on se dirige vers le coffre le plus proche pour y trouver de l’équipement.  On peut dès lors répartir les pièces d’armure et les armes entre notre corps et les autres squelettes qui nous suivent. Il est possible d’équiper chaque personnage de la tête aux pieds en fonction de son niveau.

Pour ce qui est des armes, il faut compter sur une statistique de vitesse d’attaque pour certaines armes au corps-à-corps. Mais il est aussi possible d’équiper des arcs ou des sorts magiques pour assurer l’arrière-garde. Les coffres revêtent donc une importance capitale puisqu’ils sont en nombre limité et contiennent souvent les objets les plus puissants.

Outre l’échange d’objets, des ordres peuvent être donnés aux sbires, comme attaquer un adversaire particulier, se rendre sur un point précis ou tout simplement suivre le corps principal.

L'écran d'inventaire du personnage principal, d'un côté ce qui est porté, de l'autre, le stockage.

L’inventaire de votre corps principal, vous pouvez voir les statistiques en passant la souris sur les objets

 

Temple du mal

Après avoir fait l’essai des tactiques de combat sur quelques groupes d’aventuriers qui campaient dans la zone, il est temps de finir les préparatifs de l’empire du mal à venir. Direction les ruines d’un temple qu’il faudra profaner pour exploiter son plein potentiel démoniaque.

Une fois la décoration remodelée, le lieu devient une véritable base où l’on peut s’adonner à de l’artisanat afin de créer armes et armures. Mais également construire des autels qui serviront d’habitations et augmenteront le nombre maximum de sbires pouvant être déployés. Le tout grâce à des matériaux que l’on peut trouver dans des coffres, mais aussi récolter dans la nature grâce à des outils de récolte.

Le temple dispose aussi d’un espace de stockage. Il permet de vider l’inventaire et d’accéder d’un seul coup à celui de tous les sbires, sans avoir à interagir séparément avec chacun d’entre eux. Un petit tour par le cimetière du temple pour gonfler les rangs de l’armée et vous voilà en route pour la dernière épreuve de cette version d’essai…

 

Une démo encourageante

On est loin de la version définitive de Monsters Domain, de nombreux éléments sont donc amenés à changer. Toutefois, l’expérience est d’ores et déjà prometteuse. Mélange d’action à la première personne, de RPG et de gestion d’armée, cette première démo de G-Devs permet d’être optimiste quant au produit fini.

Tags

Partagez sur

Laquenouilh

Diplômé d’école de journalisme de 22 ans avec une nette orientation PC malgré des débuts sur consoles Nintendo. Grand amateur de lore divers et variés et rôliste à mes heures perdues, je ne me suis toujours pas remis de The Witcher ou de la trilogie Mass Effect. Niveau MMO, inconditionnel de Guild Wars 2 où je fais des passages réguliers (chassez le naturel, il revient au galop). J’ai parcouru sommairement Azeroth et Tamriel mais ce sont deux univers qui ne sauraient être appréhendés en une seule vie à mon sens. Une attirance pour les récits fournis qui ne m’empêche pas d’écumer les matchmakings des quatre coins du monde avec un niveau approximatif que ce soit sur League of Legends, Wild Rift, Overwatch, Valorant ou d’autres. Pour conclure, j’ai une légère préférence pour les productions occidentales par rapport au Japon même si je sais me laisser surprendre par des licences nippones.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Monsters Domain - La revanche des squelettes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *