Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Test Teardown - Une

Teardown – L’explosion de voxels

Teardown ACTION

Partagez sur

Après près de dix-huit mois d’Early-Access, Teardown est enfin sorti en version 1.0. Après avoir fait le tour de ses missions, des différents modes de jeu présentés ainsi que plusieurs mods proposés, nous vous donnons notre avis sur le titre de Tuxedo Labs.

 

La destruction comme gagne-pain

Teardown présente l’histoire d’une personne qui traverse les difficultés du capitalisme et de la vie de famille. Son entreprise de construction ne fonctionnant pas, le joueur devra quand même subvenir aux besoins de sa famille. La seule façon d’y parvenir est d’accepter des emplois de plus en plus douteux. Une chose menant à une autre, le joueur se retrouvera rapidement soumis à du chantage pour faire n’importe quoi, du vol de robots avancés à la destruction de différents éléments.

Le joueur devra donc accepter des missions impossibles à mener à bien dans un monde classique. Teardown met alors en place son principe le plus original : son monde entier est créé en voxels (mot-valise créé en contractant « volume » et « pixel », un voxel est à la 3D ce que le pixel est à la 2D), entièrement interactif. En effet, tout élément du jeu est destructible et le joueur devra se servir de ce point pour mener à bien ses missions. Un mur vous demande un détour ? Détruisez-le. Teardown présente une technique très impressionnante et on passe nombreuses des premières heures de jeu à simplement tester la physique du jeu.

Test Teardown - Maison

La maison du joueur, HUB principal du jeu, se meuble au fur et à mesure des missions

 

Au fur et à mesure de l’accomplissement des missions, le joueur débloque de nouveaux outils. Si le simple marteau disponible en début de jeu ne permet de détruire que certains matériaux, le joueur devient rapidement une arme de destruction. Entre un chalumeau, des armes de poing ou même des mines, les possibilités de destruction et donc de mener à bien ses missions évoluent rapidement.

Malheureusement, au long de ses quarante missions, Teardown se répète rapidement. Récupérer plusieurs objets en optimisant son parcours ou détruire un bâtiment sans déclencher les alarmes, la grande majorité des missions du jeu sont finalement assez semblables et on perd rapidement l’effet « wow » des premières missions.

Test Teardown - mission map

Pour chaque mission, il faudra optimiser son parcours pour mener à bien ses objectifs dans le temps imparti.

 

Un bac à sable totalement destructible

En plus de ces missions, Teardown propose de parcourir les neuf terrains de jeu disponible en mode « SandBox ». Ainsi, il est possible d’utiliser toutes ces armes à volonté afin de tester encore la physique impressionnante du jeu. Les développeurs de Tuxedo Labs proposent, en outre, plusieurs défis sur chaque terrain. Une nouvelle fois, les défis se ressemblent tous. Récupérer X objets dans le temps imparti avant de s’enfuir. La très grande majorité des objectifs du jeu seront de ce style.

Test Teardown - mission objectif

Récupérer des objets et fuir avant l’arrivée des renforts : 90 % de vos objectifs dans Teardown

 

Une nouvelle fois, on reste impressionné par les possibilités offertes par le jeu. En plus des outils, de nombreux véhicules sont disponibles et également entièrement destructibles. Si les voitures permettent de rallier des points de la map plus rapidement, d’autres véhicules permettent des actions plus originales. De la pelleteuse facilitant la destruction à la grue permettant de déplacer les objets les plus lourds, une nouvelle fois Teardown impressionne par sa technique.

Test Teardown - Grue

Déplacer une voiture grâce à la grue st souvent la meilleure façon de ne pas déclencher l’alarme

 

Une palette de mods hallucinante

Si les missions et les défis de Teardown se répètent malheureusement rapidement, la communauté très active du jeu peut lui donner un intérêt supplémentaire. Les dix-huit mois d’accès anticipé du jeu ont permis à la communauté de laisser parler son imagination. Combinées à la physique exceptionnelle du jeu, certaines idées de modeurs impressionnent. 

De la tenue d’Iron Man, au Mjöllnir de Thor, en passant par des sabres laser ou encore un Portal Gun, la communauté a créé des mods très bien faits et se combinant parfaitement à la technique du jeu. Une nouvelle fois, tous ces mods permettent de retrouver quelques instants d’intérêt au jeu tellement ils sont nombreux et, pour la plupart, bien conçus, mais ne suffisent pas à rendre le tout très original à long terme.

 

De multiples mods permettent, en outre, de découvrir de nouveaux terrains de jeu. D’un avion en plein vol à certaines des maps les plus connues du jeu vidéo (les amateurs de CS : GO pourront, par exemple, s’amuser à détruire Dust). Une nouvelle fois, ces situations prêtent au départ à sourire… Mais n’offrent finalement que peu de gameplay.

Teardown – La technique ne fait pas tout

Teardown est un jeu doté d’une physique hallucinante. Étonnamment peu gourmand, car très bien optimisé (dans les modes classiques du jeu, il tourne parfaitement… Certains mods sont, eux, particulièrement gourmands), le jeu a un côté contemplatif impressionnant. Chaque voxel du jeu a ses caractéristiques propres et on passe des heures à tester ces différents outils de destruction. Malheureusement, à moyen terme, Teardown perd rapidement en intérêt. Par ses missions très répétitives ainsi que son manque de contenu, on fait vite le tour du jeu. Si beaucoup de mods impressionnants viennent compenser cet écueil, Teardown manque encore de contenus pour convaincre à long terme. Il reste un jeu à la technique particulièrement impressionnante et promet quelques heures d’amusement.

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Matthes

je suis Matthes, rédacteur sur le site et fan de Nintendo de la première heure ou presque. Ayant principalement fait mes armes de gamer sur les différentes versions de Mario Kart et Smash Bros, mes occupations vidéoludiques sont aujourd'hui plus variées. Si elles tournent toujours principalement autour de l'univers de notre plombier préféré, de nombreux jeux indépendants tels que The Binding of Isaac, FTL : Faster Than Light ou encore Rimworld font dorénavant partie intégrante de mon quotidien de joueur.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Teardown - L’explosion de voxels”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *