Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Application 3018 sur téléphone en main

Le 3018 s’élargit dans sa guerre contre le cyber-harcèlement

Partagez sur

Cela n’est pas connu de tout le monde, mais le 8 février a été choisi pour marquer une ambition particulière. Si vous posez la question autour de vous, on vous sortira peut-être qu’il s’agit d’une de ces journées saugrenues, au hasard une célébration mondiale des légumineuses ou notre haine commune du moustique. Eh bien non, les légumineuses sont reconnues pour leurs propriétés nutritives le 10 février et quant aux moustiques, on rappelle leurs conséquences létales le 20 août. En ce qui concerne le 8 février, c’est la date choisie pour le Safer Internet Day, c’est-à-dire un Internet plus sûr. C’est aussi le jour choisi pour le lancement de l’application 3018, par Orange Innovation, qui propose un service pour combattre le cyber-harcèlement chez les jeunes victimes.

Application 3018 à téléchargerr

 

L’évolution numérique de Net écoute

Une situation de plus en plus dramatique

En vérité, l’application vient enrichir un service déjà en place depuis 2009. Il s’agissait de la plateforme téléphonique Net écoute, avec son numéro vert à rallonge, 0800 200 000, difficile à garder en tête au beau milieu d’une situation critique. Le service géré par l’association e-Enfance menait un travail d’écoute et de protection des mineurs victimes de cyber-harcèlement. À ce jour, l’association travaille en concomitance avec la plateforme Pharos, dirigée par la Police nationale, permettant de regrouper et traiter les contenus explicites des auteurs de harcèlement.

En 2020, la Covid-19 plonge le pays dans des situations de confinements, avec un premier confinement qui a demeuré jusque-là le plus long et le plus inattendu (17 mars au 11 mai 2020). Cela a été un moment numérique important, avec un usage des services vidéoludiques, internets ou de streaming jamais vu auparavant. Selon l’ARCEP, le trafic internet a ainsi augmenté de 30% dans les ménages français au printemps 2020, pour le plus grand plaisir d’apéros-visio ou de l’explosion du télétravail. Sur les réseaux sociaux en mars et avril 2020, c’est une augmentation respective de 121% et de 155% du trafic, de quoi alimenter nombre de fils de discussions en tout genre.

Parallèlement, et de façon presque logique, Net écoute constate une augmentation importante du cyber-harcèlement sur la même période, avec 26% de cas supplémentaires. Il n’en faut pas plus pour le gouvernement pour lancer une campagne sur le harcèlement à l’école (avec l’initiative PHARE sur le terrain), une initiative bienvenue, mais qui arrive malgré tout très en retard compte tenu de l’impact des réseaux sociaux depuis leurs créations en 2001. Net écoute se transforme alors en 3018 le 13 avril 2021, avec un chat en ligne et un lien resserré avec les réseaux sociaux pour une intervention immédiate sur les contenus.

Cyber-harcèlement à l'école

 

Un outil adapté aux enjeux d’aujourd’hui

Le 8 février 2022, 3018 est devenu plus qu’un numéro téléphonique, il est aussi une application. À la moindre déclaration de harcèlement par une victime, le 3018 déclenche une procédure de signalement, qui permettra ensuite un suivi et des conseils à la personne.

Un dossier est également constitué, avec le rassemblement des preuves (textes de chantage, insultes, photos compromettantes, etc.) dans l’éventualité d’une procédure judiciaire. Enfin, le service transmet directement aux agents de modération, sur les réseaux concernés, une demande pour traiter plus rapidement les signalements et effacer toute trace des contenus qui portent atteinte à la victime.

À l’origine de cette application, c’est la société caennaise Orange Innovation qui a planché sur son développement, annoncée par le gouvernement en novembre 2021 dans une déclaration du président Emmanuel Macron.

 

Le délai était court, quelques semaines, pour que les développeurs puissent aboutir à un outil efficace. Le 4 mars 2022, Yunus Arslan, qui a travaillé sur l’application 3018, en faisait une présentation synthétique :

Il y a trois fonctionnalités. Appeler le numéro d’aide aux victimes 3018, échanger par message avec un conseiller du 3018, et ouvrir son coffre-fort sécurisé.

Ce coffre-fort est la nouveauté essentielle qui permet de confiner définitivement des contenus malencontreux qui transforment souvent en cauchemar la vie des victimes. En relation très étroite avec les hébergeurs, le 3018 peut être résolument efficace, avec une saisie des contenus en ligne en une heure en moyenne. La rapidité de l’intervention est en effet un élément important à prendre en compte, car plus l’élément compromettant est relayé, plus il aura d’impact sur la psychologie de la victime.

Application 3018, tchat et coffre-fort

 

Une population touchée par le cyber-harcèlement au plus jeune âge

Les services et l’application sont disponibles par téléchargement pour les smartphones sur Google Play et App Store. Par ce biais, la stratégie gouvernementale est plutôt claire, elle souhaite s’adresser directement aux personnes jeunes, de façon à ce qu’ils s’emparent du problème et le dénoncent à leur façon. Le service 3018 se figure certainement ainsi responsabiliser la population directement concernée, avec l’espoir qu’en déplaçant les acteurs il sera possible de diminuer la pratique du harcèlement au fil des générations.

Par ailleurs, si l’on se penche sur les chiffres apportés par la structure e-Enfance, on constate que la majorité des victimes de cyber-harcèlement sont des jeunes filles de 13 ans à 51% des mineurs interrogés (de 8 à 18 ans). Une donnée confirmée par une jeune fille dont le parcours a été marquée, dès ses 13 ans, par un harceleur. Sur une banale plateforme de jeu comme Habbo, Alya Chartier a en effet entamé une relation avec un homme qui prétendait avoir 16 ans. De fil en aiguille, la communication s’est voulue plus intime, l’innocence amoureuse d’une jeune personne y prenant part bien malgré elle, pour finalement exploser sur les réseaux sociaux, dans un immense fracas humiliant.

Son expérience semble être malheureusement d’une grande banalité, les cas de plaintes pour revenge porn s’élevant à 3400 en 2020, pour 177  petites condamnations. Il faut noter qu’Alya Chartier prend grandement part aujourd’hui à la sensibilisation, avec en 2021 la publication d’un livre Juste une histoire de nudes. En novembre 2021, elle prend part au documentaire de France TV Slash, Revenge, aux côtés d’une autre victime, Mathilde. On y voit leur parcours, mais aussi leur reconstruction sur 5 épisodes, avec une confrontation finale à la justice.

 

3018 pour un accompagnement éducatif

Il est important de mesurer la nécessité de moderniser les services de protection ou gouvernementaux. Le passage de 3018 en application numérique est essentiel, notamment dans le contexte de recrudescence des cyber-harcèlements que l’on a pu constater. Ce n’est pas seulement une question de renouveler des services, mais de garantir une certaine accessibilité. Avec la prise en main directe du dossier, ainsi que la possibilité de dialoguer par messagerie instantanée, la démarche pour une victime de cyber-harcèlement est simplifiée et franchir le pas vers une dénonciation est alors moins lourd.

Bien évidemment, une simple application ne transformera pas les rapports humains aussi aisément et c’est davantage une question d’éducation aux réseaux sociaux que le gouvernement devrait poser. À ce sujet, l’étude invoquée plus haut d’e-Enfance met en évidence des parents démunis face à ce problème. Parmi les parents interrogés, 83% avouent ne pas avoir connaissance de la façon dont leurs enfants utilisent internet. Les parents semblent d’une certaine manière dépassée et en appellent à un accompagnement plus approfondi des structures publiques et de l’école pour les aider.

Amende de 60 000€ pour méfait de Revenge porn

Tags

Partagez sur

Phebus

J'aime me plonger jusqu'à l'os dans des choses que je ne connais absolument pas, pour rester curieux de tout, toujours le poing levé comme disait une chanteuse de mes folles années de jeunesse. Sinon je fais partie de cette secte, toujours plus réduite, qui croit en la sortie d'un Half-life 3 depuis vingt ans. J'ai cependant d'autres religions comme Dear Esther, Denis Villeneuve, Alien, les chats, le Japon ou la cuisine. Touche-à-tout en jeux vidéo, j'ai tout de même mes limites quand il s'agit de taper dans le ballon rond ou m'infliger du golf ô combien dynamique. Entre toutes ces choses, j'aime malgré tout un peu d'instinct primaire, en me défoulant sur un FPS en ligne, ça finit toujours une journée en beauté. J'aime à penser que j'aurai pu faire une carrière inimaginable dans l'Esport et devenir celui qui connaît le jeu vidéo mieux que tout le monde (pathétique fierté humaine).

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Le 3018 s’élargit dans sa guerre contre le cyber-harcèlement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *