Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Metal Gear Solid 2 - Metal Gear Ray

Remake de Metal Gear Solid 2 : quand l’hommage tourne à l’hoax

Partagez sur

Saga mythique au destin mouvementé, la franchise Metal Gear est régulièrement au centre de rumeurs de remakes ou de remasters. Metal Gear Solid 2 a été au centre de la dernière d’entre elles au mois d’avril par le biais d’un énigmatique compte twitter. Malheureusement, ceci n’était qu’une petite blague dont l’auteur n’avait pas anticipé la portée.

 

Je suis Tom Olsen, bienvenue dans ma vie

Tout commence le 8 avril, jour du premier tweet du compte de Tom Olsen, employé fictif sur le Big Shell, théâtre des évènements de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty. Ce compte, dans un format un peu role-play, dévoile le quotidien de cet employé quelques jours avant les faits relatés dans le jeu d’Hideo Kojima. À base de screenshots du titre, l’employé livre sa vie sur cette immense plate-forme pétrolière.

Le personnel de la salle à manger est parti pour la journée. Et moi qui voulais prendre une collation avant de rentrer à la maison. Il y a un distributeur automatique dans le Shell 2 Core, mais c’est une longue marche. Ils devraient en mettre un autre ici.

Rapidement, le compte amuse et interroge. Au-delà de l’humour de la démarche, certains fans de la franchise y voient une pirouette marketing pour faire du teasing pour un remake. Cette année, Metal Gear Solid 2 aura vingt ans, le timing semble parfait. De plus en plus d’internautes suivent le compte pour dénicher d’éventuels indice dans les tweets de ce brave Tim Olsen. Le principal intéressé s’en amuse d’ailleurs.

Je suis en train de réparer un tuyau qui fuit dans sur la plate-forme A. Beaucoup de gens ont commencé à me suivre. Est-ce normal sur Twitter? Mon travail n’est vraiment pas si intéressant. Il n’y a honnêtement pas beaucoup d’excitation ici au Big Shell. Néanmoins, je suis heureux de voir des gens intéressés par la protection de l’environnement !

 

La rumeur court

La confusion devient encore plus grande le 14 avril, quand le compte twitter Metal Gear Officiel se prête au jeu et répond, tout en role-play, à un tweet de Tom Olsen.

Tom, nous en avons parlé.
Veuillez vérifier votre codec chaque matin pour les mises à jour des réunions et les évacuations en cas d’incursions PMC. Et nous avons des visiteurs la semaine prochaine, alors terminez de nettoyer les évents et assurez-vous que les drapeaux sont tous correctement accrochés, mais ne touchez pas le C4 cette fois.

Cette fois, le doute n’était plus que permis. D’autant plus que la saga est coutumière de ce genre de coup de communication. Au moment de l’annonce de Metal Gear Solid V, le jeu avait d’abord été présenté comme un tout autre titre dénommé The Phantom Pain, soit-disant développé par le studio Moby Dick et le mystérieux Joakim Mogren.

Après avoir laissé planer le mystère quelque temps, la vérité avait été révélée lors de la GDC 2013 où Joakim Mogren devenait Hideo Kojima en enlevant son masque. Une stratégie inédite qui entrait en résonance avec les thématiques d’identité et d’illusion chère au cinquième opus de la franchis.

Joakim ou Kojima?

Joakim ou Kojima?

 

Dans le cas de Metal Gear Solid 2, la transmission de l’information, les relations entre génétique et mémétique, font partie des problématiques majeures abordées au cours du jeu. Tous les astres semblaient donc alignés pour annoncer le remake tant attendu des aventures de Solid Snake et Raiden.

Jour après jour, les tweets se multiplient et racontent l’incident de Big Shell mais du point de vue de Tim Olsen. On y voit l’arrivée des terroristes de Dead Cell, les débuts de l’infiltration de Raiden et la galère vécue par Tim au milieu de toute cette agitation. La hype est réelle et de nombreux sites internet d’actualité JV répandent la rumeur.

 

Une simple commémoration de Metal Gear Solid 2 ?

Hélas, tout ceci n’était pas une manœuvre téléguidée par Konami. Derrière Tim Olsen se cache en réalité Nitroid, un spécialiste reconnu de la franchise et en charge du podcast The Kojima Frequency. Celui-ci voulait rendre hommage à sa manière à ce jeu pour ses vingt ans.

“Tom, tu n’as été crée que dans seul but. Pour montrer mon appréciation pour MGS 2 alors que ce dernier approche de son vingtième anniversaire, j’ai pensé que ce serait amusant d’imaginer la vie quotidienne d’une personne travaillant sur le Big Shell et comment cette même personne avaient vécu les évènements du jeu. […] Ce fut amusant avant que les rumeurs commencent” révèle le principal intéressé le 30 avril dans une vidéo sous forme de conversation codec.

Tout au long de la vidéo, Nitroid revient sur l’ironie de la situation. Selon lui, Tom Olsen n’a jamais évoqué une seule fois, même de manière détournée, la possibilité d’un remake ou d’un remaster. C’est l’habitude que nous avons d’être soumis à d’intenses campagnes de communication ainsi que la rapidité avec laquelle des informations (réelles ou non) se répandent sur la toile qui ont fait naître ce fantasme.

“Étrangement, cela a été une manière très appropriée de commémorer MGS2 – en démontrant comment la transmission rapide d’informations peut conduire à une suppression de la vérité.” ajoute Nitroid dans sa vidéo.

 

Aujourd’hui, Tom Olsen ne partage plus son quotidien sur Twitter et Konami ne semble pas travailler sur le futur de sa licence. Ni remake, ni remaster. Ce qui n’empêchera pas les rumeurs de continuer à se répandre dans l’espoir d’apercevoir Solid Snake réapparaître sous un nouveau jour.

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Remake de Metal Gear Solid 2 : quand l’hommage tourne à l’hoax”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *