Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Logo Game'In Rouen

Rouen se prend au jeu, avec Game’In Rouen

Partagez sur

Avec le collectif Normand du jeu vidéo, et la Métropole Rouen Normandie, un nouveau festival sur le jeu vidéo verra le jour dans quelques semaines. Prévu pour le 29 Mai et le 30 Mai, le festival nommé Game’In Rouen se déroulera totalement en ligne (sur Twitch et Facebook live), avec une animation en direct du Palais des Sports Kindarena.

Affiche Game'In Rouen

 

Game’In Rouen : une première à Rouen ?

Dans l’historique de la ville, un tel événement est inédit et promet d’ouvrir des portes nouvelles pour le monde du jeu vidéo rouennais. La métropole n’est pas réellement un cluster dans le domaine, et ne compte que peu de studios de développements (Origins Interactive et Arkada Studio). “Ce rendez-vous est le premier signal de la volonté de la Métropole de s’investir dans ce domaine en plein essor.” nous dit le maire rouennais Nicolas Masser-Rossignol. Et en effet, c’est un domaine que la ville s’essaie à rattraper, comblant un vide qu’elle a trop laissé se creuser.

Une niche régionale de l’e-sport français

Car la région et la ville ne sont pas pour autant dépourvues d’initiatives personnelles. Une grande variété d’événements et d’associations normandes existent dans l’e-sport, et le Nord Ouest est en phase de devenir un véritable pôle de la compétition sportive française. Le Rouen Gaming festival, l’Ethlan (Lan party caritative), GoéLAN, ou la Gaming House de l’ASPTT constituent les nombreuses démarches associatives de la région, lancés par des passionnés.

On compte également les deux écoles d’Evreux eSports, ou bien le centre de Château Le Vaillant qui demeure le seul internat privé collége-lycée d’esport en France. Le Game’In Rouen s’insère donc dans un creuset déjà bien formé autour du gaming, et répond à une demande de plus en plus pressante dans le Nord Ouest.

Scène du Rouen Gaming Festival

Scène du Rouen Gaming Festival de 2017 au Kindarena

 

Pédagogie et compétition au menu

Parlons peu, parlons jeu

Pour l’occasion, des conférences et des ateliers initiatiques seront au rendez-vous. Trois sessions porteront ainsi sur la pédagogie, la santé et les métiers du jeu vidéo (samedi 29 Mai). Dimanche, c’est l’actualité (cloud gaming, studios face à la crise sanitaire, etc.), le sport (Ringfit) et les jeux rétro qui seront évoqués. Ces “talk” s’insèrent dans une volonté de questionnement du média, dans l’objectif d’inviter des non-initiés à s’intéresser au jeu vidéo. Pour le collectif, il est important de montrer les bénéfices et limites de l’outil vidéoludique, et parvenir à délier certains vieux arguments qui tentent d’en faire une occupation néfaste ou dangereuse :

“Notre objectif est d’apporter des réponses aux questions que les gens peuvent se poser sur le jeu vidéo, tout en démontrant durant ce week-end ses vertus inclusives et intergénérationnelles, de même que ce qu’il peut proposer comme divertissement à un large éventail de personnes.”

La métropole a insisté pour rendre le festival accessible à tous, et tente ainsi d’offrir une porte d’entrée aux parents inquiets :

“[L’objetctif est] d’une part répondre au besoin du public de plus en plus nombreux, notamment les jeunes, et d’autre part promouvoir une certaine forme d’éducation au jeu, afin de permettre aux parents notamment, de répondre à leurs craintes et de proposer les clés pour accompagner cette pratique.”

Une compétition en or

Enfin, la compétition sera évidemment à l’honneur, avec des quizz, une session Keep Talking and Nobody Explodes et un tournoi Rocket League. Le quizz se déroulera sur Kahoot, permettant à tous d’y participer. Quant au tournoi de petites voitures, il est à ne pas manquer, car 1000 € sont à la clé pour ceux qui réussiront à rentrer le ballon entre les poteaux. Le tournoi débutera dès vendredi 28, à 21h30, pour des semi-finales le lendemain à 21h, puis une session finale de 21h à Minuit le samedi 29 Mai.

Si vous souhaitez tenter d’empocher la somme, les inscriptions sont ouvertes jusqu’à 20h vendredi 28 Mai à cette adresse : https://discord.gg/Ex5ZCCYjRR. L’intégralité de la programmation est à retrouver ici, et il y en aura assez pour nourrir les initiés comme les novices.

Aperçu de Rocket League

 

Premier pôle vidéoludique de France

Le Collectif associatif est en étroite collaboration avec la ville, et dans ce cadre c’est Abdelkrim Marchani, vice-président en charge de l’économie, l’attractivité et le numérique qui accompagne la création du festival. A coup sûr, cette union semble porter ses fruits et on espère que les prochaines éditions post-covid habiteront la ville, et en feront un chef-lieu représentatif de l’ensemble du monde vidéoludique. Abdelkrim Marchani a fait part, à ce sujet, de l’ambition de Rouen à devenir la première Métropole vidéoludique de France.

Pour ce premier festival, c’est l’intergénérationalité qui est en jeu, dans une tentative d’accessibilité. Il est donc important d’accorder une attention particulière à l’accueil des différentes pratiques, ce qui donnera à voir une représentation des acteurs dans leur diversité. Cependant, même si la pédagogie et le bienveillance semblent être les thèmes du Game’In Rouen 2021, on note une absence d’acteurs féminins ou même des temps de parole sur la question de l’inclusion.

La population en jeu comprend pourtant 47% de joueuses en France, avec seulement 6% d’e-sportives. C’est une problématique qui doit être approfondie, notamment au sein d’un événement qui a l’ambition de concentrer et représenter tout un monde vidéoludique français.

Tags

Partagez sur

Phebus

J'aime me plonger jusqu'à l'os dans des choses que je ne connais absolument pas, pour rester curieux de tout, toujours le poing levé comme disait une chanteuse de mes folles années de jeunesse. Sinon je fais partie de cette secte, toujours plus réduite, qui croit en la sortie d'un Half-life 3 depuis vingt ans. J'ai cependant d'autres religions comme Dear Esther, Denis Villeneuve, Alien, les chats, le Japon ou la cuisine. Touche-à-tout en jeux vidéo, j'ai tout de même mes limites quand il s'agit de taper dans le ballon rond ou m'infliger du golf ô combien dynamique. Entre toutes ces choses, j'aime malgré tout un peu d'instinct primaire, en me défoulant sur un FPS en ligne, ça finit toujours une journée en beauté. J'aime à penser que j'aurai pu faire une carrière inimaginable dans l'Esport et devenir celui qui connaît le jeu vidéo mieux que tout le monde (pathétique fierté humaine).

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Rouen se prend au jeu, avec Game’In Rouen”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *