Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Shueisha Games

La Shueisha lance son propre studio de jeu vidéo

Partagez sur

La maison d’édition japonaise iconique, se lance vers de nouveaux horizons. Le géant du manga ajoute ainsi une nouvelle corde à son arc, Shueisha Games

 

Éditeur un jour, éditeur toujours

L’éditeur de Dragon Ball, One Piece ou encore Naruto ouvre les portes de son propre studio de jeux. Un nouvel acteur dans le paysage nippon.

En réalité, le groupe demeure dans son cœur de métier, à savoir l’édition. Le studio a principalement vocation à mettre en avant des projets issus de la scène indépendante japonaise.

Si certains seront peut-être amenés à rejoindre la structure de façon plus durable, la Shueisha reste pour l’instant dans son rôle de caisse de résonance sur ce média.

ce paysage d'Ukiyo présente une ville japonaise futuriste remplie d'animaux antropomorphes.

Ukiyo est un jeu narratif, annoncé par Shueisha Games pour début 2023.

 

Bandai Namco garde la main

Une information qui ne devrait donc pas changer drastiquement l’avenir des jeux issus des licences Shueisha. Naturellement, l’éditeur n’a pas attendu de créer son propre studio pour exporter ses mangas à succès sous forme de jeux. En découle un partenariat de longue date avec Bandai Namco qui assure la quasi-totalité des adaptations de Dragon Ball, One Piece et de nombreux autres.

Parmi les titres annoncés, seul un fait exception à la règle. Un titre annoncé comme un tactical-RPG qui mettra en avant des personnages issus du « Jump ». Une gamme de magazines principalement connus pour assurer la prépublication des licences emblématiques de Shueisha.

Affiche du jeu Jump Force, montrant les protagonistes de Naruto, One Piece et Dragon Ball.

Jump Force est le dernier opus en date à porter ce titre.

 

Virage de Shueisha ou pas

Ce n’est d’ailleurs pas le premier titre estampillé « Jump », bien que peu d’entre eux aient traversé les frontières du Japon. C’est toutefois le premier à porter ce titre et à ne pas être édité par Bandai Namco. Pour l’instant, aucun moyen d’affirmer avec certitude s’il s’agît d’une exception ou de la nouvelle tendance pour les jeux « Jump ». Le cas échéant, les licences à proprement parler suivront-elles le pas ? Ni Shueisha, ni Bandai-Namco n’ont communiqué d’information à ce sujet pour l’instant.

Tags

Partagez sur

Laquenouilh

Diplômé d’école de journalisme de 22 ans avec une nette orientation PC malgré des débuts sur consoles Nintendo. Grand amateur de lore divers et variés et rôliste à mes heures perdues, je ne me suis toujours pas remis de The Witcher ou de la trilogie Mass Effect. Niveau MMO, inconditionnel de Guild Wars 2 où je fais des passages réguliers (chassez le naturel, il revient au galop). J’ai parcouru sommairement Azeroth et Tamriel mais ce sont deux univers qui ne sauraient être appréhendés en une seule vie à mon sens. Une attirance pour les récits fournis qui ne m’empêche pas d’écumer les matchmakings des quatre coins du monde avec un niveau approximatif que ce soit sur League of Legends, Wild Rift, Overwatch, Valorant ou d’autres. Pour conclure, j’ai une légère préférence pour les productions occidentales par rapport au Japon même si je sais me laisser surprendre par des licences nippones.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “La Shueisha lance son propre studio de jeu vidéo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *