Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
La culture geek au féminin - couverture

“La culture geek au féminin”, le dernier projet de livre de l’agence Lenno sur Ulule

Partagez sur

L’agence Lenno, qui est en pleine campagne Ulule pour un livre consacré à la culture geek au féminin, a accepté de revenir avec nous sur le projet et sa genèse.

 

Peux-tu te présenter et présenter Lenno ?

Bonjour !

Je suis Alexis De-Angelis, chargé de projet éditorial au sein de l’agence Lenno depuis janvier 2021. Je suis principalement en charge du M42, au sens de coordinateur du projet, qui est une aventure humaine et collective avant tout. Je participe donc à la définition de la ligne éditoriale de l’ouvrage, à la recherche d’autrices et d’auteurs, à la relecture des articles, et au bon déroulement de toutes les phases de son développement. À côté de ce beau projet, je me charge aussi de l’organisation d’un concours de lecture à voix haute à destination des élèves de CM1 et de CM2 des écoles de Gironde. Ces deux projets ont en commun de se baser sur la thématique des festivals Geekfest, qu’ils prolongent.

Présenter Lenno, c’est présenter l’histoire d’une structure qui a 20 ans d’expérience dans la pop culture. Nous sommes une agence bordelaise de communication et de production événementielles, qui organisons plusieurs festivals geek en Gironde et à Angers, au travers de différentes marques : le festival Animasia pour mettre à l’honneur les cultures et pop cultures asiatiques ; le festival Geekfest pour la pop culture davantage occidentale.

Notre envie, qui infuse dans toutes nos productions, c’est de mettre en lumière les sujets et pistes de réflexion que porte en germe la pop culture, aussi bien dans les secteurs du cinéma que du jeu vidéo, de la littérature que de la technologie.

 

Vous venez de lancer une nouvelle campagne Ulule pour un projet de livre, peux-tu nous en parler ?

C’est le deuxième livre que nous produisons, pour la deuxième année consécutive et, une nouvelle fois, nous avons décidé de financer le projet via Ulule.

Notre livre s’apparente à un recueil d’articles, de témoignages et de contenu original et ludique autour de la thématique « La culture geek au féminin ». En six dossiers thématiques (Cinéma, Jeu vidéo, Littérature, Les faiseuses de la pop culture, Histoire et Matrimoine, Jeunesse) et plus de 200 pages, nous parcourons les univers de la culture geek en nous penchant à chaque entrée sur un sujet précis en lien avec la thématique. Chaque entrée est l’œuvre d’une personnalité liée à la pop culture et experte du sujet. Les plus de 30 personnes qui participent à cette aventure viennent d’horizons différents : Youtubeurs, historiens, autrices, comédiennes, journalistes, associations, …

 

Notre objectif est d’éclairer sous un nouveau jour les œuvres, les personnages et les acteurs de la pop culture, au prisme cette année donc du féminin. Faire découvrir des parcours et éveiller des vocations avec les témoignages de Brigitte Lecordier (comédienne qui a doublé Son Gokou, Adibou ou encore Oui-Oui) ou de Jehanne Rousseau (élue personnalité de l’année dans le jeu vidéo à la cérémonie des Pégases en 2020) ; redécouvrir des œuvres et des héroïnes, à l’instar de Ripley dans Alien ou des personnages féminins de la saga Le Seigneur des Anneaux ; s’interroger sur les rapports entre la fiction et la réalité : voilà ce qui caractérise notre livre.

À titre personnel, je dirai que c’est un bon livre pour titiller sa curiosité sur des sujets auxquels on ne penserait pas spontanément, mais qui ont toujours quelque chose à nous apprendre.

 

Comment est venue cette envie de faire des livres ?

En premier lieu, c’est notre goût personnel pour la lecture qui nous a poussé à penser à un livre. Et la volonté d’élargir notre action au-delà de nos festivals.

Le projet du M42 (qui fait référence à la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste selon Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams, mais aussi à la Nébuleuse d’Orion, nébuleuse la plus visible à l’œil nu depuis l’hémisphère nord) était ainsi en réflexion depuis plusieurs années chez Lenno. Nous avions envie de produire un support physique à nos festivals, de garder une trace des thématiques que nous développons, de proposer un bel objet à la fois esthétique, culturel et divertissant, que l’on peut emporter avec soi, pour se plonger dans les univers de la culture populaire au gré de ses envies. Le livre nous est apparu comme la meilleure alternative, pour prendre un temps pour soi, et pour explorer à son rythme les points de vue divers et complémentaires de passionnées et de passionnés de pop culture.

2021 a été l’année déclic pour nous. La crise sanitaire nous a donné du temps pour travailler à d’autres projets que nos festivals qui ont dû être reportés. De nouvelles personnes ont rejoint notre équipe. Cette conjonction hasardeuse nous a poussés à nous lancer et nous avons produit un livre de 280 pages (au lieu des 200 initiales) dédié à la magie et à la sorcellerie, auquel ont contribué 42 auteurs et autrices. C’est comme ça que notre encyclopédie geek a débuté.

M42 - Magie et Sorcellerie

 

Comment choisissez-vous vos thèmes ? La magie l’année dernière, la culture geek au féminin cette année

Les thèmes du livre sont ceux des festivals Angers Geekfest et Bordeaux Geekfest, que nous organisons respectivement depuis 2020 et 2015.

Le choix des thèmes se fait en concertation entre tous les membres de l’équipe et les bénévoles de l’association Mandora (qui préexistait à Lenno, qui a pris la suite face au succès des événements qui ne pouvaient plus être portés par une structure associative, et qui est à l’origine du Festival Animasia), mais aussi en fonction de l’actualité (nous aimerions en 2025 traiter de la thématique du Space Opera, en lien avec les 60 ans de Dune).

Nous essayons chaque année de porter des thèmes à la fois englobants, pour pouvoir démultiplier les sujets et allier originalité et passages obligés, et restreints, pour garder une ligne directrice cohérente. Puisque tout peut être traité au prisme de la pop culture, le plus dur, c’est de choisir !

 

Comment trouvez-vous vos partenaires et auteur.e.s ?

Au fil des années, nous avons rencontré et invité plusieurs personnalités de la pop culture sur nos événements, puisque nous y organisons entre autres des conférences. Nous nous sommes donc d’abord tournés vers elles pour prolonger cette action.

Puis, comme nous le faisons pour les événements, nous avons pris contact avec des personnes qui avaient déjà traité de la thématique sous un angle qui nous apparaissait intéressant, pour leur proposer d’écrire dans le livre.

Il y a certains auteurs qui ont écrit dans les deux ouvrages, comme Les Geekstoriens (des historiens férus de pop culture, qui produisent des expositions dans les musées et des analyses d’œuvres de fiction sur YouTube), Andres Camps (spécialiste de la culture japonaise) ou encore Bénédicte Coudière (autrice et journaliste spécialisée dans la bande dessinée). D’autres ne participent qu’à un seul des deux livres, en fonction de la thématique soulevée.

 

Avez-vous rencontré des difficultés pour monter ce projet ? Si oui lesquelles ?

Le projet a fortement évolué depuis ses débuts. En janvier 2021, nous avions l’idée de produire un magazine de 60 pages, au mieux, sur la Magie et la Sorcellerie. En septembre, nous avons finalement sorti un livre de 280 pages !

La difficulté dans ce genre de projet est de proposer une ligne éditoriale intéressante, riche et variée. Le risque est de ne pas suffisamment ouvrir les possibilités, de rester trop attaché à la thématique et aux premières idées, et donc de tourner en rond. Comme nous réfléchissons à plusieurs aux sujets que nous souhaitons mettre en avant, cela nous permet d’apporter des points de vue et des centres d’intérêt différents. Le dialogue avec nos auteurs et autrices, la prise en compte de leur vision du sujet permet de franchir une nouvelle étape dans le développement du sujet.

Le fait de diviser nos ouvrages en dossiers thématiques distincts nous permet enfin de réfléchir autrement à la thématique. Par exemple, le dossier « Histoire » qui est commun aux deux volumes présente des articles à la marge de la thématique, à première vue, mais qui restent pertinents, tant la frontière entre fiction et réalité est poreuse.

 

En parallèle, Lenno organise aussi des festivals liés à la culture pop, pourrais-tu nous en toucher deux mots ?

L’organisation de festivals est notre activité première et la pop culture est notre ADN. Nous organisons donc des événements qui mettent en avant la culture geek, au sens large, auprès du grand public. Sur les festivals Geekfest comme Animasia, différents espaces prennent place.

Des exposants viennent faire découvrir leurs créations en lien avec la pop culture : artisanat, illustrations, produits dérivés, … Nous organisons des concours et défilés cosplay, qui rencontrent toujours un franc succès. Des espaces spécifiques au jeu vidéo, à la littérature, aux jeux de rôle et de plateau, à la technologie, etc., structurent nos festivals, et sont animés par des associations locales et des professionnels. C’est donc l’occasion par exemple de tester des jeux, des consoles ou de rencontrer des auteurs et des autrices.

Enfin, nous faisons intervenir des personnalités dans une programmation culturelle. Des conférences sont organisées qui traient de la thématique et de la culture populaire en général. Le M42 est le prolongement de cette partie des festivals. Évidemment, les festivaliers peuvent venir rencontrer et échanger avec les Youtubeurs, comédiens, auteurs qui viennent animer nos événements.

 

Peux-tu nous dire quels sont vos trois jeux vidéo préférés chez Lenno ? Et pourquoi ?

Le choix est difficile !

Dans notre équipe, une personne est une inconditionnelle de la saga World of Warcraft, pour la richesse et la cohérence de son univers, et pour les heures de plaisir que procurent les parties en réseau.

The Last of Us nous a beaucoup marqués aussi, pour son approche originale, pour son scénario si bien construit, et les nouveautés qu’il apporte.

Pour finir, un peu plus ancien mais toujours bien présent dans nos cœurs, Age of Empire II. Un classique parmi les classiques, sur lequel certains d’entre nous ont passé beaucoup (trop) de temps !

 

Quelle est la suite pour la boîte ?

La suite, les suites ? Nous avons beaucoup d’idées pour étoffer nos festivals ou pour proposer des nouveautés.

Nous avons par exemple pour projet de porter notre concours de lecture en Maine-et-Loire, pour Angers Geekfest. Nous continuons à organiser nos événements grand public et nos événements professionnels, à l’instar de l’Indie Game Factory, dédié au jeu vidéo indépendant, qui fêtera cette année son dixième anniversaire !

Beaucoup de pistes donc, et toujours beaucoup de pop culture.

 

Un petit mot pour la fin ?

Restons curieux !

 

Si le projet de Lenno vous intrigue, que vous souhaitez vous aussi titiller votre curiosité, alors n’hésitez plus à soutenir leur nouveau livre consacré à la culture geek au féminin en vous rendant sur leur page Ulule.

Tags

Partagez sur

Shaelle

Gameuse, auteure, lectrice et sérievore, mes journées ne sont pas assez longues pour satisfaire toutes mes passions surtout qu’il faut aussi y caler mon temps de travail. Je joue essentiellement sur PS4 et Switch. Je suis une grande fan de The witcher, Zelda et Horizon, car j’aime être transportée dans l’histoire et époustouflée par l’univers. Je râle beaucoup en jouant mais ça fait partie du jeu, non ?

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article ““La culture geek au féminin”, le dernier projet de livre de l’agence Lenno sur Ulule”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *