Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
L'Œil Blanc logo

L’Œil Blanc – Rencontre avec Filip Iricanin : Comment adapter le jeu vidéo aux handicaps visuels ?

Il y a quelques jours nous vous avons présenté L’Œil Blanc, un jeu adapté aux personnes en situation de handicap visuel. Nous avons rencontré Filip Iricanin l’un de ses créateurs, il nous explique tout sur ce fameux projet.

 

Pouvez-vous présenter votre équipe ?

Filip: Elle est composée de moi-même, Faouzi Kridagh, Anthony Cadet et Houssam Lameche, nous nous sommes rencontrés en 2014 à l’ETNA. Durant notre cursus, nous avons travaillé sur plusieurs projets ensemble et nous nous sommes liés d’amitié.

C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser notre projet de fin d’études (Grand Projet Etna) ensemble. Une fois diplômés en novembre 2019, nous avons décidé de continuer pour aller au bout l’aventure.

Equipe Oeil blanc

De gauche à droite : Houssam Lameche, Filip Iricanin, Faouzi Kridagh et Anthony Cadet

 

En quoi consiste le projet L’Œil Blanc ?

L’Œil blanc est un jeu d’aventure jouable sur smartphone, Android ou iOS. Le jeu est destiné aux personnes aveugles ou malvoyantes. De ce fait, l’Œil Blanc est un jeu 100% audio, développé avec le moteur de jeu Unity, dans lequel il n’y aura aucun visuel et le joueur n’utilisera que ses oreilles pour se repérer et survivre dans ce monde.

Vous incarnerez Lunark, un cordonnier ayant perdu la vue dans un tragique accident. Un jour, un groupe de brigands attaque la maison de Lunark et lui enlèvent sa fille. Pour quelles raisons lui ont-ils enlevé sa fille ? Découvrez-le en vivant l’aventure de L’Œil Blanc.

 

Comment vous est venue l’idée de faire un jeu vidéo pour les personnes atteintes de handicap visuel ?

L’idée nous est venue lors d’une discussion, certains membres de l’équipe souhaitaient développer un projet pour les non et malvoyants au même moment, un autre membre de l’équipe regardait une bande-annonce d’un jeu vidéo.

C’est à ce moment-là que nous avons eu le déclic : nous pouvions faire un projet pour non et malvoyants dans le domaine vidéoludique. Suite à nos recherches, nous avons constaté qu’il y a très peu de jeux vidéo accessibles aux personnes atteintes de handicap visuel. Nous souhaitons donc y contribuer pour élargir leurs divertissements.

 

Comment adapte-t-on un jeu vidéo pour les personnes non et malvoyantes ?

Le développement d’un jeu vidéo pour les personnes non et malvoyantes n’est pas si différent du développement d’un jeu vidéo classique. Cependant, il faut compenser l’absence de visuel par un développement avancé de l’audio, en ajoutant par exemple certains détails qui permettent au joueur de cartographier le lieu où il se trouve et de s’y repérer.

De plus, avec l’audio binaural, une technologie de son 3D, nous nous sommes efforcés de créer un univers proche de la réalité en jouant sur le volume, la distance et la profondeur des sons.

 

Comment s’est déroulé le développement du jeu ? Avez-vous votre propre studio de développement ou étiez-vous dépendant de l’ETNA ?

Tout d’abord nous avons débuté le développement au cours de notre cursus à l’ETNA jusqu’à l’obtention de notre diplôme, nous n’étions pas dépendant de l’ETNA. Par la suite nous nous sommes organisés pour poursuivre le développement à distance en mettant en place des meetings hebdomadaire et des sessions de travail en pair programming.

 

Combien de personnes ont travaillé sur le projet ?

Au départ nous étions cinq, l’un de nos membres a décidé de ne pas poursuivre le projet une fois notre diplôme obtenu. Aujourd’hui, huit personnes travaillent sur le projet dont quatre développeurs, un scénariste, un sound designer, un graphiste et un compositeur.

 

Vous avez fait tester votre jeu auprès de personnes souffrant de handicap visuel, comment ont-elles accueilli le jeu ?

Nous avons reçu plusieurs retours positifs de la part des personnes souffrant d’un handicap visuel. Parmi ces personnes, plusieurs ont réussi à jouer à des jeux vidéo classiques avec difficulté. Quant aux jeux leur étant destinés, ils manquent de défis, de longévité et n’offrent pas de liberté aux joueurs. Dans les retours reçus lors de la présentation de notre jeu, nous avons :

  • un jeu qui leur est destiné ;
  • un gameplay innovant ;
  • un jeu jouable avec un seul doigt ;
  • un système d’inventaire ;
  • des combats dynamiques ;
  • la possibilité d’en apprendre plus sur l’univers avec des quêtes secondaires ;
  • un scénario intriguant.

Leurs retours ont été enrichissants et nous ont permis de nous diriger vers la bonne direction.

 

Quel style de jeu peut-on adapter pour les non et malvoyant ? A contrario, y a-t-il des styles de jeu pour lesquels l’adaptation semble compliquée voire impossible ?

L’Œil Blanc est un jeu d’aventure, catégorie dans laquelle le visuel n’est pas indispensable comme il pourrait l’être pour les jeux de combats et de sports.

Nous pensons qu’il est possible d’appliquer ce procédé dans des jeux de type:

  • Infiltration/Espionnage
  • Horreur
  • Réflexe
  • Puzzle
  • Détective

 

À votre avis, le jeu vidéo s’adapte-t-il assez aux personnes souffrant de handicap quel qu’il soit ? Si non, comment les studios pourraient mieux faire ?

Ayant joué à un bon nombre de jeux vidéo, les fonctions d’accessibilités sont soit peu nombreuses soit inexistantes. Prenons exemple sur un jeu sorti récemment, The Last Of Us: Part II, dans lequel le studio s’est penché sur l’accessibilité, ce qui a permis aux personnes souffrant d’un handicap d’y jouer.

En regardant plus en détail les fonctions d’accessibilité développées par le studio, on constate qu’elles auraient pu être intégrées dans les jeux depuis un certain temps. Si les autres studios s’étaient penchés sur le thème de l’accessibilité, leurs jeux auraient facilement pu atteindre les personnes souffrant de handicap.

 

Pensez-vous développer d’autres jeux adaptés aux personnes en situation de handicap ? Si oui, pour quelle situation de handicap voudriez-vous adapter ces jeux ?

L’Œil Blanc étant en cours de développement, nous ne sommes pas encore projetés sur la suite après la sortie du jeu. Cependant, l’idée de développer un jeu pour une autre situation de handicap n’est pas à exclure, cela pourrait représenter un joli challenge.

 

C’est grâce à ces initiatives que le monde évolue, les autres studios de développement devraient en prendre de la graine afin de pouvoir proposer leurs jeux au plus grand nombre. Merci à Filip pour ses réponses !

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “L'Œil Blanc - Rencontre avec Filip Iricanin : Comment adapter le jeu vidéo aux handicaps visuels ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *