Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
SKS - Shovel Knight Showdown

Shovel Knight Showdown – Une grande empoignade chevaleresque

Dernier né de la franchise, Shovel Knight Showdown est le “brawler” promis par Yacht Club Games au moment de sa campagne Kickstarter en 2013. Sorti en même temps que la campagne King of Cards, ce mode constitue en réalité un véritable jeu à part entière à mi chemin entre le jeu de combat, le platformer et le party game.

Disponible à la fois avec le jeu Shovel Knight : Treasure trove et en stand alone, Shovel Knight Showdown se veut ambitieux. Six ans après la sortie de Shovel of Hope, la première campagne du jeu de base,  Showdown est un peu la cerise sur le gâteau, le jeu qui vient couronner le succès d’un univers à l’ampleur insoupçonnée. Annoncé il y a plus d’un an en même temps que King of Cards, l’ultime extension du jeu mettant en scène King Knight, Showdown faisait figure de petit ajout sympathique, de petit party game rigolo avec une petite dose de fan service. C’était mal connaître le studio Yacht Club, dont l’ambition bien plus grande.

 

Univers “parapelle”

L’action de Shovel Knight Showdown se déroule juste avant les événements de Shovel of Hope. A cause d’un curieux miroir magique, tous les personnages de la saga se retrouvent transportés dans un univers parallèle formé d’arènes dans lesquelles ils doivent s’affronter. En solo, chaque personnage possède un petit mode histoire qui lui est propre, composé de différents challenges avant d’affronter le boss final. Chaque épreuve vous oppose à trois autres personnages dans des stages inspirés des décors de la saga. Il faudra soit leur faire mordre la poussière par les armes, soit être le premier à récupérer un nombre de gemmes défini en un temps imparti.

En plus du moveset de son personnage, il est possible de projeter les adversaires sur des roues dentelées, des puits de lave ou tout simplement dans le vide. Durant le combat, des power ups apparaissent aussi à l’écran et permettent de recruter des sbires, d’envoyer des projectiles ou encore d’inverser les positions des joueurs. Le mode histoire possède également un stage dans lequel vous devrez détruire des cibles en réalisant le maximum de combos afin d’atteindre le score désiré. Ces affrontements ainsi que le duel face au boss de fin constituent un vrai challenge, même en mode normal ; ils vous permettront progressivement de débloquer tous les stages, tous les skins, et tous les personnages du jeu.

 

SKS STORY

 

Des chevaliers à la pelle!

Et sur ces aspects, Yacht Club Games a mis le paquet. Au début, seuls Shovel Knight, King Knight, Plague Knight, Specter Knight, Propeller Knight, Polar Knight, Black Knight et Shield Knight sont jouables mais il est possible de débloquer douze autres personnages emblématiques de la franchise comme le frappeur fantôme, l’enchanteresse ou encore Reize. Pour les fans de la première heure, c’est un vrai plaisir d’incarner les autres membres de l’Ordre des sans quartiers ainsi que les autres boss du jeu.

Chacun d’entre eux possède un gameplay caractéristique. Par exemple, Propeller Knight, en tant que maître d’une forteresse volante, est très aérien dans ses coups mais se retrouve vite projeté au loin en cas d’impact avec un adversaire. A l’inverse Polar Knight, fort de sa stature imposante, a eu une hitbox plus importante que ses pairs mais est aussi plus lent. Enfin, le frappeur fantôme met du temps à attaquer, mais son jeu est tout en placement grâce à ses pouvoirs de téléportation.

Coté stages, le jeu comporte 28 niveaux dont chacun comporte une spécificité. De la présence de villageois agressifs a l’apparition d’un scrolling obligatoire en passant par de facétieuses plate-formes mouvantes, tout a été pensé pour éviter la lassitude et garantir des parties endiablées à plusieurs.

SKS MENU

 

Joutes en tout genre

Qui dit brawler dit forcément multijoueur. Même si le jeu dispose d’un mode histoire sympathique, Shovel Knight Showdown a avant tout été pensé pour le jeu à plusieurs. Preuve en est son accessibilité. Si chaque personnage est différent, les commandes restent elles inchangées. Un bouton permet d’attaquer ou de réaliser une attaque à charge en le maintenant, un autre déclenche un coup spécial, un troisième permet de sauter et un dernier sert à bloquer les adversaires.

Quelques mouvements propres à certains personnages comme le double saut de Plague Knight ou l’attaque en piqué de Shovel Knight s’ajoutent à l’ensemble mais l’essentiel du gameplay est très simple à comprendre et à appréhender. Au fur et mesure, en plus de la connaissance de vos coups, c’est les maîtrises de la physique de votre personnage et du level design des stages qui feront la différence, comme dans les jeux de plate-forme qui ont fait le succès de la franchise.

SKS FIGHT

Dans le mode bataille, les joueurs peuvent s’affronter soit en duel, soit à quatre en mode batte royale, le tout avec la promesse d’une grande foire d’empoigne. Pousser ses potes dans la lave, leur dérober leurs gemmes… procure un plaisir évident. Malgré le chaos ambiant, le pixel art soigné de Yacht Club permet d’avoir une action (presque) toujours lisible et de bien distinguer son personnage de celui de l’adversaire. Avant chaque match, les joueurs peuvent même choisir le type d’affrontement (bataille ou course au trésor) ainsi que le stage ou bien décider de s’en remettre au “choix de chester” qui détermine aléatoirement le stage, le mode de jeu ainsi qu’une série de dangers supplémentaires.

Quoi de mieux pour pimenter encore un peu plus les combats ? Peut-être un mode online, le multijoueur n’est pour l’heure que disponible en local, ce qui évite tout de même tout problème de latence très gênant dans ce style de jeu. Malgré cette absence, les combats s’enchaînent avec plaisir, et encore davantage si vous avez des amis familiers de la licence de Shovel Knight.

SKS LABO

 

Une battle plus que royale

Facile d’accès sans être superficiel, frénétique sans être confus, Shovel Knight Showdown est encore une belle surprise signée Yacht Club Games. Le studio a su adapter le gameplay et le level design de sa franchise pour en faire un tout nouveau jeu sans trahir l’esprit “Shovel Knight”. Si son efficacité est optimale avec trois amis et un canapé, le mode histoire et les nombreux éléments à débloquer devraient aussi retenir les joueurs plus solitaires devant leur écran. Sans atteindre la profondeur d’un Smash Bros ou d’un Rivals of Aether, “SKS” est en tout cas bien plus que le simple bonus attendu. Les plus exigeants déploreront l’absence du multi online mais Shovel Knight Showdown fait indéniablement figure de conclusion idéale à la compilation Shovel Knight : Treasure Trove avant de découvrir prochainement la suite des aventures du chevalier à la pelle dans Shovel Knight : Dig.

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Shovel Knight Showdown - Une grande empoignade chevaleresque”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *