Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
220px-Hitman_2_(2018)_cover

Hitman 2 – L’Agent 47 plus froid que jamais?

Après un retour en force en 2016 avec un opus au format “épisodique” renouant avec les premiers pas de la saga, l’Agent 47 est de retour en cette fin d’année 2018, édité cette fois par Warner Bros. Interactive Entertainment et non plus Square Enix.

Hitman 2 nous livre donc 6 missions continuant l’histoire introduite en 2016 ainsi qu’une multitude de contenus. Dont, pour la première fois, deux modes multijoueurs qui verront s’affronter les joueurs dont le but sera d’assassiner une cible d’une manière donnée le plus rapidement possible. Un mode centré sur le sniper et l’autre plus classique vous libérant dans une zone immense. Le mode contrat sera de retour, vous permettant, sur base de nouvelles et anciennes cartes, de remplir des contrats créés par la communauté ou de proposer les vôtres. Le mode “Cible Fugitive” permettant de pourchasser une cible unique sur une courte période de temps, la première cible sera interprétée par Sean bean. Tuer Sean Bean, quel ironie! Enfin, si vous possédez Hitman 2016 ou Hitman 2 édition Legacy, vous pourrez refaire toutes les missions du premier jeu avec les nouveautés du second opus, en plus du mode histoire.

Après notre courte preview, rendons notre verdict pour ce test.

 

Un scénario prétexte

Hitman 2 est la suite directe du premier opus, cette fois l’agent 47 traquera le client de l’ombre à la demande de Providence, une organisation secrète très puissante, en échange d’informations sur le passé de l’Agent 47. Un scénario sobre dont on regrettera le manque d’ambition narrative malgré une mise en scène soignée via de magnifiques cinématiques 2D.

Dans la continuité du jeu précédent, l’histoire sert toujours de prétexte liant les différentes missions entres elles. On ne s’attache peu ou pas aux différents personnages et le scénario se boucle assez vite. L’intention de ce Hitman 2 n’est clairement pas de nous conter une histoire mais de nous plonger dans un terrain de jeu immense à chaque mission où notre liberté est presque totale.

 

Permis de tuer

Agent 47 chez les richesUn immense terrain de jeu

Épine dorsale du titre, les immenses cartes aux nombreuses possibilités restent au cœur du jeu. D’une course automobile à Miami à la jungle Colombienne en passant par un quartier résidentiel américain, l’Agent 47 nous emmènera une fois de plus dans ses valises pour nous faire découvrir le monde. Chaque mission apporte son lot de PNJ, d’ambiances et de façons de tuer différentes. Vous serez totalement libre de choisir l’option qui vous semble la plus adaptée pour mettre un terme à la vie de votre cible.

Vous pourrez par exemple suivre l’une des nombreuses intrigues de missions vous menant à une opportunité d’atteindre la cible et la tuer de manière “originale” (voire drôle parfois, le jeu gardant un coté “second degré” prononcé).

Mais rien ne vous force à suivre ces scénarii et le choix de simplement coller une balle entre les deux yeux reste envisageable. Malgré cela, le titre garde une certaine rigidité dans son action et peu de place est laissée à la créativité pure du joueur.

Le coté scripté se fait souvent ressentir lorsque l’on observe le comportement des PNJ d’un peu trop près. Vous aurez aussi la chance d’avoir une cachette proche de chaque leurre (alarme, fusible) qui rendra la dissimulation des corps assez simple. Ce côté scripté nous fait aborder le plus gros point négatif de Hitman 2.

 

Une IA capricieuse

L‘IA dans les jeux d’infiltration a toujours été l’un des point centraux. Trop intelligente et le jeu est impossible à terminer, à l’inverse trop bête et on se retrouve avec des compilations de gardes stupides sur Youtube. Hitman 2 se pose entre les deux. Parfois vous passerez au nez et à la barbe d’un garde habillé en flamand rose et à d’autres moments il vous abattra sans se poser de questions alors que vous êtes déguisé en livreur de pizza et que vous venez de sonner à la porte. Ce coté aléatoire de l’IA peut vite devenir irritant et vous forcera à quelques reprises à reprendre une sauvegarde sans trop savoir pourquoi vous vous êtes fait repérer.

Au-delà de son IA peu évoluée par rapport au premier opus, on constate aussi un certain manque de nouveautés dans le gameplay. Outre la capacité de l’agent 47 à se cacher dans les hautes herbes ou dans les foules ainsi que la capacité des PNJ à vous repérer dans un miroir, peu d’améliorations sont à noter.

 

Beauté froide

Hitman 2 profite d’un moteur de jeu qui permet d’avoir des cartes immenses avec une foule de PNJ vacant à leurs occupations. De plus, la qualité visuelle du titre s’est affinée et des effets de lumières dynamiques font leur apparition. Malheureusement, tout cela est entaché par des animations rigides qui manquent de vivacité et de réalisme. Par exemple, vous pourrez discuter avec un PNJ qui ne vous regardera pas, voire vous tournera le dos, cassant un peu l’immersion. Tout cela est sauvé par les cinématiques 2D déjà évoquées ainsi que les introductions de mission faites avec le moteur du jeu qui ont le chic pour poser l’ambiance.

Agent 47 à Miami

 

L’agent 47 au top de sa forme?

Disposant de terrains de jeux aux nombreuses possibilités, Hitman 2 se pose comme un titre à la rejouabilité immense. Il faudra beaucoup d’heures pour tout découvrir et encore plus si vous vous lancez dans les contenus apportés par la communauté et les modes en ligne. De plus, divers contenus seront apportés via des patches ainsi que des DLC gratuits. Une durée de vie colossalle qui ne fera cependant pas oublier les quelques défauts du titre. Principalement l’IA qui fera grincer des dents à plus d’un joueur et les animations qui piquent un peu les yeux, surtout deux semaines après un certain Red Dead Redemption 2. Un jeu généreux qui plaira aux fans des aventures de l’agent 47 et d’infiltration mais qui manque un peu de nouveautés et d’améliorations.

PlusMoins
Un terrain de jeu immense aux nombreuses possibilitésL'IA capricieuse
Un contenu généreuxLes animations datées
Une mise en scène soignée.....au service d'une narration assez pauvre

Tags

Partagez sur

Vertigoh

"Tell me his name again? Vertigoh! Je suis gamer depuis près de 20ans. J'ai trois passions dans la vie: la musique, le cinéma et le jeu vidéo, j'espère donc vous faire partager ma passion au fil de mes articles sur différents sujets! à plus tard sur le site ou le discord!

Vous aimerez sûrement ces articles...

Une réaction sur l\'article “Hitman 2 - L’Agent 47 plus froid que jamais?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *