Ceizyl

Derrière l’écran : Ceizyl streameuse de parties de jeu de rôles “J’espère que ce loisir va continuer d’attirer des personnes de tout âge et de tout horizon

Partagez sur

Ceizyl maitrise des parties de jeu de rôles sur ses chaînes Youtube et Twitch. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec elle afin qu’elle nous raconte tout son parcours et tout ce qu’elle propose pour sa communauté.

Peux-tu te présenter ainsi que ton parcours ?

Bonjour, je suis Ceizyl. J’ai un bagage artistique et travaille dans le marketing comme Graphic Designer. J’ai commencé le jeu de rôle au lycée en intégrant le groupe de rôlistes de mon cousin. Depuis, je n’ai jamais arrêté. J’ai très rapidement commencé à être MJ (maître du jeu) et à écrire mes propres scénarii. J’ai une passion pour l’illustration et mes parties de jeu de rôle sont très fournies de visuel.

 

Peux-tu nous parler de tes chaînes twitch & Youtube et de ce que tu y proposes ?

Sur mes chaînes twitch et YouTube, vous trouverez des parties de jeu de rôle que je maîtrise. Ce format s’appelle “Actual Play”. Les univers sont variés, Donjons et Dragons, Star Wars, Dune … le tout dans un esprit accueillant pour tout âge, novice comme aguerri, avec beaucoup d’humour, et bienveillant. Vous trouverez des longues campagnes (D&D 47 épisodes de 3 heures) et des parties courtes (One-Shot 3 heures).

J’ai un PNJ (personnage non jouable) récurrent dans plusieurs de mes campagnes du jeu de rôle Chronicles of Darkness. Il s’agit d’un mage du temps dont le caméo est toujours très attendu !

J’ai également réalisé des tutoriels sur la création de campagne de jeu de rôle, sur l’interprétation des personnages, la création de map (cartes) et l’utilisation de virtual table top (roll20, Foundry VTT & YAG).

 

Ceizyl, qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir MJ et d’en faire des lives ?

Je suis devenue MJ rapidement, car je voulais partager ce loisir avec mes camarades de classe. J’ai invité une copine à dormir et nous avons fait ensemble sa première partie de jeu de rôle et moi ma première partie en tant que MJ. J’ai beaucoup aimé créer un scénario et faire participer mes amies pour sa résolution.

J’ai commencé à streamer mes parties de jeu de rôle en janvier 2017. Le déclic a été lors d’une partie que je maitrisais. Cette partie a été incroyable, avec des rebondissements, de l’action, du suspense, beaucoup d’émotion et de rire et je me suis dit, ce serait bien de pouvoir garder ses moments magiques. Cela n’a pas été évident de convaincre le groupe de joueurs d’être en direct sur Twitch. Le gros blocage était sur la peur que le format en live ne vienne gêner voire gâcher la partie. Le deal avec mes joueurs a donc été de ne pas déranger les habitudes de la table. J’ai rapidement pris l’habitude de regarder le tchat et de remercier par écrit les nouveaux followers et abonnés pour ne pas couper la parole ou une description.

 

Sur ta chaîne, tu proposes de nombreuses ressources autour du jdr, peux-tu nous en parler ? Je pense aux tutos, aux conseils pour construire des scénarii, aux bibliographies, etc.

En effet, je me suis rendu compte que mon expérience acquise pouvait aider les autres rôlistes. J’ai des tutos sur les logiciels de créations de map et également de virtual tabletop (table virtuelle) comme Foundry VTT & YAG. Dans ces tutos, je donne des explications pour ceux qui découvrent et des conseils pour des utilisateurs plus avancés.

J’apporte aussi des conseils sur l’écriture de scénario et de création de cartes, j’aborde aussi l’interprétation des PNJs et donne des astuces pour aider à devenir MJ.

J’ai aussi un nouveau format où je réalise des live twitch de conception de campagne que je fais jouer ensuite.

 

Pendant longtemps, le jdr a été considéré comme une activité de niche et très masculine, as-tu rencontré des difficultés pour te créer une communauté ?

J’ai commencé le jeu de rôle dans un groupe d’adolescents. J’ai été intégrée de la meilleure façon qu’il soit, les PJs avaient besoin d’une personne en plus pour les aider dans le scénario. C’était à vampire Mascarade, j’ai regardé les dessins de personnages, j’ai vu un personnage féminin avec un jeans troué et une batte de baseball. J’ai demandé : ” je peux jouer ça ?” OUI ! Mon premier personnage a été une Gangrel qui intervenait dans les scènes d’action. J’étais très timide adolescente. A mon rythme, pas à pas, j’ai pris part aux décisions de groupe. Je me suis tout de suite amusée.

Clairement, j’ai toujours vu plus d’hommes que de femmes pratiquer ce loisir. Les choses évoluent dans le bon sens, car les rôlistes deviennent parents et initient les plus jeunes.

Les rôlistes à venir nous réservent de belles surprises et j’espère qu’ils créeront des jeux de rôle qui leur ressemblent.

J’ai vu aussi beaucoup d’effort pour rendre les groupes mixtes et ne pas relayer la femme du groupe à un “rôle” imposé.

Pour ma communauté, j’ai vraiment eu l’impression d’être à Cannes et qu’on a déroulé le tapis rouge pour moi. Je m’explique haha ! Une femme MJ était très attendue et est toujours demandé. Et, je n’ai jamais eu de difficulté à interpréter des personnages masculins comme féminins, là où pour un homme, beaucoup de questions et de problématiques viennent parfois les gêner… encore plus pour les PJs qui veulent interpréter des personnages féminins.

De plus, je m’investis énormément et propose du contenu hebdomadaire et régulier.

 

Est-ce devenu ton activité à temps plein ?

Mon activité de meneuse de partie de jeu de rôle n’est pas mon activité à plein temps. Est-ce que si c’était viable financièrement, je me lancerais, clairement oui. Je pense que je ferai du jeu de rôle toute ma vie. Je réfléchis beaucoup en ce moment à comment partager mes connaissances. Pour l’instant, cela prend la forme de tutoriels sur YouTube et de lives sur Twitch. J’ai également créé une masterclass dans laquelle j’accueille 10 élèves afin de progresser dans l’écriture de scénarii et dépasser les blocages pour être Meneur/Meneuse (MJ).

 

Comment t’organises-tu au quotidien ? Entre l’écriture des campagnes, la réalisation des map, le montage des vidéos, etc.

Toute cette activité rôlistique est comme un deuxième job. Cela prend du temps et l’organisation est très importante pour moi sinon je n’arriverai pas à être régulière et à tenir mon rythme de stream toute l’année. Je n’essaie pas de faire parfaitement les choses, juste de bien faire. Le lundi, en général je streame une partie où je suis MJ, j’ai réfléchi au scénario toute la semaine et le mets par écrit avant la partie. Le scénario est écrit sur mon cahier. Si j’ai besoin de MAP ou de Tokens (jetons), je les crée durant le weekend. Je n’écris pas tous les scénarios pour toute la campagne en avance, je note juste les grandes lignes et relis les règles avant la création du personnage. Chaque semaine, j’en fais un peu. L’aspect visuel pendant les streams est quelque chose d’important pour moi, donc la recherche d’avatar, la création d’overlays peuvent me prendre beaucoup de temps. Avec l’arrivée des webcams sur mes parties de jeu de rôle, j’ai beaucoup moins d’habillage graphique à faire et je peux passer ce temps sur la création de one-shot (OS pouvant généralement se jouer en une seule séance). En général, j’ai une campagne sur un jeu et d’autres parties one-shot, ou mini-campagne sur d’autres jeux de rôles. Cela permet de ne pas saturer d’un seul jeu et de changer d’ambiance.

[Foundry VTT] Préparation Campagne Fallout

[Foundry VTT] Préparation Campagne Fallout

D’après toi quelles sont les compétences nécessaires pour devenir MJ ? Aurais-tu des conseils à donner à quelqu’un qui voudrait se lancer ?

La base pour devenir MJ est déjà d’en avoir envie. Beaucoup veulent se lancer, mais disent qu’ils ne se sentent pas prêts. Ce que je pense, c’est qu’ils n’ont pas, à ce moment-là, une histoire à partager, un paysage à faire découvrir, une thématique à explorer comme une quête de vengeance, une histoire d’Amour ou de rédemption, ou bien la découverte d’un mystère ou d’un trésor. Avoir une graine à semer et laisser germer par ses joueurs. Avoir envie de partager quelque chose et pour moi le meilleur moyen de se lancer.

10 conseils de Ceizyl :

  1. Avoir envie de partager de bons moments.
  2. Être à l’écoute des PJs et de soi.
  3. Comprendre que chacun est différent et n’a pas les mêmes attentes. Un PJ silencieux et timide peut s’amuser autant qu’une personne plus extravertie qui prend facilement la parole.
  4. Proposer, mais pas forcer.
  5. Accepter que, des fois, on ne se comprend pas et il n’y pas de coupable, simplement redire les choses. Au théâtre, les informations cruciales pour comprendre l’intrigue sont données cinq fois de manières différentes pour s’assurer que le public a bien compris.
  6. Évitez le non catégorique qui coupe l’herbe sous le pied de vos joueurs. Vous pouvez avoir des “oui”, mais ou simplement expliquer les conséquences de cette action.
  7. Jouer avec des personnes avec lesquelles vous vous sentez bien, en confiance et bienveillantes.
  8. Se sentir libre de dire, je ne sais pas. Vous avez le droit d’avoir besoin de temps pour relire une règle ou votre scénario.
  9. Planifier vos parties de façon régulière. Avoir une soirée fixe permet d’avoir un rythme de partie intéressant et d’éviter les absents qui peuvent oublier les dates.
  10. Commencer petit. Si votre histoire se passe dans une ville, vous n’avez pas besoin de construire tout le royaume. Il en va de même pour vos scénarios. Commencez par quelque chose de simple. Prenez vos marques, testez le système de jeu tranquillement.

 

Peux-tu nous dire quels sont tes trois jeux de rôles préférés ? Et pourquoi ?

Le premier jeu de rôle dont je suis une grande fan c’est Loup Garou les Déchus 2ème édition de l’éditeur Onyx Path, malheureusement en anglais. Dans ce jeu, les PJs (personnages jouables) sont des loups garous, des êtres capables de se transformer en cinq formes différentes dans la thématique du loup. Par exemple, en loup ou en une forme de guerre ressemblant à un loup sur deux pattes gigantesques avec des crocs et des griffes. C’est un jeu qui peut mettre en scène des combats épiques, qui peut être brutal, mais qui a une saveur que j’affectionne énormément dans le jeu de rôle, l’esprit d’équipe. Les PJs jouent avant tout une meute, ils font partie d’un tout. Les objectifs de la meute sont souvent la protection d’un territoire, ils doivent chasser et apprendre à s’entraider avec les autres meutes. Il y a un aspect politique important. L’ambiance animiste et le mysticisme du jeu me plaisent beaucoup. Les ennemis et alliés des PJs peuvent être des fantômes, l’esprit d’une forêt ou bien un chien ordinaire. Il y a aussi d’autres créatures surnaturelles comme des vampires ou des mages qui peuvent devenir membres d’une meute. Ce jeu est le jeu que j’affectionne le plus pour toutes ces raisons ! J’ai plusieurs campagnes sur ma chaîne à des époques différentes : la Rome Antique, le Vietnam, Loup Garou Viking, l’époque moderne à Jackson Hole dans le Wyoming, etc.

Ceizyl

Le deuxième est Mekton Z ! Il s’agit d’un jeu de rôle qui prend place dans l’espace avec des vaisseaux spatiaux et des Mechas. L’ambiance est clairement animée japonais. On peut jouer un pilote de mecha (gros robot), un scientifique, une célébrité… La création de personnage se fait avec un arbre de vie, c’est à dire qu’on lance les dés pour déterminer notre passé. On crée ainsi notre famille, nos amis, nos motivations et cela donne du fun et un fond dramatique au personnage avant même de commencer la partie.

Ceizyl

Le 3ème est Changelin le Songe. On joue des personnages féeriques, appelés changelins, perdu sur terre. Ils sont coupés de l’Arcadie leur royaume et doivent survivre dans un monde ou la banalité les tuent peu à peu car ils oublient leur identité féérique. Les pouvoirs s’activent en faisant des bêtises ce qui permet de belles scènes de descriptions très drôles. Cela rend les PJs très créatifs ! Les personnages jouables sont très originaux, certains ne peuvent que murmurer, d’autres sont incapable de dire la vérité…

 

Quelle est la suite pour toi ?

J’écris un livre pour donner des conseils pour mener des parties de jeu de rôle. Le but est de faciliter la transition de joueur à meneur à travers des bons conseils simples et efficaces. J’ai pour but d’éviter les longues tirades indigestes afin de prendre une forme plus facile à comprendre et mémoriser comme avec ses astuces qu’on se transmet généralement oralement. Je me livre aussi sur mes propres difficultés et ce qui m’a aidé à prendre confiance en moi.

Un petit mot pour la fin ?

Déjà bravo à ceux qui ont tout lu et en sont sur le mot de la fin ! Merci pour cette interview. J’espère que ce loisir va continuer d’attirer des personnes de tout âge et de tout horizon. Lancez votre initiative ! Il est temps de jouer et de s’amuser.

 

Merci à Ceizyl pour toutes ces précisions sur sa passion.

Tags

Partagez sur

Shaelle

Gameuse, auteure, lectrice et sérievore, mes journées ne sont pas assez longues pour satisfaire toutes mes passions surtout qu’il faut aussi y caler mon temps de travail. Je joue essentiellement sur PS4 et Switch. Je suis une grande fan de The witcher, Zelda et Horizon, car j’aime être transportée dans l’histoire et époustouflée par l’univers. Je râle beaucoup en jouant mais ça fait partie du jeu, non ?

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Derrière l’écran : Ceizyl streameuse de parties de jeu de rôles “J’espère que ce loisir va continuer d’attirer des personnes de tout âge et de tout horizon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *