Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Manon, ambassadrice de la mixité

Portraits d’administratrices – Manon: “J’aimerai pouvoir dire que la place des joueuses a changé du tout au tout”

Partagez sur

Jeu.Video a bientôt 5 ans. 1825 jours et tout autant d’émotions et défis accomplis. Derrière ces travaux herculéens, une équipe sous la direction de joueuses qui – puisqu’il faut encore le dire – ont tout le talent et la force pour orchestrer cette aventure formidable. Dans cette série de portraits, nous donnons la parole à quatre de nos anciennes administratrices. Découvrez ce qu’elles sont devenues et comment ce projet a influencé leur vie.

Après le portrait d’Inas, d’Océane et de Maëliss, voici le quatrième et dernier portrait de cette série. Manon, alias Minstery, a repris le flambeau de la gestion des streams, et lancé une chaîne Twitch alliant ses deux passions: la musique et le jeu vidéo. Se découvrant un goût pour la rédaction, elle a participé à la renommée des guides de jeux présents sur le site. Enfin, Manon est allée au contact des différents acteurs du jeu vidéo, à la Savoie Retro Games ou encore à la Paris Games Week, en réalisant de nombreuses interviews.

Tant de découvertes qui l’ont poussée à radicalement changer de voie professionnelle, pour faire du jeu vidéo sa vocation. En 2019, Manon a rejoint Ubisoft pour un stage de 7 mois en tant qu’International Product Manager Assistant, et contribué au développement de Ghost Recon: Breakpoint et Ghost Recon: Wildlands.

 

xmy7qcjv_400x400-300x300-1

Manon, alias Minstery

Bonjour Minstery, peux-tu rapidement te (re)présenter ?

Bonjour à toutes et à tous ! Je suis Minstery, presque 23 ans au moment où j’écris cette phrase, et passionnée de jeux vidéo depuis… pas mal de temps ! Mes parents m’ont mise devant un PC autour de mes 2 ou 3 ans, et j’ai appris à lire, écrire, et plein d’autres choses via les jeux !

Je suis arrivée sur Jeu.Video en 2015 par hasard, en voyant une présentation du site sur un autre forum, alors que je cherchais simplement un tournoi Hearthstone. Je trouvais ça sympa d’avoir une communauté cherchant la mixité et à valoriser les femmes dans le monde du jeu vidéo, ce qu’on ne trouve pas souvent (et encore moins à ce moment). Je me suis pas mal impliquée sur le forum, puis suis devenue modératrice, puis administratrice, et à ça se sont ajoutées des casquettes de streameuse et rédactrice !

Grâce à mes guides sur Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle, je suis devenue une « Ubisoft Star Player » en 2017. C’est un programme récompensant et mettant en avant les fans actifs des communautés Ubisoft. Et comme j’ai adoré cette communauté de fans, et encore plus les adorables fans des Lapins Crétins, j’ai continué à m’y impliquer et suis devenue « Community Leader » de la licence.

Aujourd’hui je suis toujours étudiante, mais j’ai légèrement changé ma voie, toujours streameuse, et je suis devenue ambassadrice de Jeu.Video.

 

Depuis ton départ, qu’es-tu devenue ?

J’ai bien fait de ne pas beaucoup détailler ma réponse précédente sur ce point ! Haha 😊 J’ai fait beaucoup de choses depuis mon départ du site !

Tout d’abord, grâce à tout ce que j’ai pu y faire, j’ai démarré des études de Jeux Vidéo (j’étais encore sur le site au début de ces études). Comme j’avais déjà un bac+2 en programmation, j’ai directement rejoint la dernière année d’un Bachelor en Game Design, que j’ai obtenu en été 2019. J’ai eu la chance de pouvoir faire un stage en marketing chez Ubisoft – le studio dans lequel je voulais absolument aller car je dois beaucoup à leurs jeux – pour valider mon diplôme. Aujourd’hui, je suis en Master 1 Production & Marketing du jeu vidéo. C’est-à-dire que je fais un peu de marketing adapté au jeu vidéo, mais SURTOUT de la gestion de projet !

Pendant mon année de bachelor, j’ai fait un jeu vidéo que j’ai adoré, donc sur notre temps libre très très limité, je le continue avec mon équipe. J’y fais la gestion de projet, tout ce qui touche au marketing, et également le sound design. Durant cette année, j’ai également rejoint l’association d’E-sport de mon école, dans laquelle j’étais Responsable Événementiel. J’ai eu la chance de pouvoir organiser un événement caritatif au Meltdown en faveur des Apprentis d’Auteuil, Gamers for Hope, pour lequel nous avons récolté plus de 450 euros !

J’ai quitté l’association en début d’année par manque de temps, car avec tout mon travail, je ne pouvais malheureusement plus être autant présente. Mais je n’ai pas quitté le monde associatif ! Aujourd’hui, je suis responsable marketing d’une association en cours de lancement : Horizon E-Sports. Comme c’est en dehors du rythme et du calendrier scolaire, c’est beaucoup plus simple à concilier avec mon emploi du temps !

Et sinon… Je streame toujours ! Je fais principalement de la musique, et j’ai une émission le lundi soir pour présenter des jeux vidéo, LUND-EPENDANT, car ça me manquait pas mal ! En ce moment, je suis également sur la chaîne Le_Salon. C’est une chaîne francophone réunissant plein d’artistes sur Twitch afin de présenter notre travail, nos passions, de les partager, mais aussi de changer un peu les idées des spectateurs pendant cette période si particulière que nous vivons.

Pour finir, j’ai monté un blog, sur lequel il y a peu de choses pour le moment compte tenu du grand manque de temps auquel je fais face, où je parle de mes études de jeux vidéo ! Il doit y avoir quelques autres choses, mais c’est déjà très long donc je vais m’arrêter là !

 

Quelle est la place du jeu vidéo dans ta vie actuelle ? Joues-tu toujours ? T’impliques-tu dans des projets vidéo-ludiques ?

Le jeu vidéo est toujours au centre de ma vie, au même titre que la musique. Ce sujet touche à la fois ma passion, donc si j’ai un petit peu de temps (ce qui est rare en ce moment) je joue un peu et j’essaie de découvrir de nouveaux jeux, mais aussi mes études. Donc on peut dire que je baigne dedans quasiment 24h/24.

Pour ce qui est des projets, j’ai mes projets étudiants et le projet associatif. Je devais également tenir une scène et un stand Just Dance dans une convention située à Verdun, car je l’avais fait l’année dernière, mais l’événement a été annulé, donc ce sera pour 2021, j’espère !

 

Selon toi, quelles qualités une administratrice doit avoir ?

Pour moi une administratrice – ou un administrateur – doit tout d’abord avoir les mêmes qualités qu’un chef de projet. Il faut savoir écouter son équipe, mais aussi l’observer, ce qui est compliqué quand on travaille à distance, mais cela peut se faire via les discussion écrites ou orales. Il faut être capable de gérer une équipe, en trouvant le bon équilibre entre aiguiller et laisser de l’espace, ce qui est encore plus important dans l’associatif car l’équipe est bénévole. Il faut également savoir communiquer efficacement, et avoir l’esprit ouvert. On ne peut pas encadrer une équipe en campant sur ses positions.

Dans un projet comme celui de Jeu.Video, il faut également être un peu créatif, ne pas avoir peur d’avoir des idées et les partager, ne pas hésiter et se lancer, être force de proposition. C’est justement la variété et la mixité de son équipe qui fait sa force. Et tout projet a besoin des idées de tout horizon pour fonctionner !

 

Qu’as-tu aimé réaliser sur Jeu.Video ?

C’est difficile à dire ! Un peu tout, en réalité ! Et puis on a fait tellement de choses différentes ! J’ai beaucoup aimé me lancer dans le stream, car je n’aurais jamais osé sans le site, et maintenant je ne me vois plus vivre sans. J’ai adoré toutes les séries d’interviews que l’on a pu faire, et m’essayer au montage vidéo, également !

Finalement, c’est être au contact des personnes qui font l’industrie vidéoludique (joueurs, vidéastes, développeurs, comédiens de doublage, et bien d’autres) qui m’a le plus plu, je pense ! J’aime beaucoup être au contact des gens depuis que j’ai pu faire tout ça.

 

Quels sont tes meilleurs souvenirs, du temps où tu étais administratrice ?

On en fait tellement de choses !

Le top 1 de mes souvenirs, c’est toutes les fois où l’on (l’équipe, ndlr) a pu se voir en vrai, dans des événements, ou encore pour aller boire un coup ensemble en dehors de notre travail sur le site. Je me souviens d’une super soirée à Paris, où on n’était que 3 mais durant laquelle on a vraiment bien rigolé ! C’est une équipe vraiment humaine, avec qui je n’ai pas envie de perdre les liens que l’on a, même si en ce moment j’ai peu de temps pour échanger régulièrement avec eux.

Même si je ne suis plus administratrice, ils restent un peu comme ma famille d’internet. Comme mes cousins, avec qui on a l’impression de se parler tous les jours, même si en vrai ça fait plusieurs semaines que je n’ai pas envoyé de message. Et je suis super fière de voir ce qu’ils font avec ce petit bébé (qui est maintenant grand !) qu’est Jeu.Video !

J’ai également adoré toutes nos soirées jeux sur Skype ou Discord, ou simplement quand on se mettait en vocal juste pour discuter, comme ça ! Je me souviens d’ailleurs d’une fois où j’ai fait cramer un de mes repas qui cuisait parce que j’étais trop à fond dans notre partie de Rocket League !

 

Il y a eu des moments plus durs que d’autres sur le site. Quels ont été, selon toi, les principaux défis ?

Le défi le plus dur que je peux avoir, lié au site, n’est en réalité pas dû à lui. Quand j’étais en BAC+2, j’ai redoublé une année à cause d’un soucis de santé. Donc quand j’ai refait mon année, j’ai voulu mettre les bouchées doubles à l’école, et garder le rythme que j’avais sur le site, et notamment en rédaction, quand j’étais alitée.

L’équipe s’est inquiétée plusieurs fois, mais têtue comme je suis, j’ai voulu continuer et je n’ai pas tenu. Je me suis rapprochée du burnout, mélangeant examens, streams et site.
Heureusement, j’ai su me calmer à un moment, et depuis, j’essaie de ne plus reproduire ça, même s’il m’arrive d’être à la limite. Je suis un peu accro au travail, mais j’essaie de travailler dessus !

Aussi, avoir une équipe bénévole est un avantage certain, mais aussi une faiblesse, quand on peut comparer avec des sites professionnels. L’équipe n’a pas toujours la possibilité de travailler autant qu’elle le souhaiterait sur les différents projets. Mais vu le site aujourd’hui, elle a su passer ce défi haut la main !

 

Si tu devais donner 3 forces à Jeu.Video, ce serait…

La toute première force du site, est la mixité et la variété de l’équipe ! Il y a des gens de tout âge, qui viennent d’un peu partout, qui ont tous un vécu différent que ce soit dans la vie ou dans le jeu vidéo. C’est quelque chose de très important pour un projet comme celui-ci, et ça ne rend cette équipe que plus agréable !

Ensuite, la passion qui émane de l’équipe est incroyable, mais aussi celle de ses membres ! Personne n’est là pour se faire connaître, ou pour faire de l’argent, ou quoique ce soit d’autre. Ce qui motive tout le monde, c’est purement et simplement la passion du jeu. Ça se ressent dans les articles et les tests écrits par les rédacteurs, d’ailleurs. Et je trouve ça très agréable.

Pour finir, je dirai l’humanité qui y est présente. Tout le monde, membres inclus, est comme une grande famille. Certains des membres sont là depuis 2015, le début du site ! Par exemple, une partie d’entre eux étaient au collège, donc on les a vus grandir. C’est fou ! Et génial ! L’équipe est une famille encore plus soudée. Tout le monde est présent pour chacun, si ça ne va pas, si quelqu’un a besoin d’aide pour sa vie ou pour les cours, etc… Et surtout, tout le monde s’encourage. Vous n’imaginez pas à quel point j’ai pu changer grâce à eux, notamment sur le sujet de la confiance en soi ! C’est une belle expérience.

 

Quelles sont les contributions sur Jeu.Video dont tu es la plus fière ?

Sans hésiter, toutes les interviews que j’ai pu faire. C’est quelque chose que j’ai adoré. J’ai rencontré des personnes géniales et passionnantes, que je n’aurai jamais pu rencontrer sans ça. Je me permets d’y ajouter les vidéos de conventions, également ! Ce sont mes tous premiers montages vidéos, et elles me rappellent toujours de superbes moments passés avec l’équipe !

 

Que t’a apporté cette expérience d’administratrice ?

Je dirai que ce que cette expérience m’a le plus apporté, en plus de nouveaux amis, d’une nouvelle voie d’études, d’histoires incroyables et d’un petit-ami génial (oui, j’ai quand même rencontré l’amour grâce aux jeux vidéo, et en grande partie grâce à mes articles sur le site, c’est fou !), c’est une meilleure connaissance de moi-même.

J’ai pris conscience de certaines de mes qualités que je ne soupçonnais pas, de mes défauts, et surtout j’ai pu apprendre à avoir confiance en moi. Bien sûr, ce n’est pas encore totalement acquis, car cela prend des années et des années, mais ça m’a beaucoup aidée. Et j’en serai toujours reconnaissante !

 

Que penses-tu de la place des femmes dans le jeu vidéo, ces dernières années ?

J’aimerai pouvoir dire que ça a changé du tout au tout, mais malheureusement ce n’est pas le cas, et on va encore devoir travailler de nombreuses années pour ça. Je me fais toujours autant remarquer (en « bien » ou en mal) si j’allume mon micro sur Counter-Strike, et je me prends toujours quelques remarques, à l’école aussi même si c’est rare (mention d’honneur au magnifique « je t’écoute seulement parce que tu es une fille »). On a toujours des joueurs stupides qui râlent du fait qu’une femme dans leur jeu de tir n’est pas réaliste, alors que leur personnage qui se guérit tout seul et qui réapparaît sur le champ de bataille, avec une assistance à la visée leur paraît tout à fait normal.

Mais si l’on regarde l’industrie en général, ça commence très lentement à changer, et c’est cool ! De plus en plus de femmes prennent la direction de studios ou de branches importantes de studios/entreprises. Il commence à y avoir de plus en plus d’étudiantes dans les nouvelles technologies, même si elles sont encore peu en jeu vidéo. Des streameuses et vidéastes commencent à monter également. Des femmes sont récompensées lors des événements liés aux jeux vidéo.

On est très loin d’être dans un monde idéal, mais on peut très bien faire changer les choses. C’est la nouvelle génération de travailleurs du JV qui va pouvoir faire ça, mais aussi les joueurs. Parce que sans eux, le combat n’avancera pas !

 

Dans cette lutte pour la mixité, comment être un bon allié des femmes dans les communautés en ligne ?

C’est assez compliqué comme réponse. En réalité deux femmes ne vous donneront pas la même réponse. Ça dépend de comment on voit le mot allié.

Pour moi, être le meilleur allié, c’est ne rien faire de spécial en jeu quand on rencontre une femme. Ce qui importe c’est une personne qui joue, pas si c’est une femme, un homme ou quelqu’un qui ne se sent ni l’un ni l’autre. Ne la traitez pas différemment parce que c’est pas un homme.

En dehors de ça, ne pas participer à la diffusion de clichés stupides et d’idées haineuses est très important. Lorsque vous voyez qu’une femme se fait insulter, signalez-le tout de suite via la plateforme sur laquelle vous êtes. Demandez à la personne harcelée si elle va bien, si vous pouvez l’aider. D’ailleurs c’est valable pour tout le monde, et pas seulement pour les femmes.

Également, ne soyez pas cette personne qui râle parce qu’un personnage est féminin. Réjouissez-vous plutôt de voir que quelqu’un va enfin pouvoir se retrouver dans un personnage fictif. Ne refusez pas de jouer à un jeu parce que le personnage principal est féminin, alors que vous auriez adoré y jouer si le personnage était masculin. Ça a l’air extrême mais ça s’est déjà vu !

 

Selon toi, quelles sont les fausses bonnes idées ? Quelles actions faudrait-il davantage promouvoir ?

Mettre une gameuse sur un piédestal et lui offrir du stuff juste parce que c’est une femme. Ça peut plaire à certains, mais moi ça m’horripile. Soit tu fais ça pour tous les joueurs, soit tu ne le fais pas, mais le faire parce qu’une femme est derrière l’écran, ce n’est pas une bonne raison. Également, faire des dons à vos streameuses préférées en pensant qu’en leur faisant plaisir vous allez pouvoir devenir leur ami est totalement à éviter. C’est bête, mais ça arrive plus qu’on ne le pense !

En fait, tous ces petits trucs que quelqu’un va faire JUSTE parce que la personne en face est une femme, et qu’il ne ferait pas si c’était son ami masculin, je pense que c’est à éviter.

Egalement, je trouve que les tournois de jeux vidéo exclusivement féminins peuvent être une fausse bonne idée. C’est bien parce que ça peut promettre un cadre plus sûr pour les joueuses, mais ça ne fait que participer à la séparation entre les hommes et les femmes dans le jeu vidéo et ça renforce les clichés. Et plus que ça, ça ajoute de nouveaux problèmes éthiques. Sur quels critères se basent-on pour ça ? Quid d’une personne qui est femme en ayant le physique d’un homme ? Ou l’inverse ? Ou quelqu’un qui ne se sent ni l’un ni l’autre ? Donc je trouve que c’est une fausse bonne idée ! Bien entendu, ce n’est que mon opinion personnelle !

Quant aux actions à promouvoir, je pencherai pour la mise en avant d’associations et initiatives comme Women in Games, Girls who Code ou encore Limit Break Mentorship, un programme de mentoring dans le monde du jeu vidéo pour les personnes appartenant à des genres sous-représentés, créé par la super Anisa Sanusi ! Il existe plein de choses de ce genre, n’hésitez pas à vous renseigner !

 

Souhaites-tu dire quelque chose à la communauté du site ?

Un grand merci pour toutes les années passées sur le site, et à tous ceux qui passent encore sur mes lives, ou sur twitter, me faire un coucou de temps en temps ! J’ai beaucoup appris parmi vous, et ça a été une aventure folle !

Je ne reste quand même pas bien loin, comme je suis ambassadrice, donc j’ai toujours un œil sur ce qui se passe dans la communauté Jeu.Vidéo ! Et je dois dire que je suis extrêmement fière de ce qu’elle est devenue, et surtout du magnifique travail qui est fourni au quotidien par l’équipe.

Ne les malmenez pas trop, et respectez le règlement 😉

Un très grand merci à Minstery pour sa participation à cette série de portraits. Vous voulez connaître davantage la communauté ? Rendez-vous sur Discord !

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Portraits d’administratrices – Manon: “J’aimerai pouvoir dire que la place des joueuses a changé du tout au tout””

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *