Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
140804-crimsonland-trailer

Crimsonland

Partagez sur

Il y 10 ans, le jeu Crimsonland à gagner sa popularité comme étant un jeu PC développé pour les étudiants. Le développeur 10tons l’a mis à jour pour une première apparition sur la console Playstation 4.Le gameplay et la qualité de la structure a survécu admirablement depuis cette décennie, mais les effets visuels et les présentations sont fermement enracinées dans le passée.

 

Aperçus du jeu sur la Playstation 4

Le Jeu Crimsonland dispose d’un framerate lisse, une résolution verrouillée à 1080p et comporte quelques effets sympas de particules associées aux armes. Cependant, l’art du jeu est incroyablement fade au-delàs des compétences techniques. Vous vous battez contre une collection des zombies génériques, des insectes, et des étrangers qui ne sont que quelques embellissements en fonds plats d’une seule couleur loin d’être des contextes réels. J’ai été enthousiasmé de voir qu’une route avait été ajoutée au contexte du jeu, indiquant juste comment ses environnements clairsemés ont l’air.

Au-delà des insuffisances visuelles, Crimsonland est un jeu « Twin-stick shooter » de qualité. Les ensembles du jeu lui-même, à part avec les niveaux de campagne qui arrangent les ennemis, vous serez contraints de faire plus que de tirer avec le levier de commande de droite, mais aussi de les éviter avec la gauche. Dans un niveau, les points Spawn doivent être abordés dans un certain ordre, tandis que dans un autre, vous pourriez constater que s’arrêter est la meilleure façon de rester en vie malgré vos premiers instincts. Il vous fait examiner votre approche et penser à ce que vous êtes censés faire, une fonctionnalité de bienvenue dans un genre typiquement consacré à la compétence pure.


En ajoutant jusqu’à trois autres joueurs, il y aura automatiquement plus d’ennemis ajoutés au jeu, mais les approches tactiques importantes des niveaux sont conservées. En effet, cela ne facilite pas la prise sur les différentes créatures même si on ajoute plus d’armes à feu, mais cela conduit à une expérience multijoueur agréable. Cependant, vous ne trouverez pas d’options en ligne pour le jeu.


Si vous progressez à travers les 60 niveaux, vous débloquerez automatiquement 30 armes différentes, ainsi que 55 autres jeux offrant des avantages différents. Chaque arme à feu est distincte et vous permet de passer dans le niveau supérieur en même temps après l’avoir déverrouillé. En effet, cela vous donne une bonne occasion de mettre la main sur toutes les armes et de comprendre vos favoris. Le déblocage en solo ne peut être utilisé dans les différentes modes de survie, ce qui est une déception. J’ai fouillé dans les menus pendant quelque temps pour essayer de s’équiper davantage avant de pouvoir déterminer finalement leur utilisation dans les modes supplémentaires.


Les cinq modes de survie différents offrent une sélection de styles de jeu alternés avec l’assistant de classement. En dehors de ce que vous attendez de mode « «Stay alive as you can », un autre mode limite des munitions, privilégiant votre arme, ce qui vous force à exploiter exclusivement les « Power-ups » ou de vous limiter à une seule arme de faible puissance. Ces modes alternatifs sont des distractions intéressantes, mais la capacité d’utiliser vos petits avantages dans le mode de survie le met en valeur après l’avoir effectué à travers différents niveaux de campagne.


Crimsonland se sent comme un jeu incomplet. Il a tous les mécanismes de jeu mis en place, mais ses contextes, les atouts de caractères, sa musique et sa présentation générale semblent qu’ils aient été mis en attente en attendant l’arrivée d’un vrai art de musique. Le « Twin-stick shooting» au cœur est vraiment amusant, mais l’expérience ne peut pas s’empêcher d’être diminuée presque dans tous les autres aspects du jeu.

 

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Crimsonland”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *