Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
JackQuest - Fond

JackQuest: The Tale of The Sword – Un premier jeu avec de gros manques

JackQuest est un Metroidvania sorti le 24 janvier 2019 sur PC, Ps4, Xbox One et Switch. Développé par l’indépendant Brésilien NxGames alias José Neto qui signe ici son premier jeu sur PC et consoles après Madrobot X et Escape in Space sur téléphones mobiles.

 

JackQuest - Le début

Le début de votre quête

L’histoire de JackQuest

Dans ce jeu vous jouez Jack qui, un soir, décide d’inviter son amie Nara au coin d’un feu. Mais alors que tout allait bien, une main géante sort du sol et enlève la belle. Plein de courage, Jack part à sa suite pour la libérer. Il entre ainsi dans le repère de Korg où il trouve une épée douée de parole qui l’aidera dans sa quête.

 

Un Metroidvania trop light

JackQuest est un Metroidvania oui, mais il manque cruellement d’éléments. Dans ce jeu vous devrez avancer dans un unique donjon composé de plusieurs parties. Le jeu pousse vraiment à l’exploration, vous n’aurez pas de carte dans les premiers moments et devrez vous aventurer à l’aveugle. Cependant, les lieux ont tendance à se ressembler et vous pouvez facilement vous y perdre.

La carte se débloque suite à la victoire contre le premier boss et vous aide un peu mais n’est pas suffisante. Sont présentes dessus les portes qui s’ouvriront au fur et à mesure de votre aventure. Mais même si des lieux sont marqués, vous n’avez pas de “marqueurs d’étapes” qui vous permettent d’y arriver. A vous de chercher par vous même ce qu’il faut faire. Cela peut plaire à certains et beaucoup moins à d’autres. D’autant que la carte n’est pas des plus pratiques. Fortement zoomée, il est très facile également ne s’y perdre.

On parcourt donc les lieux avec le risque de vous trouver parfois bloqué par le gameplay.

 

JackQuest - L'un des premiers Boss

JackQuest – L’un des premiers Boss

Un gameplay simpliste

Les touches sont réduites au strict nécessaire. Les déplacements gauche-droite et saut, une d’attaque standard, une attaque puissante capable de détruire les projectiles ennemis, et le changement d’arme. Pas de défauts de ce côté là, la simplicité permet de mieux maîtriser. Mais c’est dans cette maîtrise qu’il y a des soucis. Le champs de vision du jeu empêche de voir suffisamment loin de Jack pour anticiper les ennemis et leurs projectiles. Au bord d’un précipice, la caméra se déplace lentement vers le bas pour vous permettre de voir sur quoi vous risquez de tomber. Mais le jeu étant nerveux, vous n’avez parfois pas le temps d’attendre et devez sauter sans savoir. De plus, l’inertie du personnage ne permet parfois pas de corriger vos saut et vous prenez ainsi des dégâts.

Parlons de la plus grande problématique du jeu, sa difficulté. Un jeu peut être difficile mais appréciable car le level-design et les contrôles sont suffisamment aboutis pour que les erreurs soient du fait du joueur et non du jeu. Ici c’est le jeu qui pèche. Le gameplay est trop approximatif pour être appréciable et vous perdez des points de vie à la chaîne.

Vous devez aller de pierres de sauvegarde en pierres de sauvegarde mais ceux-ci ne vous rendent pas de points de vie. Les seuls moyens d’en récupérer sont de trouver des potions vous rendant un demi-coeur. Elles se trouvent dans des caisses ou en boutique pour une centaine de pièces, arrivant par lot de une à quatre, si vous avez de la chance, quand vous battez un ennemi. Vous flirtez souvent avec la mort et reviendrez ainsi auprès de la dernière pierre croisée avec le même nombre de cœur que lors de la sauvegarde. Vous comprenez ainsi qu’il est facile de se retrouver en grande difficulté en n’ayant très peu de vie face à un passage ardu. Ce qui transforme le jeu en simili die and retry au goût amère.

 

JackQuest - plateformes

C’est plateformes me rappellent vaguement un certains plombier

Une direction artistique et sonore suffisante

Le jeu se présente sous des attraits pixel-art convaincant, les animations sont jolies, mais souffrent, encore une fois, d’une cruelle simplicité.

Même chose du côté sonore qui saura accompagner l’aventure sans pour autant donner envie d’en poursuivre l’écoute une fois sorti du jeu.

 

Un avis avec beaucoup de regrets pour ce titre

Il arrive que l’on se retrouve devant un jeu et que l’on se dise : il aurait pu être bien mais. Et c’est exactement ce qu’est JackQuest. Un jeu qui aurait pu être bien, mais qui manque certains points. C’est là que l’on se rend compte que de nombreuses compétences sont nécessaires pour faire un bon jeu, et que le moyen le plus simple de les réunir est de faire parti d’une équipe. J’espère sincèrement que NX Games fera une mise à jour du jeu afin de corriger les problèmes cités dans ce test qui semblent certes nombreux mais peuvent facilement être corrigés. Le jeu ne semble pas être très long mais ses défauts m’ont empêchés de le finir alors que j’étais proche de la fin.

Tags

Partagez sur

Ephrem

Je suis un papa gamer avec plus de 20 ans de bagages vidéo-ludiques et ai envie de partager avec vous ma passion pour les jeux.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “JackQuest: The Tale of The Sword - Un premier jeu avec de gros manques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *