Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Necrosphere Deluxe test

Necrosphere : Deluxe – Un Metroidvania diabolique !

Le genre plate-former rétro a décidément le vent en poupe, le succès de Celeste lors des Video Games Awards 2018 en témoigne. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à Necrosphere un jeu d’exploration/plate-forme crée par le studio brésilien Cat Nigiri. Déjà paru sur PC, en 2017, Necrosphere revient dans une version Deluxe pour mener la vie dure aux joueurs sur Playstation 4 et Nintendo Switch. Focus sur un micro jeu qui en fera baver aux plus courageux d’entre vous ! (Test réalisé d’après la version Switch)

 

Du Classique et des Pixels

Necrosphere Deluxe histoireNecrosphere Deluxe est un jeu de plate-forme assez proche des Metroidvania avec une thématique cauchemardesque. Vous incarnez Terry Cooper un agent spécial qui vient hélas de se faire descendre en pleine mission et qui se retrouve dans la Necrosphere, dimension infernale dans laquelle toutes les âmes se dirigent après la mort. Les êtres qui y errent ne peuvent se voir les uns les autres, vous êtes condamnés à errer, seul, pour l’éternité dans ce lieu malsain. En commençant votre exploration vous apprendrez qu’un portail de sortie existe, votre seul but est donc de le trouver et de fuir cette abominable prison.

L’ambiance du jeu est assez frappante entre ses graphismes minimalistes faisant l’apologie du pixel et le côté oppressant de la situation, et le mélange est sublimé par une OST électro-wave en mode console 8-bit. Les musiques tantôt entraînantes et douces, tantôt acides et dissonantes, sont indéniablement l’un des gros point fort du jeu.

L’aventure se place sous le signe de l’exploration pure et dure dans une succession de mondes de plus en plus labyrinthiques et parsemés de Power-ups qui amélioreront les capacités de votre personnage et lui permettra d’accéder à de nouvelles zones. Un concept classique mais qui dissimule une particularité surprenante.

Ce qui distingue Necrosphere de ses concurrents c’est sa jouabilité simpliste au possible. Le personnage se contrôle UNIQUEMENT avec 2 boutons, une direction “gauche” et une direction “droite”. Necrosphere Deluxe - ContrôlesOubliez sticks et autres croix directionnelles, le jeu veut vous sortir de votre zone de confort en vous proposant une jouabilité assez atypique. Manette en main, le résultat est assez dérangeant. Sous ses airs de gameplay accessible, la jouabilité nécessite un certain temps d’adaptation. Le personnage étant incapable de sauter, il vous faudra vous contenter de contrôler la direction de vos chutes, vous diriger vers les ressorts et autres interrupteurs pour évoluer dans ce monde. Comme de concert avec l’ambiance malaisante du titre, de par son scénario morbide, la jouabilité atypique provoque un sentiment de vulnérabilité. Pour couronner le tout, Necrosphere est un titre exigeant, TRES exigeant.

 

Necrosphere ne se laisse pas faire !

Le Level-Design jouera volontairement avec vos nerfs, une précision de tous les diables sera requise et l’étau se resserrera à mesure ou vous approcherez de la fin. Certaines actions seront déblocables petit à petit mais la tâche ne vous sera pas simplifiée pour autant. Necrosphere est un Die-and-Retry pur jus, parfois cruel et souvent injuste. Heureusement les points de sauvegarde sont réguliers entre chaque piège mais vous ne compterez plus le nombre de morts pour passer un secteur que vous devrez probablement explorer plusieurs fois pour trouver les items cachés un peu partout. Le parti pris de Necrosphere est d’être frustrant, et c’est réussi, si bien que seuls les plus hardcore y trouveront leurs compte.

Necrosphere level design 2

– Des casse-têtes au timing millimétré vous attendent –

 

L’aventure est courte : trois heures suffisent pour voir le bout du tunnel, trois heures qui paraîtront une éternité au vu de la souffrance et des milliers d’essais nécessaires. Une métaphore artistique très réussie qui nous rapproche du calvaire que doit traverser notre pauvre Terry. La durée de vie parait dérisoire, mais croyez-le, vous serez content d’en avoir fini. Les joueurs qui auraient encore un semblant de santé mentale à l’issue du mode principal seront ravis de refaire le titre en récupérant tous les objets cachés ou en voulant tenter un Speedrun, le jeu semble d’ailleurs fait pour cette pratique (malgré l’absence de mode “time attack”). Si après ça vous n’êtes toujours pas bons pour la camisole il reste le mode “Terry’s Dream”, le scénario bonus de la version Deluxe. Il s’agit de la même aventure avec de nouvelles salles, des Power-ups mélangés et des pièges extrêmement vicieux. (comme si l’aventure de base ne l’était pas suffisamment) et pour être vraiment sûr que le joueur finisse à l’asile, ce mode n’autorise pas les sauvegardes. Il vous faudra tout faire sans éteindre la console (Béni soit le mode “veille” de nos consoles d’aujourd’hui !).

Necrosphere deluxe fin

 

Purge ou plaisir coupable ? Verdict : Les deux !

Au final, Necrosphere : Deluxe est un véritable jeu de niche. En soit le jeu a peu de défauts, ses seuls reproches dépendent simplement de l’expérience que le joueur recherche en matière de plateformer. L’originalité de son univers et de sa jouabilité sont plutôt intéressantes mais son degré d’exigence et de difficulté à s’arracher les cheveux, sourcils ou tout autre élément pileux ne pourront être pleinement appréciés que par les joueurs les plus tenaces et les plus acharnés possibles. Ceux-là y trouveront totalement leur dose de frustration et de satisfaction en cas de victoire, les autres se contenteront d’un jeu au concept malin et apprécieront son OST tout à fait savoureuse, mais ne relanceront probablement pas une seconde partie. Ils seront comme piégés… Dans la Necrosphere.

Tags

Partagez sur

Pargonis

Tombé dans le jeu vidéo depuis tout petit, j'ai connu Kirby avant qu'il ne devienne rose, une époque ou Sonic ne savait pas encore parler et où les micro-ordinateurs étaient les consoles de jeu du futur. Grand fan de Nintendo à la base, mais joueur acharné sur tous les supports possibles, j'offre ma plume au service de l'art vidéoludique sous toutes ses formes. J'aime analyser, spéculer, rager, écrire tout un tas de choses et partager ma passion à chaque occasion. Parfois ronchon et de mauvaise foi in-game mais souvent grozours à l'écrit.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Necrosphere : Deluxe - Un Metroidvania diabolique !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *