Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
The Missing

The Missing – La délivrance par la souffrance?

Souffrir pour avancer, c’est le mot d’ordre de nombreux jeux, à commencer par la saga des Souls ou certains plateformers hardcore comme Super Meat Boy ou The end is Nigh. The Missing : J.J Macfield and the island of memories va encore plus loin en mettant la souffrance au centre de son gameplay et de son histoire sans qu’il soit question d’une difficulté punitive. Retour sur un jeu troublant à bien des égards.

 

Emily, où es-tu?

Emily a disparu. Votre week end camping sur cette île paisible semblait être la parfaite occasion pour vous retrouver, ensemble, loin du monde. Hélas, ce matin, sa tente était vide. L’endroit, si chaleureux hier, parait désormais si hostile. Il faut retrouver Emily, coûte que coûte, quitte à en mourir. Au moment de partir à recherche, la foudre s’abat sur un arbre. Un incendie se propage et vous êtes engloutis dans ses flammes. La mort vous caresse avant de vous renvoyer de son royaume avec un nouveau pouvoir : vous êtes immortel, ou presque. Vous pouvez désormais chuter, encaisser des chocs violents ou perdre vos membres. Une simple pression sur un bouton vous permettra de vous régénérer entièrement. Il faudra donc apprendre à jongler avec les tortures de votre quête pour progresser dans cette île infernale.

 

Embrasser la douleur

La macabre aventure de votre personnage, J.J MacField, est une plongée dans l’horreur. Malgré son nouveau don, toutes les souffrances que subit JJ sont bien réelles. A chacune d’entre elles, un cri de douleur résonne, le temps ralentit et les chairs de l’héroïne volent en éclats. Nos vieux réflexes de joueurs, qui consistent davantage à éviter les obstacles et conserver l’intégrité physique de notre personnage sont alors vite éprouvés. Il va falloir apprendre à embrasser la douleur, à sauter avec entrain face à une boule de démolition pour briser un obstacle, se débarrasser de ses jambes pour atteindre des endroits exigus et parfois même s’immoler sciemment pour tout brûler sur son passage. A mi-chemin entre le plateformer et le puzzle game, le périple de J.J est une torture permanente mais rarement gratuite. A aucun moment, le sort de J.J ne devient trivial, et chaque épreuve rencontrée autant menaçante qu’étrangement familière.

jjelectric

 

Douleur et délivrance

Au cours de votre chemin de croix, les contours entre  la réalité et l’hallucination deviennent de plus en plus floues. Dans les rares moments de répit qu’offre le jeu, le téléphone de J.J se met à vibrer et l’on découvre petit à petit l’historique de ses sms. La confusion grandit. Quelle est la relation entre Emily et J.J?  Que représente cette île pour J.J? quel rôle joue la mère de J.J dans ce scénario horrifique?

S’il n’est pas question de “divulgâcher” l’incroyable histoire de JJ et Emily, sachez simplement que toutes ces tortures que vous subissez durant le jeu trouveront un sens lors du dénouement du jeu, qui intervient au bout de 4 ou 5 heures. Une durée parfaite pour un jeu où vous passez le plus clair de votre temps à vous infliger mille douleurs, allant même parfois jusqu’à faire rouler votre tête jusqu’au niveau suivant, au milieu d’un écran sanguinolent et assombri.

jjphone

 

Le Swery dernier cri

Cet ovni d’horreur vidéo-ludique est le dernier fait d’armes de Swery, un développeur japonais connu notamment pour son travail sur Deadly Premonition, un autre jeu qui fait la part belle à l’épouvante et au What the fuck. Jeu aux contrôles très approximatifs mais à l’ambiance unique, Deadly Premonition est devenu culte au fil des ans et il se pourrait bien que The Missing prenne le même chemin. Le dernier jeu de Swery se démarque autant par son ton décalé, entre horreur crue, éléments comico-gores, réflexion adulte et mauvais goût assumé, que dans son gameplay un peu grossier et imprécis. Les actions à réaliser nécessitent souvent un timing parfait et une bonne dose d’improvisation alors que J.J parait toujours bouger avec un temps de retard et que le level design pêche parfois par son manque de clarté. On se blesse, on se régénère, on se blesse à nouveau, on bloque, on s’agace. Et puis d’un coup le jeu bug et il faut recommencer le chapitre. The Missing est frustrant et agaçant mais cela fait partie de son charme, comme ces vieux films désuets un peu fauchés et maladroits mais qui tiennent une place particulière dans notre cœur.

jjchurch

 

The Missing : délicieusement imparfait

The Missing surprend et frustre. Son gameplay envoûte et irrite. Sa direction artistique charme par séquences et rebute par endroits. Son historie captive et cafouille mais c’est un jeu important, unique dans son propos comme dans la somme de ses composantes. Enfant maudit de jeux comme Hellblade et Gris, The Missing est à l’image de son héroïne. Un titre infirme, troublé mais dont le récit ne peut laisser indifférent. Accepter votre souffrance et celle de J.J et vous vivrez une expérience hors du commun!

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “The Missing - La délivrance par la souffrance?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *