Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Don't Forget Me - alaune

Don’t Forget Me – Enquêtes intérieures entre avenir et souvenir

Qu’adviendra-t-il de notre conscience et notre mémoire dans le futur ? Quelle est la place du souvenir pour “l’homme augmenté” ? Ces questions sont au cœur de Don’t Forget Me, premier jeu du studio bordelais The Moon Pirates.

 

J’ai la mémoire qui flanche…

Vous ne savez pas comment vous avez atterri ici. Vous ne vous souvenez de rien. Sauf que vous vous appelez Fran. Ce qui est étrange dans un univers où tout le monde est équipé d’une puce mémorielle. Encore un protagoniste de jeu vidéo victime d’amnésie, quel fléau.

Comble de l’ironie, vous êtes dans une clinique mémorielle, un lieu où les patients viennent pour que Bernard, le responsable des lieux, copie le souvenir de leur choix. Le destin est parfois facétieux.

Don't Forget Me - clinique

 

La clinique du souvenir

L’histoire de Don’t Forget Me se déroule dans un futur dystopique aux inspirations cyberpunk clairement assumées. Dans cet univers futuriste en pixel art, les néons fluos éclairent une ville tentaculaire, les êtres humains se dotent d’implants cybernétiques et le gouvernement semble accorder une place plutôt réduite à la vie privée. Cela fait partie des premières choses que vous découvrez dans la clinique mémorielle qui vous sert de refuge.

Pour remercier Bernard pour son hospitalité, vous l’aidez dans son travail de copiste. La plupart du temps, vous n’avez qu’à discuter avec les patients pour les mettre à l’aise avant la copie de leur souvenir. Néanmoins, certaines copies requièrent une investigation plus importante de votre part dans la mémoire des sujets.

 

Fran, détective mémorielle

Ces phases de gameplay vous demandent de rechercher dans le système des indices pour trouver le souvenir désiré. À la manière du jeu Her Story (une influence revendiquée par les développeurs), il vous faudra taper différents mots pour tenter de construire un faisceau d’indices vers la solution.

Au fil des patients que vous rencontrez et des évènements qui se produisent dans la ville, vous allez comprendre qu’un nouveau projet gouvernemental menace la conscience humaine telle que nous la connaissons. Pourrez-vous réussir à l’arrêter ?

Don't Forget Me - indices

 

Plus tard dans le jeu, vous aurez accès à d’autres phases de gameplay où vous pourrez vous transporter directement dans le souvenir d’une personne pour mener votre enquête. Tous ces puzzles ne sont pas très difficiles à résoudre mais chacun d’entre eux renferme des éléments optionnels plus complexes et permettant de mieux comprendre la situation. Entre les dialogues à choix multiples et les différentes enquêtes mémorielles, l’intrigue avance avec l’implication du joueur et évite de maladroites scènes d’exposition.

 

Petites histoires, grande aventure

Difficile d’en révéler davantage sans divulgâcher le récit de Don’t Forget Me. Cette histoire questionne votre moralité, vos aspirations, vous demande de réfléchir à vos propos et vos décisions. Est-ce que tous les souvenirs doivent être conservés et transmis ? L’être humain a-t-il le droit à l’oubli ? L’histoire de chaque patient est passionnante et le rythme de l’aventure tient en haleine tout au long du titre.

Dans l’ambiance jazzpunk de votre clinique, vous apprenez à connaître Bernard, son passé et les raisons de son choix de carrière. Dans la tête des patients, vous essayez de comprendre ce qui les anime et comment leurs petites histoires rejoignent la grande.

Cet univers, décrit comme froid, oppressant et désincarné est exploré via l’intimité de quelques personnes. C’est un joli tour de passe-passe narratif qui lui insuffle de la vie en très peu de temps.

 

Un récit au pas de course

Toutefois, l’histoire de Don’t Forget Me se termine un poil trop rapidement. La valeur d’un jeu ne se mesure pas à sa durée mais les relations et les enjeux mis en place par la narration auraient mérité un traitement plus conséquent.

À plusieurs reprises, le titre met en avant la relation développée entre Fran et Bernard dans la clinique. Pour crédibiliser leur rapprochement, l’histoire s’autorise plusieurs ellipses. Il aurait été peut-être plus intéressant de s’intéresser à leur routine, jour après jour, patient après patient.

J’aurais voulu voir Fran, à travers ma propre progression, devenir une experte de la recherche mémorielle. Dans Don’t Forget Me, cette évolution est un peu plus artificielle. Tous les évènements s’enchaînent très vite et le temps nous fait quelque peu défaut pour construire plus de souvenirs avec nos personnages.

Don't Forget Me - symbiose

 

Une fois le jeu terminé, il vous sera toutefois possible de prolonger le plaisir avec le mode Timeline qui vous permet d’avoir un aperçu du nombre de choix possibles, mais surtout de relancer le jeu à partir de la scène que vous souhaitez revivre pour faire des choix différents. Sachez que ces choix n’influent pas sur le dénouement du jeu mais davantage sur la manière de vivre l’expérience.

 

Don’t Forget Me : une première œuvre sensible, intelligente et encourageante

Don’t Forget Me est l’histoire touchante d’un monde au bord d’un précipice d’inertie dans lequel on pénètre quelques jours avant sa chute. On aurait aimé que le jeu s’étire un peu, prenne le temps de nous faire vivre dans son monde et de développer davantage ses personnages.

Toutefois, il est bon de rappeler qu’il s’agit d’un premier jeu réalisé par une d’une petite équipe de trois développeurs en seulement deux ans. On peut donc aisément lui pardonner sa durée, ainsi que quelques maladresses dans l’écriture des dialogues.

L’histoire est captivante, l’ambiance est réussie et l’envie d’en connaître davantage et de prolonger son séjour dans cet univers prouve finalement que le studio est sur la bonne voie. Artistiquement, mécaniquement et narrativement, le titre est une vraie proposition et est porteur d’espoirs pour le futur des bordelais de The Moon Pirates.

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Don't Forget Me - Enquêtes intérieures entre avenir et souvenir”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *