Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Abjectalia - couverture

Abjectalia – Bienvenue dans l’impitoyable cité de Tenebrae

Partagez sur

Alors que le développement du jeu Tenebrae suit son cours depuis 2019 malgré les confinements, deux livres ont paru cette année pour introduire le public à ce monde sombre et fascinant: Phoebos, premier livré du “Cycle de Tenebrae” de Gabriel Shokan, sorti au mois de juillet et Abjectalia, recueil de nouvelles rédigé par plusieurs auteurs, publié au mois de septembre. C’est ce dernier ouvrage que nous vous proposons de découvrir.

 

Connaissez vous le monde de Tenebrae ?

Imaginé par Gabriel Shokan et développé par le studio Angel Corp, Tenebrae est un univers gothique, fantasy et cyberpunk. C’est aussi un projet transmedia qui s’illustre dans une série de livres ainsi que dans un jeu vidéo actuellement en développement. Tenebrae est ainsi décrit par ses auteurs :

Monde de ténèbres, monde de terreur et de douleur, monde d’amour et de vie.
Terre maudite et merveilleuse à la fois.
La nuit, Lune majestueuse illumine son ciel, et sur tous les êtres vivants pose sa bénédiction.
Le jour, Lune disparaît pour laisser place à l’obscurité la plus profonde. Le soleil de Tenebrae est trop faible et trop éloigné pour en éclairer la surface. Alors, des créatures et forces maléfiques envahissent les ténèbres.

 

Abjectalia - couverture

Abjectalia, Editions Angel Corp, 15€ , disponible depuis le 5 octobre 2021.

Dark City

Située en bordure de la Plaine de Sang, Abjectalia est l’une des cités les plus importantes de la planète Tenebrae. Dirigée par un conseil de mages noirs, cette ville est un refuge d’âmes perdues venues des quatre coins du monde. On y trouve toutes les races, toutes les classes sociales réunies sous la bannière du désespoir. À travers onze nouvelles, le recueil dépeint l’existence tragique de celles et ceux qui tentent de survivre et de résister à ce rouleau compresseur urbain.

Après une entrée en matière rédigée par Gabriel Shokan pour comprendre la genèse de la cité et de ses dirigeants, le lecteur se retrouve plongé dans de petites tranches de vie de brigands, d’artisans, de dignitaires, d’esclaves, de guerriers, d’étudiants. Étouffés dans une brume de mensonges, de corruption, de crimes et de rivalités exacerbées, les elfes, orks, gobelins, synthétiques, animalidés, nains et autres races s’illustrent dans des petites histoires sombres et fantastiques. Tout n’est cependant pas que sinistrose et l’humour est très présent pour alléger les péripéties des crapules sans scrupules qui peuplent Abjectalia.

 

Tragédies contrastées

Écrits par dix auteurs différents, dont notre chère rédactrice Shaëlle, ces récits sont d’une qualité inégale mais forment un vrai ensemble cohérent et passionnant. Les styles littéraires différent mais l’amour de la fantasy présents chez les auteurs est palpable. Les premiers pas dans Abjectalia se font un peu à tâtons dans cet univers inconnu, avec ses propres codes et son histoire. On se sent comme un étranger qui vient de franchir le mur d’enceinte et s’apprête à débuter sa nouvelle vie dans la ville.  Pourtant, au fil de la lecture, on voit sous nos yeux les pavés d’Abjectalia se dessiner. Les râles de ses habitants montent à nos oreilles et les odeurs putrides de la ville emplissent nos poumons.

Parmi les nouvelles du recueil, certaines se distinguent par la force de leur récit (La sélection, Le cri de l’acier) ou leurs personnages hauts en couleurs (Nothelia, Un de trop, Lykia) tandis que d’autres parviennent à explorer de curieux aspects de la cité malgré des maladresses dans le rythme ou dans la narration. Sur ce point, soyons tout de même cléments : Abjectalia est un projet né d’un financement participatif et d’un appel à textes, ce qui rend la cohérence de l’ensemble encore plus appréciable.

Tenebrae - carte

Voici la carte de Tenebrae. Abjectalia se situe au sud, près du cratère qui porte le nom de Lande Foudroyée

 

Abjectalia, un premier voyage séduisant à Tenebrae

À la manière d’une Midgar (Final Fantasy 7) ou d’une Zalem (Gunnm), Abjectalia se révèle dans cet ouvrage comme une masse urbaine informe dans lequel se jouent des destins aussi poignants qu’insignifiants. Après avoir fermé le livre, on s’imagine aisément arpenter ses ruelles dans un jeu vidéo, et ourdir un vil complot contre le pouvoir en place à l’aide de factions orks et elfiques. Ce livre est une belle porte d’entrée dans l’univers de Tenebrae et pourrait bien vous donner envie de prolonger votre séjour dans ce monde obscur.

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Abjectalia – Bienvenue dans l’impitoyable cité de Tenebrae”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *