Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Spectrum Retreat - alaune

Spectrum Retreat – Une gemme sous-cotée ?

Sorti en 2018 et tout droit issu de l’éditeur anglais Ripstone Ldt., connu pour Stick It to the Man, Spectrum Retreat est un jeu de puzzle, sur fond d’enquête. Le développeur du jeu, Dan Smith, avait remporté le prix du Young Game Designer Awards en 2016.

Vous commencez votre aventure dans l’hôtel Penrose où l’initiale tranquillité du lieu va commencer peu à peu à s’effriter. Le lieu cache de nombreux secrets qu’il vous faudra dévoiler afin de pouvoir vous en échapper.

 

Spectrum Retreat, De l’autre côté du spectre

Le jeu est principalement basé sur des successions de puzzles sur fond de mystère que doit découvrir votre personnage piégé dans l’hôtel. Vous serez réveillé dans une chambre par un des multiples robots qui y travaillent. Le début de l’histoire, avec un robot qui vous tire du sommeil, rappelle fortement Portal 2. Une fois que vous descendez au petit déjeuner, le début de votre enquête va commencer. Une flaque de sang jonche le sol du restaurant de l’hôtel, bien qu’aucun des androïdes ne semble s’en préoccuper.

Vous serez alors contacté par Cooper, une femme, qui peut, et veut, vous aider à sortir. Pour découvrir ce qu’il se trame dans ce bâtiment, vous allez devoir trouver des combinaisons et déverrouiller des systèmes de sécurité afin d’atteindre de nouvelles zones. C’est alors que la mécanique des puzzles alternera avec l’enquête. 

Spectrum Retreat - salle rougeLes énigmes sont basées sur un gameplay où il vous faudra combiner différentes couleurs afin de vous échapper de plusieurs labyrinthes. Ces labyrinthes sont basés sur un système de sécurité où vous ne pouvez passer certaines barrières que si vous avez la même nuance qu’elles.

Grâce à des cubes présents dans les pièces, vous serez en mesure de permuter deux teintes. Le cœur des puzzles est de trouver comment transporter ou faire voyager certaines couleurs à travers le niveau pour passer les portes.

À mesure de l’avancement du jeu, vous serez introduits à de nouvelles mécaniques : de la téléportation (comme Portal, encore une fois) mais aussi des pièces qui tournent, par exemple.

 

Une grande place à la narration

Spectrum Retreat se démarque, pour moi, des autres jeux de réflexion par la grande place accordée à l’aspect narratif. L’histoire est assez intrigante et on se laisse vite prendre par le mystère de l’hôtel Penrose. Malgré les passages parfois un peu longs d’exploration, l’hôtel a une vraie ambiance angoissante. Chaque détail qui change à mesure de l’avancée de votre progrès reste divertissant à observer. Le fait de devoir recommencer du début un tableau si l’on meurt ne m’a pas embêté, même si cela peut être perçu comme punitif par certains joueurs.

Votre enquête peut déboucher sur deux fins différentes selon votre choix final. Le “vide”, ou sentiment de vacuité, que certains reprochent à ces phases dans l’hôtel est, je pense, intentionnel, telle une métaphore voulue par le développeur.

Spectrum Retreat - puzzle

L’ambiance des deux phases est très calme et posée mais leurs visuels sont très différenciés. Votre exploration de l’hôtel se fait dans un environnement clair, aseptisé, presque entièrement noir et blanc, tandis que les puzzles vous demandent de jouer avec les couleurs, dans un milieu constitué de dalles sombres. Un joli contraste qui complète une direction artistique soignée, qui n’est pas sans rappeler Q.U.B.E, sorti en 2011.

J’ai trouvé Spectrum Retreat beau et très abouti visuellement, notamment les effets de lumière. On notera que celui-ci a été développé sur Unity par une seule personne, âgée de quinze ans, qui travailla dessus pendant 5 ans.

 

Un séjour à l’hôtel bien ficelé

Malgré la difficulté de certaines énigmes finales et la visée qui est parfois un peu douteuse dans certains puzzles, j’ai passé un très bon moment sur Spectrum Retreat. On se sent vraiment challengé par certains problèmes. L’aventure se finit au bout de six à sept heures environ. Autre excellente surprise, les doublages sont vraiment réussis et on a même des sous-titres en français.

 

Spectrum Retreat était, il y a quelques semaines, gratuit sur l’Epic Game Store, j’espère que cela a pu permettre à d’autres joueurs de le connaître car c’est une très bonne expérience. Dan Smith, le jeune éditeur du jeu, travaille actuellement sur son prochain projet. On peut donc espérer un autre prochain bon jeu à venir prochainement !

Spectrum Retreat - salle

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

myradorgames

Bonjour, vous pouvez m'appeler Myra ! Je suis passionnée par les jeux de rôles, les RPG, jeux de simulation, stratégie, horreur, ou aventure. Surtout s'ils sont originaux ! Pour ma part, je suis tombée dans les jeux vidéo à l'âge de 8 ans avec Doom, Jazz Rabit, Starcraft et Duke Nukem sur PC. En plus d'écrire des articles, vous pourrez me retrouver régulièrement sur ma chaïne Twitch !

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Spectrum Retreat - Une gemme sous-cotée ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *