Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Test Legend of Keepers Feed the Troll - une

Legend of Keepers – Feed the Troll – Un premier DLC en demi-teinte de troll

Sorti en version 1.0 en avril 2020 et développé par les Français de Goblinz Studio, Legend of Keepers nous avait beaucoup plu grâce à son ambiance unique et son concept original. Près de dix mois plus tard, les développeurs proposent le premier DLC du jeu dont nous vous proposons le test : Feed the Troll.

 

Retour dans la demeure du maître

Pour rappel, comme nous l’expliquions dans notre test du jeu originel, Legend of Keepers est un RPG tactique dans lequel le joueur prend le contrôle du Maître, sinistre personnage promu à la tête d’une entreprise de donjons maléfiques. Dans un rogue-lite classique, le but est de garder son donjon indemne face aux attaques de héros durant deux années complètes. À la tête d’une armée de créatures, vous devez faire face aux différents aléas de votre donjon.

Chaque semaine correspond à un événement particulier (de l’envoi de l’un de vos employés pour piller un village, à l’achat d’améliorations au magasin, en passant par la salle d’entraînement) ou une attaque de héros sur votre donjon. Pour chacune de ces dernières, vous devrez placer des trios de monstres et pièges sur la route des héros afin de vous assurer que ces derniers s’enfuient ou s’effondrent sous vos coups.

Test Legend of Keepers Feed the Troll - choix hebdomadaire

Chaque semaine, faites le bon choix

 

Proposant plusieurs maîtres aux caractéristiques et aux employés différents, devant chacun affronter cinq missions de deux années, le jeu originel proposait déjà une durée de vie importante. Malgré cela, le DLC Feed the Troll promet plusieurs ajouts : un nouveau maître et ses cinq missions, trois nouveaux sorts, dix nouveaux monstres, de nouveaux pièges artefacts et une nouvelle « mécanique de jeu ». Après plusieurs heures de jeu et de héros déchus, j’ai été, de manière générale, heureux de retrouver un jeu que j’ai beaucoup apprécié, mais déçu par quelques-unes des nouveautés du DLC.

 

Anchanchu le roi soleil

Le nouveau maître présenté dans le DLC Feed the Troll est le Chaman Troll bien-nommé Anchanchu. Si ce dernier présente des statistiques assez classiques, il propose une nouvelle mécanique de jeu original : les bénédictions solaire ou lunaire (améliorant respectivement les dégâts de vos monstres ou leurs attaques d’esprit). Ces bénédictions peuvent être déclenchées en combat par un monstre, elles amélioreront de façon permanente les statistiques et certaines attaques des monstres. Sans révolutionner le principe du jeu, cette nouvelle mécanique demande au joueur de revoir certains acquis sur le jeu (mettre en place le plus tôt possible la bénédiction sera rapidement une stratégie puissante).

 

En plus de ce nouveau maître et cette mécanique, Feed the Troll introduit de nouveaux monstres qui deviendront vos employés et des pièges originaux. Une nouvelle fois, les Français de Goblinz Studio font fort sur le design de ces ajouts. Dotés d’un pixel-art toujours aussi fin, tous ces nouveaux monstres sont originaux et jolis. Malheureusement, dans le fond, le tout peine à faire preuve d’une grande originalité.

Test Legend of Keepers Feed the Troll - monstre

 

Passé les techniques jouant autour des différentes bénédictions, les différentes attaques possibles pour ces nouveaux monstres et pièges restent très classiques. Aucune nouvelle altération d’état n’est à noter et les stratégies du jeu dans ce DLC se rapprochent finalement beaucoup de celles du jeu original.

Pire encore, alors que le jeu original permettait des stratégies réellement variées (en tuant ou en effrayant les héros), le contenu du DLC semble se concentrer sur la force pure. J’ai eu la possibilité d’effectuer les cinq missions du DLC sans m’intéresser à tenter d’effrayer les héros. La nouvelle technique de bénédiction solaire proposant des améliorations de dégâts très importants, j’ai moins ressenti de satisfaction en choisissant mes stratégies de défense (quel bonheur d’entendre les héros fuir de peur…).

Malgré tout, vendu à moins de 5 Euros, ce DLC présente suffisamment de contenu pour réjouir les joueurs ayant apprécié Legend of Keepers. L’humour et l’ambiance unique autour duquel a été créé l’univers du jeu sont toujours présents et il est toujours aussi régulier d’esquisser un sourire devant des situations du jeu (principalement à l’écoute des conseils de votre secrétaire).

Test Legend of Keepers Feed the Troll - dialogue humour

 

Feed the Troll – un bon DLC manquant d’équilibrage

Si les ajouts du DLC Feed the Troll ne révolutionnent en aucun cas le très bon jeu qu’est Legend of Keepers, il est un ajout non négligeable au jeu des développeurs français de Goblinz Studios. Présentant une bonne durée de vie pour moins de 5 Euros, il pèche quelque peu par le manque d’équilibrage de certaines de ses nouvelles mécaniques, mais permet aux joueurs ayant apprécié le jeu de se replonger à la tête de la meilleure entreprise de donjons maléfiques connues et re-goûter aux joies de la chasse au héros. S’il ne suffit pas à faire apprécier le jeu à quelqu’un n’ayant pas aimé sa version originale, il a le mérite d’apporter du nouveau contenu qui ravira les fans du jeu.

Tags

Partagez sur

Matthes

je suis Matthes, rédacteur sur le site et fan de Nintendo de la première heure ou presque. Ayant principalement fait mes armes de gamer sur les différentes versions de Mario Kart et Smash Bros, mes occupations vidéoludiques sont aujourd'hui plus variées. Si elles tournent toujours principalement autour de l'univers de notre plombier préféré, de nombreux jeux indépendants tels que The Binding of Isaac, FTL : Faster Than Light ou encore Rimworld font dorénavant partie intégrante de mon quotidien de joueur.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Legend of Keepers - Feed the Troll – Un premier DLC en demi-teinte de troll”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *