Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Jaquette Pegasus Dream Tour

Pegasus Dream Tour – Les jeux paralympiques enfin représentés

À l’occasion des jeux paralympiques de l’été 2021, une création vidéoludique se fera la vitrine officielle de l’événement sportif. Nommé The Pegasus Dream Tour, le jeu sera la première création du studio JP Games et promet de découvrir le monde paralympique, rencontrer ses athlètes ou s’initier aux handisports.

Aperçu du stade de Pegasus Dream Tour

 

Premier jeu handisport au stade olympique

Des jeux vidéo sportifs, il y en a des tas et à chaque rentrée scolaire c’est un florilège de licences de foot, basketball ou tennis qui sont renouvelées. Un Fifa 21 ou un NBA 2k21 ont au moins cela qu’ils changent leur titre (légèrement) chaque année, sans jamais modifier leur recette. C’est comme un bon plat familial auquel il ne faudrait surtout rien changer, sans quoi nos descendants perdraient toute la magie d’un bourguignon vieux de 100 ans. Mais de la même façon, ça ne laisse pas beaucoup de place à l’innovation, et le genre ne s’enrichit donc pas de nouvelles idées.

Car c’est un point à noter avec importance : The Pegasus Dream Tour innove et devient le tout premier jeu vidéo handisport. Il apporte une certaine nouveauté, et surtout un monde totalement invisibilisé, sur nos écrans. Commandé pour les jeux paralympiques de Tokyo, on pourra y apercevoir neuf athlètes de haut niveau et s’essayer à des pratiques sportives : le basket fauteuil, la boccia ou le cécifoot. Assez peu connues si l’on n’est pas en contact avec le monde du handicap, la plupart des disciplines sont pourtant nées dans les années 1980 (boccia, goalball, judo handisport, para athlétisme), voire avant pour les premiers jeux officiels (fauteuil escrime, para natation, haltérophilie, équitation).

L'athlète Holly Robinson dans Pegasus Dream Tour

La championne du javelot Holly Robinson

Des avatars de sportifs du monde paralympique

En outre, neuf représentants s’incarneront dans le jeu, neufs sportifs de haut niveau dont les avatars nous guideront et participeront à une aventure RPG. On y compte ainsi :

  • Takayuki Hirose (Boccia / Japon)
  • Patrick Anderson (Basketball en fauteuil roulant / Canada)
  • Holly Robinson (Javelot / Nouvelle-Zélande)
  • Silvio Velo (Cécifoot/ Argentine)
  • Manami Tanaka (Tennis en fauteuil roulant / Japon)
  • Kohei Kobayashi (Badminton / Japon)
  • Rie Ogura (Badminton / Japon)
  • Scout Bassett (Athlétisme / États-Unis)
  • Chaiwat Rattana (Athlétisme / Thaïlande)

Holly Robinson a récemment fait savoir sur 1 News son excitation, et celle de ses partenaires, à faire découvrir The Pegasus Dream Tour :

Cela va permettre aux gens de s’impliquer d’une façon vraiment fun, novatrice et c’est réellement passionnant que chacun puisse expérimenter ces sports paralympiques.

 

Cité et habitants du Pegasus Dream Tour

Joueur de Badminton Kohei Kobayashi

Le joueur de badminton Kohei Kobayashi

Le jeu invite à une immersion complète dans la vie d’un athlète en situation de handicap. À partir d’un selfie tout d’abord, un profil unique sera créé, nommé Mine, avec un avatar au plus près de la réalité. À ceci près, cependant, qu’il sera équipé de prothèses ou d’un fauteuil roulant. Avec une prise en main rapide et directe sur smartphone (Android et IOS), Pegasus Dream Tour sera gratuit et accessible, afin que chacun puisse découvrir la positivité et l’entraide de la communauté. C’est au sein de la ville Pegasus qu’il sera possible de faire des rencontres et souder des liens. Décris comme un “Avatar RPG” par son game designer Hajime Tabata, l’accent est davantage mis sur l’immersion et la rencontre.

L'athlète Scout Basset

L’athlète Scout Basset

Avec une longue histoire auprès de Final Fantasy et Square Enix, Hajime Tabata est un créateur reconnu de contenus narratifs, et son travail sur Pegasus Dream Tour devrait briller du même éclat que ses anciens projets. Après son départ en 2018 de Square Enix, il a fondé son studio JP Games en 2019, souhaitant explorer des créations plus personnelles et engagées. À ce titre, les quelques achats possibles dans le jeu (skins, fauteuil, etc.) seront redistribués en grande partie à la fondation Agitos, qui coordonne et développe les initiatives pour les handisports. Il évoque ainsi, sur le site du studio, son désir de participer à l’essor des jeux paralympiques :

Ce n’est pas un jeu vidéo ordinaire de sport. JP Games représentera de façon complète les merveilles uniques des sports paralympiques dans ce tout nouveau RPG – un genre dans lequel nous excellons. Avec ce jeu vidéo, nous souhaitons contribuer à la future croissance des jeux paralympiques, pas seulement en tant qu’événement sportif, mais en tant que divertissement également, avec des contenus qu’on espère auront une valeur durable dans le futur.

Les échanges dans Pegasus Dream Tour

 

Un été qui démarre en grande pompe

Le jeu annonce une sortie officielle le 24 Juin 2021, une date tremplin parfaite pour les jeux paralympiques qui suivront dans l’été, à partir du 24 Août. Il est d’ailleurs possible de se préinscrire, sur le site officiel du jeu, par Twitter, Mail ou Google Play. Avec un intérêt public de plus en plus fort depuis les jeux de 2016 à Rio, on peut espérer que le mouvement inclusif et des droits des personnes en situation de handicap est sur une bonne pente et ne ralentira pas dans sa progression avec les jeux de Tokyo.

La création vidéoludique ne fait qu’appuyer cet essor, et avec une population de plus en plus joueuse (71% de la population en France joue au moins occasionnellement à des jeux vidéo) il faut parier que Pegasus Dream Tour contribuera fortement à la visibilisation des personnes en situation de handicap.

Tags

Partagez sur

Phebus

J'aime me plonger jusqu'à l'os dans des choses que je ne connais absolument pas, pour rester curieux de tout, toujours le poing levé comme disait une chanteuse de mes folles années de jeunesse. Sinon je fais partie de cette secte, toujours plus réduite, qui croit en la sortie d'un Half-life 3 depuis vingt ans. J'ai cependant d'autres religions comme Dear Esther, Denis Villeneuve, Alien, les chats, le Japon ou la cuisine. Touche-à-tout en jeux vidéo, j'ai tout de même mes limites quand il s'agit de taper dans le ballon rond ou m'infliger du golf ô combien dynamique. Entre toutes ces choses, j'aime malgré tout un peu d'instinct primaire, en me défoulant sur un FPS en ligne, ça finit toujours une journée en beauté. J'aime à penser que j'aurai pu faire une carrière inimaginable dans l'Esport et devenir celui qui connaît le jeu vidéo mieux que tout le monde (pathétique fierté humaine).

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Pegasus Dream Tour - Les jeux paralympiques enfin représentés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *