Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
PTS

Project Triangle Strategy – Prouesses stratégiques et maladresses narratives

Présenté en grande pompe lors du Nintendo Direct du 17 février dernier, Project Triangle Strategy est le nouveau projet de Square Enix exclusif à la Nintendo Switch. Un titre aux accents rétro réalisé par l’équipe déjà aux commandes de l’élégant Octopath Traveler. Si la sortie du jeu n’est prévue que pour 2022, le premier trailer du jeu a été suivi par la mise à disposition d’une démo sur le Nintendo eShop. L’occasion d’avoir un petit aperçu joy-cons en mains de ce successeur désigné des illustres Tactics Ogre et autres Final Fantasy Tactics.

 

Octopath Tactics

En découvrant Project Triangle Strategy lors du Nintendo Direct, je n’ai pas pu dissimuler ma joie. Final Fantasy Tactics est l’un de mes RPG préférés et je pense qu’il dispose encore aujourd’hui de l’un des meilleurs scénarios du genre.

De plus, les premières images diffusées donnaient le ton avec un style néo-rétro similaire à Octopath Traveler, un genre de 2D augmentée aux détails saisissant se mêlant aux sprites si chers à l’esthétique des anciens tacticals.

 

Des armes et des convictions

La démo disponible sur le Nintendo eShop vous permet de découvrir une petite portion de jeu se déroulant quelques heures après le début de l’aventure. Nous sommes rapidement introduits à la géopolitique du monde de Norzelia. Après une longue guerre épuisante, trois royaumes nourrissent encore une vieille rivalité. Une invasion surprise se produit alors et perturbe l’équilibre.

Vous incarnez alors Serenor, l’héritier de maison Wolfort, bannière vassale du royaume de Glennbrook. La maison Wolfort possède deux particularités. La première est d’abriter en son sein Roland, le prince héritier du royaume de Glennbrook, la seconde est sa tradition selon laquelle toutes les décisions de ses dirigeants sont soumises à la balance des convictions. Cette balance des convictions est au cœur de gameplay de Project Triangle Strategy.

Project Triangle Strategy - carte

 

L’art délicat de la décision

Dans ces périodes compliquées, il est à la fois délicat et primordial de faire des choix stratégiques. Doit-on livrer le prince Roland à l’envahisseur pour éviter une guerre sanglante ? Est-ce préférable de combattre pour protéger le futur roi et montrer à l’adversaire que la lutte continue ?

Dans ces moments-là, vous et vos compagnons devrez vous concerter pour prendre une décision. À l’écran, la cause pour laquelle ils penchent s’affiche clairement. À vous de les conforter ou de les dissuader pour tenter de faire influer le vote qui prendra lieu grâce à la balance des convictions.

 

Une affaire de valeurs

Pour récolter des arguments convaincants, vous aurez la possibilité de mener une petite investigation sur le sujet en interrogeant les bonnes personnes au bon endroit. Du résultat du vote dépendra alors la suite des évènements et des futures batailles à mener.

L’idée est intéressante et promet un jeu aux multiples embranchements. Le jeu cherche à nous faire réfléchir sur les valeurs que nous souhaitons défendre et a clairement des allures de thriller politique.

Project Triangle Strategy - Exploration

 

Une écriture un peu superficielle

Cependant, parmi les décisions que j’ai eu à prendre dans cette démo, je n’ai pas vraiment été convaincu par les différents propos et convictions défendues. L’écriture est un peu simpliste et les enjeux trop vite expédiés. On est loin d’une discussion à bâtons rompus ou d’une joute verbale.

De plus les doublages des personnages ne sont pas au niveau et brisent littéralement la tension dramatique de ces moments. Espérons que les différents dilemmes que nous aurons à traiter seront plus étoffés dans la version finale du jeu.

 

Du débat à la bataille

Le choix est aussi au cœur du jeu dans les phases de bataille qui ponctuent votre campagne. Sur cette démo, deux batailles sont disponibles sur des environnements très différents avec des spécificités propres. Une première vous place sur le pont d’un château, avec une herse à activer à mi-chemin tandis que le second prend place dans des champs au relief parsemés de tyroliennes.

Dans les deux cas, le jeu réclame une observation précise de tous les recoins de la carte pour appréhender la profondeur et les déplacements de vos unités. Sur le terrain, les affrontements se déroulent comme dans un tactical classique.

 

Prenez la bonne direction

À chaque tour, chaque personnage peut se déplacer d’un certain nombre de cases et effectuer une action. L’efficacité de vos actions dépendra souvent de votre orientation vis-à-vis de l’adversaire.

Si vous êtes dans son dos, votre coup sera plus efficace. S’il est dans le vôtre, votre défense sera réduite. C’est pour ça qu’il vous sera toujours demandé à la fin de chaque tour de choisir la direction vers laquelle se tourne son personnage avant de passer la main à un camarade.

L’ordre d’action des personnages est visible avec une simple pression sur le stick gauche du joy-con et permet d’anticiper un peu le déroulement de la bataille.

Project Triangle Strategy - Bataille

 

Challenges et stratégies

Chaque unité sur le terrain possède une classe propre. Dans votre escouade de base, vous trouverez donc un healer, un dragon, un tank, un assassin ou encore un personnage support. Bref, tous les éléments pour élaborer une vraie stratégie de vaincre votre adversaire. Et vous en aurez bien besoin car les combats sont tout sauf une promenade de santé. Le déplacement de vos unités est crucial et l’ennemi n’aura aucune pitié pour vos troupes. Mon premier combat a couté la vie à ma soigneuse et j’ai lamentablement échoué sur ma seconde bataille.

Heureusement, aucune mort n’est définitive et la défaite vous permet d’engranger des points d’expérience sans perdre vos objets dépensés au combat. Il faudra donc surement prévoir une bonne dose de grind pour progresser et vous défaire des armées rivales.

Les batailles sont donc intenses, avec des actions variées et de belles trouvailles graphiques pour illustrer vos sorts et vos attaques.

 

Project Triangle Strategy : de bons choix à assumer davantage

Mes impressions sur Project Triangle Strategy sont plutôt encourageantes. Si le jeu doit encore s’améliorer dans son rythme, sa narration et l’enchaînement de ses évènements, il y a un réel potentiel dans ses intrigues politiques et une mécanique de choix qui ouvre de nombreuses possibilités. Côté combat, la partition fonctionne très bien et l’on a hâte de découvrir d’autres classes, des cartes encore plus complexes et des magies aussi puissantes que spectaculaires.

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Project Triangle Strategy - Prouesses stratégiques et maladresses narratives”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *