Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Obama banner

Obama – Ce n’est pas seulement un président américain

Obama TPS

Partagez sur

Obama est le titre d’un jeu de tir à la troisième personne développé par le studio indépendant Monkey and Rat Software. Une expérience atypique qui ne se contente pas d’être un simple shooter.

 

Épée et magie

Le jeu, dans sa globalité, reste relativement sommaire et épuré. Notre personnage est ce qui ressemble à un petit lutin encapuchonné. Cette petite silhouette malingre tranche avec son armement, une épée relativement massive pour sa taille ainsi qu’une espèce de baguette qui suit le personnage en flottant à côté de sa tête. On peut naturellement frapper avec son épée, la baguette quant à elle tire des projectiles magiques à la manière d’un pod de Nier: Automata, toute proportion gardée.

Pour le reste des compétences, le personnage dispose du traditionnel double saut ainsi que d’un grappin. Ce dernier a la particularité de pouvoir s’accrocher à plus ou moins tout… même le vide. Une fois ces quelques éléments maitrisés, on peut rentrer dans le vif du sujet.

L'intérieur d'un donjon éclairé par des lampes avec des bannières sur les murs.

Le grappin s’avérera utile lors des quelques phases de plateformes que vous rencontrerez

 

Combats de Boss

C’est l’élément principal du gameplay. Il s’agit d’une succession d’affrontements à des échelles plus ou moins grandes. Le tout entrecoupé de quelques phases qui relèvent plus du labyrinthe ou encore de la plateforme. Globalement, les boss reposent tous sur le même principe. Ils possèdent tous un bouclier qu’il vous faudra détruire avec vos tirs magiques. Une fois le bouclier détruit, la barre de vie de l’ennemi est à nu, il ne tient qu’à vous d’aller l’entamer avec votre épée.

Vos armes sont donc complémentaires puisque la magie infligera des dégâts minimes à la chair de vos ennemis, de même pour l’épée sur les boucliers. En bon bullet-hell, Obama propose son lot de boules d’énergie traversant le champ de bataille qu’il faudra éviter tout en faisant des dégâts.

Le décor est entièrement brumeux à l'exception des boules d'énergie qui vous foncent dessus.

L’un des boss vous impose une visibilité réduite, où vous ne distinguez que les projectiles

 

Obama, au-delà du shooter

Pour traverser les épreuves qui s’annoncent, on peut procéder de deux façons : seul ou à plusieurs. Libre à vous de former votre groupe d’amis lutins et de partir à l’aventure. D’autant que plusieurs paires d’yeux ne seront pas de trop. En contraste avec l’apparente simplicité du jeu, les décors sont vastes et imposants. Ils contiennent également quelques easter-eggs cachés. Le jeu sait ainsi récompenser à sa manière l’observation des joueuses et des joueurs.

Notez toutefois qu’il existe de légères différences entre le jeu en solo ou accompagné. Pour compenser l’absence de camarades, le jeu donne un petit coup de pouce aux solitaires, avec des dégâts légèrement accrus ainsi que la possibilité de régénérer ses points de vie.

Les environnements du jeu font dans la démesure en contraste avec l'apparence du personnage.

Les environnements du jeu font dans la démesure en contraste avec l’apparence du personnage

Tags

Partagez sur

Laquenouilh

Diplômé d’école de journalisme de 22 ans avec une nette orientation PC malgré des débuts sur consoles Nintendo. Grand amateur de lore divers et variés et rôliste à mes heures perdues, je ne me suis toujours pas remis de The Witcher ou de la trilogie Mass Effect. Niveau MMO, inconditionnel de Guild Wars 2 où je fais des passages réguliers (chassez le naturel, il revient au galop). J’ai parcouru sommairement Azeroth et Tamriel mais ce sont deux univers qui ne sauraient être appréhendés en une seule vie à mon sens. Une attirance pour les récits fournis qui ne m’empêche pas d’écumer les matchmakings des quatre coins du monde avec un niveau approximatif que ce soit sur League of Legends, Wild Rift, Overwatch, Valorant ou d’autres. Pour conclure, j’ai une légère préférence pour les productions occidentales par rapport au Japon même si je sais me laisser surprendre par des licences nippones.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Obama - Ce n’est pas seulement un président américain”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *