Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
The Pathless_20201125215817

The Pathless – Le sublime envol de la Chasseresse

Après les profondeurs sous-marines d’Abzû, le studio Giant Squid revient pour nous emmener aux confins du monde afin de lever une étrange malédiction. En cette période de confinement, l’aventure dans de vastes contrées inexplorées est plus que jamais la bienvenue. C’est pourquoi j’ai accueilli avec beaucoup de joie la sortie de The Pathless. Toujours dirigé par Matt Nava, fondateur du studio Giant Squid et directeur artistique sur Journey, le jeu vous place cette fois dans la peau de la Chasseresse, archère mythique qui a été choisi pour restaurer la lumière perdue du monde.

The Pathless_20201127171122

 

La quête de la lumière ancestrale

Pour cela, notre héroïne doit se rendre sur une île mystérieuse qui fut autrefois la demeure des dieux de ce monde. Décimés par un être cruel connu sous le nom de Déicide, leur lumière est aujourd’hui enfermée et l’obscurité règne en maître. Heureusement, à votre arrivée sur l’île, vous faites la rencontre de la mère de tous les dieux. Celle-ci vous explique qu’il vous faut désormais libérer tous ses fils à l’âme corrompue pour faire revenir la lumière. Avant de passer l’arme à gauche, elle s’incarne en un aigle intrépide qui deviendra votre fidèle compagnon dans cette épopée.

À vous désormais d’explorer cette île sauvage pour trouver et vaincre les bêtes divines avant d’affronter le maléfique Déicide. Chaque créature occupe une zone précise de l’île, zone qu’il faudra d’abord purifier par la lumière avant d’affronter son occupant et d’explorer la suivante. Pour ramener la lumière, vous devrez résoudre différentes énigmes pour obtenir des artefacts capables d’activer des obélisques, sortes de puissants phares terrestres.

The Pathless_20201127153714

 

Comme un air d’Hyrule

À la lecture de ces quelques phrases, un autre jeu vous vient forcément à l’esprit : Zelda: Breath of the Wild. L’exploration d’un territoire sauvage, la purification de bêtes divines, la progression du personnage basée sur la résolution de puzzles divers et variés, tous ces éléments cumulés indique une filiation évidente entre les deux jeux. Même les phases ou votre héroïne plane au-dessus du monde grâce à son aigle rappelle les séquences de paravoile de Link.

Pour autant, The Pathless n’est pas un clone de Breath of the Wild. D’abord dans sa direction artistique, où l’on retrouve la dimension onirique d’un Journey avec des effets de lumière spectaculaires, des couleurs très vives et une certaine forme de grâce et d’élégance dans les animations. Côté musique, les compos d’Austin Wintory sont à la fois tribales, mystiques et épiques. Si l’île de The Pathless est un terrain de jeu plus instancié et réduit que celui du royaume d’Hyrule, son charme est unique et opère instantanément.

The Pathless_20201127151815

 

Une aventure de haut vol

Ce qui fait aussi l’identité de The Pathless, c’est son gameplay très aérien. La Chasseresse peut courir, sauter et tirer des flèches. En tirant sur des talismans, sorte de cibles spirituelles omniprésentes sur l’île, sa course est accélérée et ses sauts prolongés voire décuplés. Couplez ceci avec le vol plané de votre aigle et vous pourrez alors parcourir des distances incroyables sans jamais toucher terre.

En récoltant des cristaux de lumière, la capacité de vol de votre aigle se verra même augmentée et les plus hautes cimes de l’île deviendront accessibles. Se déplacer dans ces paysages poétiques et désenchantés avec une telle agilité est une expérience grisante. On se sent propulsés dans les airs à chaque flèche décochée.

The Pathless - vol

 

Notre Chasseresse virevolte, tournoie, vole et plane entre les érables rougeoyants, les temples en ruine, les collines enneigées et les cours d’eau cristallins. Quant aux affrontements avec les boss, ce sont des joutes spectaculaires où le feu consume votre rétine dans un spectaculaire brasero autant qu’il menace le sort de notre protagoniste. En les purifiant, les talismans améliorent votre voltige et votre aigle vous amène beaucoup plus loin et plus haut. Vous vous sentez plus puissants, certes, mais surtout vous sentez les souffles divins des ainés vous donner des ailes. Jusqu’à un final épique où vous passerez par toutes les émotions.

 

Une fin d’épopée un peu moins inspirée

Contrairement à Abzû ou à Journey, The Pathless est un jeu qui ne se termine pas en deux heures. C’est une vraie aventure, avec un récit complet et des grands moments de tension dramatique. Comptez six bonnes heures si vous voulez le faire en ligne droite et plus d’une dizaine d’heures si vous souhaitez explorer le jeu et développer au maximum vos capacités (ce que l’on vous conseille fortement). Un allongement de la durée de vie qui ne sera pas du goût de tout le monde.

Au cours de notre périple, les paysages changent, les couleurs se multiplient et les créatures divines sont de plus en plus spectaculaires et redoutables. On progresse vers les strates supérieures de l’île, on en apprend davantage sur l’univers du jeu mais les mécaniques évoluent finalement assez peu.

Toutes les énigmes reposent plus ou moins sur les mêmes raisonnements et les boss ne peuvent pas réellement vous tuer. La difficulté n’évolue pas vraiment avec l’histoire et ses enjeux. Cela ne remet en rien en cause la beauté des environnements et l’efficacité du gameplay mais cela finit par atténuer la splendeur originale de la découverte. Émotion qui ne vous quittait pas un seul instant lors d’une partie de Journey ou Abzû.

Après avoir terminé le jeu, je me suis parfois demandé si celui-ci ne risquait pas de lasser les fans d’expériences très denses à la Journey et de frustrer les fans d’exploration et d’open world sur la durée. Ce serait pourtant regrettable que The Pathless ne trouve pas son public au vu de ses très nombreuses qualités.

The Pathless

 

The Pathless : une envolée épique qui vise juste

En ce qui me concerne, le plaisir ne m’a pas quitté et je suis presque allé chercher le platine tellement je voulais connaître les moindres recoins de l’île et libérer la pleine puissance des bêtes divines. J’ai adoré rebondir à chaque flèche décochée, planer au-dessus du chaos et de la corruption et former ce mythique duo avec cet aigle divin. Avec The Pathless, Giant Squid veut nous transporter dans un autre monde, nous immerger dans ses légendes sans jamais freiner notre envie d’exploration ou notre volonté de progression. Un pari réussi et qui laisse entrevoir de plus belles histoires à venir pour le studio.

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “The Pathless - Le sublime envol de la Chasseresse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *