Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Test Knockout City - Image de fond

Knockout City – La balle au prisonnier collaborative

Knockout City ACTION

Partagez sur

Alors que les Battle-Royale et Free-to-play pullulent sur nos PC et  consoles, Electronic Arts décide de jouer sur l’originalité avec Knockout City, un jeu de tir à la troisième personne en PVP tournant autour des règles du ballon prisonnier. Le jeu développé par les New-yorkais de Velan Studios est disponible sur PC et consoles.

 

Knockout City, la balle au prisonnier du 21ème siècle

Test Knockout City - DécorLe principe de Knockout City est au départ simple. Deux équipes de 3 joueurs s’affrontent dans un TPS PvP en se tirant dessus avec des balles. En effet, vous devrez abandonner vos armes favorites pour tenter d’étourdir vos adversaires dans une balle au prisonnier du 21ème siècle.

Chaque participant débute la partie avec deux points de vie, sauf exception, être touché en fait perdre un, deux touches et un point va à l’adversaire. La première équipe atteignant 10 points remporte la manche. Le principe de Knockout City est très simple : un bouton pour envoyer la balle (cette dernière pouvant être chargée afin d’être lancée plus vite), un bouton pour sauter et un bouton pour dasher. Malgré tout, ce principe simple propose des variantes rendant le jeu plus technique qu’on pourrait le croire au départ.

 

Une question de timing

Chaque personnage a également la possibilité d’attraper les balles qu’on lui lance (un indicateur visuel prévenant le joueur lorsqu’il est visé). Soumise à un timing relativement serré, cette technique permet ainsi au joueur de se protéger et de récupérer une balle entièrement chargée suivant la qualité de son timing. En plus de cela, Knockout City propose des techniques de tirs avancés. Une pirouette avant le tir rend ce dernier courbé quand un saut périlleux permet un lancer en cloche. En ajoutant à cela des feintes de tirs, on découvre en Knockout City un jeu technique qui mettra en avant le skill des joueurs.

Ce skill sera exclusivement déterminé par la capacité du joueur à s’en sortir dans le grand nombre d’inputs disponibles et dans son timing de réception. Knockout City fait le choix de mettre la visée en arrière-plan. Tant que vous avez un adversaire face à vous, il sera locké, et viser ne sera pas nécessaire. Le choix des développeurs permet, en premier lieu, de niveler les différences de jouabilité entre les joueurs manettes et claviers/souris, ce qui est appréciable, surtout dans un jeu mettant en avant le crossplay, en plus de rendre ce dernier très rythmé.

À noter, enfin, que des joueurs n’ayant pas accès à des balles ne seront pas totalement dépourvus. Chaque joueur a la possibilité de se mettre en boule et ainsi être attrapé par un coéquipier pour être utilisé comme une balle infligeant deux points de dégâts. En concentrant son énergie, le duo peut même créer une attaque spéciale sous forme de bombe qui causera des dégâts de zone. Attention tout de même à cette technique car un adversaire pourra très bien également attraper un joueur en boule et s’en servir comme une arme voire même le jeter directement dans un trou.

Test Knockout City - Balle bombe

 

Enfin, certaines balles spéciales ajouteront encore un peu de piquant aux parties de Knockout City. De la balle lunaire, permettant de modifier la gravité du joueur, a la balle sniper, offrant la possibilité d’étourdir un adversaire à distance (en passant par d’autres balles spéciales que vous découvrirez par vous-même), les développeurs ont su faire preuve d’imagination.

On se retrouve ainsi dans un jeu dans lequel le skill individuel des joueurs sera demandé mais tout autant que la tactique et l’esprit d’équipe. Un joueur aussi skillé soit-il n’aura presque aucune chance de se sortir d’un combat en infériorité numérique. Deux balles reçues simultanément ou de directions différentes seront extrêmement difficiles à éviter ou attraper. Heureusement, un tutoriel est très bien fait et explique aux joueurs les différentes possibilités du jeu.

Test Knockout City - Tuto

 

Test Knockout City - IngameUn univers coloré et adapté

Les parties Knockout City se déroulent dans des arènes colorées et remplies d’effets visuels en tout genre. Le tout, rappelant fortement Fortnite dans la direction artistique, est efficace et permet dans la majorité des cas une bonne lisibilité des combats. Si lors de sessions de corps à corps intenses, il peut être parfois compliqué de tout comprendre, le tout reste très agréable.

Au moment où ce test est écrit, les arènes disponibles sont au nombre de trois. Des éléments de décor mobiles aux dangers arpentant les niveaux (un train pouvant écraser les joueurs ou encore une boule de démolition les éjectant), les arènes sont originales et adaptées au jeu. On regrettera leur faible nombre pour le moment. Les modes de jeu suivent la même logique : du 3v3, du 4v4, un mode diamant se résumant à un « kill confirm », ou encore un mode dans lequel les joueurs utiliseront exclusivement des balles spéciales, ces modes de jeu sont peu nombreux et surtout très peu originaux pour le moment.

 

Free-to-start

Test Knockout City - Ingame 2Au départ gratuit pendant quelques jours, EA a finalement décidé de modifier les règles d’achat de Knockout City. Le jeu est finalement devenu un free-to-play pour tous jusqu’au niveau 25, puis, si vous êtes convaincu, disponible pour 19,99€. En plus des habituels skins et ajouts cosmétiques payants, le jeu est donc pour le moment vendu cher pour le peu de contenus qu’il propose. Notons tout de même que le jeu est gratuit pour les abonnés EA Play, et donc les abonnés Xbox Game Pass Ultimate qui inclut ce dernier.

Nous touchons là au principal défaut du jeu à mes yeux. Sympathique très rapidement grâce à sa jouabilité accessible et son rythme effréné, on comprend rapidement que le jeu demande bien plus de connaissances et de tactiques pour être joué de manière optimale. Les cinq heures qui m’ont permis d’atteindre le niveau 25 ne m’ont permis que de toucher du bout des doigts les possibilités tactiques du titre… Malheureusement pas assez pour avoir envie de débourser près de 20 Euros. Le jeu parviendra-t-il malgré tout à toucher son public ? Seul le temps nous le dira.

 

Knockout City – Une bonne mise en bouche manquant de contenu

Plein de bonnes idées originales, Knockout City est un PvP online très sympathique. Facile à prendre en main mais offrant des possibilités tactiques avancés, joli et fluide, le jeu des développeurs Velan Studios est efficace. Malgré tout, pour le moment, son manque criant de contenu risque de ralentir de nombreux joueurs ayant atteint le niveau 25. Si EA a déjà promis des ajouts réguliers via un système de saison, on reste pour le moment sur notre faim. Hâte de voir la suite malgré tout !

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Matthes

je suis Matthes, rédacteur sur le site et fan de Nintendo de la première heure ou presque. Ayant principalement fait mes armes de gamer sur les différentes versions de Mario Kart et Smash Bros, mes occupations vidéoludiques sont aujourd'hui plus variées. Si elles tournent toujours principalement autour de l'univers de notre plombier préféré, de nombreux jeux indépendants tels que The Binding of Isaac, FTL : Faster Than Light ou encore Rimworld font dorénavant partie intégrante de mon quotidien de joueur.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Knockout City - La balle au prisonnier collaborative”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *