Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
expodreams

ExpoDreams : un jeu au service de l’art

Partagez sur

Depuis le 12 février et jusqu’au 16, à l’occasion de la sortie du jeu Dreams sur PS4, Playstation organise l’ExpoDreams, une exposition mettant en scène des créations réalisées sur le jeu par des artistes musiciens, designers ou graffeurs. L’occasion d’avoir une idée de ce que peut produire la nouvelle machine à rêves de Media Molecule.

En accès anticipé depuis plusieurs mois, Dreams sort cette semaine et a déjà permis à de nombreux joueurs inspirés de créer leur propre jeu. Au delà de l’aspect purement ludique, Dreams est une lettre d’amour à l’art en général et un outil pour permettre à chacun de fabriquer une oeuvre interactive. Pour cette exposition, Playstation a mis en scène une douzaine d’œuvres jouables créées par divers artistes ou d’inspiration transmedia pour mettre en avant les possibilités de Dreams. En voici une petite sélection. Notez que vous pouvez également retrouver tous ces titres sur le jeu Dreams depuis le 14 février.

 

Dia

Collaboration entre le joaillier Le Diamantaire et le développeur Max Riveraine, Dia est une aventure onirique entre exploration et puzzle game. Encadré dans un écrin de glaces pour l’occasion, l’écran permet au jeu de renforcer ses effets de lumières ainsi que le travail effectué sur les couleurs et les illusions d’optique. Quelque part entre Ico et Myst, le jeu est une invitation au voyage, avec une direction artistique inspirée et envoûtante.

dia

 

Haus of Bevis

Oeuvre étrange et psychédélique, Haus of Bevis vous emporte dans un musée perdu au milieu d’une île. Les œuvres vous parlent et s’animent, l’édifice prend vie au fur à mesure de vos interactions. Visite interactive d’un lieu imaginaire, Haus of Bevis ne propose pas vraiment de gameplay mais montre que Dreams peut proposer à chacun de visiter l’univers créatif de tous les joueurs de la communauté. Haus of Bevis est même précédé de temple of Bevis, un prologue sous forme de court métrage créé via Dreams.

haus of bevis

 

The missing constellation

Pour cette création, le musicien Piano Novel s’est lui-même mis en scène dans un monde désolé par l’intermédiaire du designer Gauffreman. Masque sur le visage et clavier en main, vous devez trouver les notes pour recomposer la mélodie de cet univers mystérieux. Contemplatif et accompagné d’une bande son planante, le jeu est une petite pépite visuelle et musicale qui conceptualise l’imaginaire de l’artiste.

pianomovel

 

Ruckus, just another natural disaster

Changement d’ambiance avec cette simulation de godzilla. Créé par l’artiste numérique Mori Shiro et Heart Factory, ce jeu vous met aux commandes d’un Kaiju, ces monstres gigantesques chers au cinéma japonais, et vous propose de libérer vos pulsions destructrices en écrasant tout sur votre passage. Ruckus est une salamandre géante au design attachant et drôle et rien n’est plus satisfaisant que de désintégrer des immeubles avec son laser, ses griffes ou simplement en les ingérant. Pendant que vous semez le chaos dans une ville imaginaire, vous aurez le loisir de contempler vos exploits par le biais de journaux télévisés, renforçant l’aspect catastrophique de l’action !

ruckus

D’autres créations étaient au rendez vous, comme le jeu musico-spatial Euclidean Planets avec la participation de Toxic Avengers, ou encore le petit platformer Top of the word, inspiré par les graffitis du street artist Oskunk. Alors que Dreams n’en est qu’à ses débuts, l’ExpoDreams montre le potentiel qui réside dans ce jeu étrange, entre laboratoire à idées et outil vidéo-ludique.. Un teasing sympathique avant le test du jeu que vous retrouverez bientôt sur notre site.

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “ExpoDreams : un jeu au service de l’art”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *