Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Death's Door - alaune

Death’s Door – L’aventure se trouve juste derrière cette porte

Faucher les âmes est un boulot honnête pour un corbeau. Voilà le postulat de départ de Death’s Door. Sorti le 7 juillet 2021, il a été développé par Acid Nerve et édité par Devolver Digital. Un petit jeu sans prétention qui a tout d’un grand.

 

Death's Door - la porte de la Mort

 

Petit corbeau, grande aventure

Death’s Door est un jeu d’action et d’aventure à la troisième personne dans lequel le joueur incarne un petit corbeau dont le job consiste à faucher les âmes des défunts pour le compte de la Mort en personne. Un jour, il se retrouve chargé de récupérer une « grande âme », l’âme d’un monstre plus imposante que les autres et donc plus compliquée à collecter. Seulement, au moment de vaincre ce dernier, le petit corbeau se fera assommer. À son réveil, il ne reste qu’une porte.

Cette porte le mènera au sommet d’une montagne où se trouve un grand corbeau gris devant une immense porte noire, la Porte de la Mort. Il nous apprendra qu’il cherche désespérément à ouvrir cette porte pour aller chercher derrière elle une âme qui lui avait été confiée il y a bien longtemps. Sans elle, il n’a pas pu valider son contrat.

Car les corbeaux ont un contrat avec la Mort : ils fauchent les âmes des vivants pour elle et, en échange, ils ne subissent pas les effets du temps. Il n’y a que lorsqu’ils ouvrent une porte pour aller remplir un contrat qu’ils y deviennent vulnérables, et également mortels, jusqu’à ce qu’ils finissent leur mission et referment la porte.

Seulement, dans le cas où l’âme ne serait pas collectée – pour quelque raison que ce soit -, la porte ne se refermera pas, condamnant le corbeau à vieillir inexorablement. C’est la fatalité qui accable ce grand corbeau gris et la situation dans laquelle il vient de mettre le petit corbeau. Pour les sauver tous les deux de leur sort, il faudra trois grandes âmes supplémentaires pour pouvoir déverrouiller la porte de la Mort.

 

Une aventure entre Zelda et metroidvania

L’aventure de Death’s Door commence ici. Grâce à un système de portes pouvant le guider du bureau des faucheurs vers les lieux où accomplir sa tâche, le petit corbeau devra parcourir le monde pour aller récolter les âmes de monstres et ainsi améliorer ses compétences pour battre ensuite les trois boss gardant les précieuses grandes âmes.

Death's Door

 

Impossible de parler de Death’s Door sans évoquer son level design astucieux et très plaisant à explorer. Quatre pouvoirs se débloquent tout au long de l’aventure et permettront d’accéder à de nouvelles zones dans les endroits déjà visités en plus de servir en combat. Il n’est pas nécessaire de revenir sur ses pas pour terminer le jeu mais ces passages cachent généralement des objets ou des autels utiles pour devenir plus fort ou compléter le jeu à 100%. Chaque zone est parsemée de raccourcis afin de pouvoir revenir facilement à sa progression en cas de mort. À chaque décès, il faudra reprendre sa route à la dernière porte utilisée. Et mourir risque de vous arriver souvent.

La difficulté est également assez bien dosée et les combats dynamiques. Certains passages feront potentiellement serrer les dents mais grâce à des points de compétences et un peu d’entrainement, rien n’est insurmontable. Entre les cinq armes différentes à récupérer et les différents pouvoirs, chacun trouvera une stratégie qui lui plaît pour venir à bout des différents ennemis.

 

Death’s Door, une petite pépite de poésie

Les environnements sont magnifiques et ponctués par une superbe bande originale composée par David Fenn, à qui on doit déjà la B.O. de Moonlighter. Les différents personnages que l’on rencontre et même les boss sont tous attachants. L’ensemble forme un tout emprunt de poésie auquel il est difficile de ne pas adhérer.

J’ai également beaucoup apprécié les quêtes accessibles après la fin du jeu qui apportent des informations complémentaires sur l’histoire. Elles ne sont pas nécessaires, mais bienvenues pour les personnes comme moi qui ont tant aimé cette aventure qu’ils en désirent encore plus.

Death’s Door fait partie de ces jeux qui sont un plaisir à découvrir et à explorer, et il se place clairement en bonne position dans la liste des jeux à retenir de l’année 2021.

Death's Door - Seigneur des portes

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Navi

On m'a mis une manette dans les mains un jour et je ne l'ai plus lâchée depuis... Passionnée de mondes ouverts à explorer et de jeux narratifs, je suis une grande fan de la saga Zelda. J'aime aussi énormément les jeux indés pour leur diversité. Pas vraiment de skill mais beaucoup de volonté, toujours dans la bonne humeur !

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Death's Door - L’aventure se trouve juste derrière cette porte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *