Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
P1010064

Une Gameuse, une histoire : Anne-Laure Jarnet, Actrice

Partagez sur

Il y a quelques mois, nous avions commencé une série d’interviews appelée Une Gameuse, Une Histoire. Nous reprenons aujourd’hui cette saga avec une interview d’Anne-Laure Jarnet rencontrée dans le cadre de la 18ème édition de Japan Expo. Partons à la rencontre de l’invocatrice préférée de tous les fans de Web Séries françaises.

19601192_10159051579885422_1588075929438135337_n

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Anne-Laure Jarnet et j’interprète le personnage de Gaea dans la série Noob.

  • Comme tu l’as dit, tu es principalement connue pour ce rôle de Gaea dans tout l’univers de Noob, bien que tu aies joué un autre personnage dans la trilogie/les 3 dernière saisons. Quels sont tes meilleurs souvenirs de tournage ?

Il y en a plein ! J’ai 8 ans de tournage avec l’équipe et sur Noob, comme on tourne entre potes, on a eu 8 000 occasions de pouvoir délirer. Quand tu me poses cette question, j’ai plein d’épisodes qui me viennent en tête. Pour certains, je suis plus fière de les avoir tournés, non pas parce qu’il y avait l’équipe mais parce qu’on a pu tourner dans des décors de fou. Je me souviens, une fois on a pu tourner dans le gouffre de Cabrespine, dans les alentours de Carcassonne. On était dans le centre de la Terre, c’était hyper bizarre comme ambiance ! Et il y avait une telle humidité que nos vêtements étaient trempés à la fin du tournage ! Il y avait même des gouttes qui apparaissaient sur la caméra. On n’avait jamais tourné dans ce genre de conditions, c’était vraiment bizarre.

Là je t’ai cité cette anecdote, mais j’en ai énormément ! Avec la trilogie, on a été amenés à faire plein de choses. A un moment, on a tourné sur un bateau et toute l’équipe était malade. Tu imagines ? Toute l’équipe sur le radeau de la méduse, qui vomissait… c’était une catastrophe ! On a vraiment eu plein de petites choses comme ça. Je me souviens, on a aussi tourné dans l’usine des eaux de Saint Claire aux alentours de Lyon. Et évidemment, Fabien voulait absolument qu’on aille tourner de l’autre côté de la rive. On a dû prendre des petits canoës. Quand tu voyais à quoi ils ressemblaient, ça n’inspirait déjà pas confiance, mais quand il a fallu en sortir, ça a été la croix et la bannière ! Il faut savoir que pour mon costume, j’ai des talons de 8 à 10 centimètres. Le plus dur n’a pas été l’entrée mais la sortie, lorsqu’il a fallu poser le pied sur la glaise et que le canoë est parti dans l’autre sens. J’ai fait le grand écart et je suis tombée dans une eau à 2 degrés. Après ça, j’étais très efficace sur le tournage ! J’avais très hâte de terminer !

Au final, on a plein de petites anecdotes de ce genre, de petits trucs rigolos à la fois de galère mais aussi de chance, parce qu’on a pu avoir la chance de tourner dans des super lieux comme le Mont Saint Michel, dans de super conditions, entre potes. Et évidemment, tu te dis « C’est trop beau ! ». D’ailleurs c’est là qu’on a eu le pire tournage qui soit, avec le camion en aval, la marée qui montait et menaçait d’emporter l’utilitaire, les pompiers qui faisaient des essais en hélicoptère et bousillaient la prise son, la pluie qui arrivait, ou encore le monsieur qui s’occupe de la gestion de la partie Abbaye du Mont Saint Michel. Il est arrivé en trombe en criant « Qu’est-ce que vous faites là ? Arrêtez avec vos joujoux ! » alors qu’on avait des caméras C300 donc des « joujoux » quoi ! Il nous a demandé d’arrêter de filmer alors qu’on avait une autorisation. Et c’est là qu’on a appris que le Mont avait 2 côtés, Abbaye et Mairie, et que l’autorisation était pour le côté mairie. On a eu énormément de déboires ce jour-là mais on a eu énormément de chance de tourner ici.

  • En 2012, tu as commencé une web-série appelée Le Blog de Gaea et en 2016, une BD du même nom est sortie. D’ailleurs le nouveau tome vient juste de sortir. Comment as-tu eu l’idée d’en créer ?

Ces petites vidéos sont arrivées quand j’ai vu le phénomène sur YouTube. Je me suis dit que le personnage de Gabrielle Jolivet, nom IRL de Gaea dans la série, est une youtubeuse/vidéaste et elle essaie de trouver le secret du buzz. Elle essaie de tout faire pour ne pas avoir à travailler de manière conventionnelle, pour ne pas trimer, donc elle se dit « Hm… il y a peut-être un modèle économique là-dedans, un business à faire. ». Donc elle est un peu à la recherche de ça dans l’histoire IRL de Gaea.

Donc toujours dans cette logique de cross-média de Noob, de créer sur différents supports, je me suis dit « Pourquoi pas donner vie à ce blog dont elle parle dans la série ? ». J’ai toujours envie de tester de nouvelles choses. J’adore l’acting, c’est quelque chose qui me plaît depuis toute petite, et l’idée c’était d’essayer ce nouveau format qui a l’air de plaire aux gens et qui me donnerait l’occasion de pouvoir écrire, me costumer, me maquiller n’importe comment et juste délirer.

blog gaea

  • Noob suit les aventures d’une guilde très particulière dans un MMORPG. Quel est ton personnage préféré dans le jeu ?

Pour écrire les dialogues de certains personnages, notamment pour les show, ceux qui me font le plus délirer sont Bartelemius et Nostaria. Ces deux-là sont tellement infernaux que c’est très drôle d’écrire leurs dialogues ! Après, si je devais jouer un autre personnage… On avait fait un épisode un jour (ndlr ; Le Donjon de Mortegarde, saison 1 épisodes 12 et 13) où on se retrouvait dans le corps des autres. Moi j’étais Omega Zell et c’était plutôt drôle. Mais je ne pense pas que ce serait mon personnage préféré si je devais en incarner un. Tester Sparadrap ce serait drôle, et Couette ce serait marrant aussi ! La jouer me rappellerait quand je fais l’imbécile dans les blogs de Gaea !

  • Et de ton côté, est-ce que tu joues à des MMORPG ? Et à quel personnage de la série ressembles-tu le plus en jeu, bien qu’ils soient tous très caricaturés, encore plus dans les premières saisons ?

J’ai énormément joué à World of Warcraft, j’étais vraiment addict. J’ai passé toute mon année de Master 1 à y jouer alors que c’était l’année la plus compliquée, à valider ensuite pour passer en Master 2. J’étais vraiment à fond dessus à l’époque. Après, il a fallu lever le pied dessus parce que lorsque tu passes dans le monde professionnel, tu ne peux plus jouer comme avant. Et suite à ça, j’ai continué à jouer, mais de manière occasionnelle.

Mon pseudo dans World of Warcraft était Gaea l’invocatrice, comme dans Noob ! On jouait avec toute l’équipe, j’avais souvent quelqu’un pour monter les niveaux avec moi, tout comme Gaea.

  • On connaît les bonnes techniques ! (rires) On va continuer sur ton vécu de joueuse, du coup. Quels sont tes jeux préférés et ceux que tu maudis ?

Les jeux qui ont marqué mon enfance c’était Tomb Rider 2. A l’époque, je jouais sur ordinateur, et j’ai perdu 3 fois ma sauvegarde ! Il a fallu TOUT reprendre depuis le début. C’est un jeu que j’adore, et pour le coup je le connais ! (rires) Mais le fait de devoir perdre 3 fois de suite là où tu en es c’est insupportable. Donc c’est à la fois un jeu que j’adore et que je maudis, parce que c’est là où j’ai eu les pires misères.

Un jeu auquel j’ai joué récemment et que j’ai vraiment aimé, c’est Breath of the Wild, le dernier Zelda sur Switch. J’ai vraiment adoré ce sentiment de liberté. Tu es dans un univers où tu peux vraiment te balader, tu as plein de systèmes de quêtes différents, c’est hyper ingénieux ! J’aime bien le fait qu’ils aient pris la peine de faire en sorte que le joueur ne s’ennuie pas. Tu peux faire plein de choses ! Moi je m’amusais rien qu’à cuisiner, à faire des conneries, des plats douteux, bien souvent. Je ne l’ai pas encore fini parce que je n’avais plus le temps, mais j’ai passé de super moments dessus.

  • Quel fut ton premier jeu vidéo ?

C’était une espèce de jeu de plateforme Lucky Luke sur une petite console qu’on achetait toute faite. Et mon deuxième jeu était sur la GameGear. Mes parents étaient hostiles aux jeux vidéo donc j’ai un peu bataillé pour l’avoir ! Donc ma première vraie console c’était la GameGear, je n’avais jamais eu de consoles comme la GameBoy par exemple. Et mon premier jeu dessus était le Roi Lion.

Anne-Laure Jarnet

  • Quel est ton meilleur souvenir lié aux jeux vidéo ?

Je pense que c’était quand on jouait avec ma sœur et qu’elle avait la soluce sur les genoux. C’était un peu comme un rallye, elle était mon co-pilote. Elle me disait « Va à droite ! Va à gauche ! Là y’a ça et récupérer ! Et là ! ». On était toutes les deux, elle me donnait les indications et moi je pilotais, c’est vraiment chouette de pouvoir partager ça comme ça.

  • Qu’est-ce qu’une gameuse pour toi ?

Ça peut être beaucoup de choses ! Tu me dis gameuse, je pense e-sport. Du coup, ce serait quelqu’un qui a la gagne, qui a envie de réussir et qui aime le challenge. Il y a ce côté un peu sportif dans l’esprit, la compétition. Sinon il y a aussi le plaisir égoïste de vouloir être seule à jouer, de découvrir l’univers, l’histoire, la musique… En général, c’est aussi le fait d’avoir envie de s’immerger dans un univers, de fiction ou non. Les jeux vidéo maintenant, c’est comme des films.

  • Que penses-tu de l’image actuelle des joueuses, que ce soit leur représentation dans la communauté gaming, sur Twitch, Youtube ou même dans les tournois ?

Je suis pas énormément ça, j’ai pris un peu de distance par rapport à ça donc je ne suis pas à suivre à fond sur Twitch. Je regarde de temps en temps les copines quand elles le font. J’aime bien, par exemple, Caroline Segarra. Quand je la vois, je sais qu’elle a une légitimité de journaliste parce qu’elle en a fait pendant des années. Elle peut discuter des heures et des heures de choses intéressantes : J-Pop, K-pop… C’est quelqu’un qui a une vraie culture de ça. En fait, le jeu est un prétexte dans ce cas, c’est juste intéressant de venir l’entendre débattre de l’actu et de plein de choses.

Sinon, parfois il y a quelques dérives de l’utilisation de ce support. Je pense que ce n’est pas flatteur pour la gente féminine et qu’il y a mieux à faire. La femme n’a pas besoin de cette image-là, on lui en colle suffisamment pour ne pas en rajouter.

  • Est-ce que tu suis quelques joueurs, en particulier quelques joueuses, que tu pourrais conseiller aux lecteurs ?

Je connais Kayane, donc forcément j’ai tendance à suivre son actualité, à voir où elle en est et à la soutenir. Après, je sais que Carole Quintaine fait aussi pas mal de choses. Mais je ne suis pas l’e-sport de manière très assidue. Mais j’aimerai bien, par contre, que dans l’e-sport les femmes trouvent un peu plus leur place dans le cadre d’une mixité, ça me ferait vraiment plaisir.

                En réalité, les tournois où l’on voit seulement des équipes masculines sont mixtes. C’est juste que les femmes ont du mal à entrer dans les équipes haut niveau avec des hommes.

Souvent en écoutant le discours qui revient souvent, parmi tous les joueurs, il y a moins de femmes, donc forcément il y a moins de talents qui peuvent émerger. Et quand bien même certains ont du talent, le fait de toujours jouer avec des gens qui n’ont pas forcément un gros niveau fait que les joueuses n’arrivent pas à s’améliorer plus que ça. Je sais qu’il y a une frustration chez les gameuses d’e-sport là-dessus parce qu’elles aimeraient affronter des hommes de leur niveau, voire qui sont meilleurs. Et je pense qu’elles seraient ravies d’avoir des équipes mixtes. Parce que selon moi, il n’y a rien qui justifie qu’il y ait des équipes masculines d’un côté et féminines de l’autre. Et il n’y a rien qui justifie que l’accès à des équipes mixtes leur soit refuser sous prétexte que ce sont des femmes. Et je trouve ça vraiment dommage que dès le début, l’e-sport se soit enfermé dans ce stéréotype en calquant un peu ce qui se fait dans le monde du football ou du rugby où, pour le coup, il y a des prédispositions physiques qui peuvent l’expliquer. Mais là pour le coup, il n’y a rien. C’est juste du machisme primaire.

Gaea l'invocatrice

  • Un message pour les joueuses qui nous lisent ?

Ne vous laissez pas marcher sur les pieds ! Ne vous laissez pas rabaisser par la gente masculine parce que vous valez autant ! (rires) On est encore au balbutiement de l’e-sport donc il faut se battre et ne pas se laisser marcher sur les pieds.

  • Est-ce que tu as des conseils pour une personne qui voudrait se lancer dans l’aventure YouTube, ou même dans une web-série ?

Faire ça par plaisir et s’amuser ! Il faut faire les choses pour soi, éventuellement pour faire rire ses potes. Et ensuite dans un second temps, si jamais le contenu finit par plaire à beaucoup de monde et créer une communauté qui apporte du soutien, dans ce cas oui, on peut penser à en faire son activité principale. Aujourd’hui, il y a beaucoup de monde sue YouTube, il est très difficile de tirer son épingle du jeu. Je pense même qu’à terme, ce modèle ne peut pas continuer comme ça. YouTube n’est qu’un média, une plateforme, mais il y a avant tout l’envie de vouloir faire du contenu, que ce soit du journalisme, de l’humour… mais il y a une volonté d’avoir un message à partager, une envie de faire rire les gens. C’est ça le moteur. YouTube, c’est juste une plateforme donc ça peut être sur ce média-là ou sur toute autre chose. Il ne faut pas s’arrêter à ça. Ceux qui ont envie de créer peuvent le faire sur plein de supports. L’envie d’écrire peut se faire sous forme de sketchs comme elle peut se faire sous forme de BD, de roman, de blog…. Je pense qu’il ne faut pas s’arrêter sur YouTube.

Donc au final, un seul conseil : faire ce qu’on a envie et ne pas faire ce que les gens attendent de nous. Parce que sinon il n’y a rien de mieux pour créer des névroses et finir par arrêter 5 ou 10 ans après en se disant que l’on n’est pas fier de ce qu’on a fait.

  • Un mot de la fin ?

Hm… BAZINGA ! (rires)

  • Et au final, en mettant ton personnage de Gaea de côté, Team Gaea ou Team Omega Zell ?

Team Gaea à 200% !!!! Le personnage d’Omega Zell est totalement détestable ! Il est égocentrique, superficiel.

                Pourtant beaucoup de personnes l’adorent !

Et c’est dingue ! Parce qu’il correspond à un stéréotype et les gens ont de l’affection pour ça. Et puis il le joue tellement bien ! Et au final… Il (ndlr ; Julien Guellerin) est un peu Omega Zell (rires). Je ne peux pas lui donner du crédit, et surtout des crédits ! (rires)

Si vous voulez suivre Anne-Laure, vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook, son Twitter ou encore sur le fameux Blog de Gaea !

Tags

Partagez sur

Gameuse Minstery

Bien le bonjour :) Moi c'est Minstery, administratrice, journaliste et streameuse sur jeu.video ! Principalement joueuse PC, je touche un peu à tous les styles de jeux, des FPS aux jeux de stratégie en passant par les MMORPG et les jeux de plateforme.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l'article “Une Gameuse, une histoire : Anne-Laure Jarnet, Actrice”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *