Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Kingdom Come: Deliverance image

Kingdom Come: Deliverance – Un retour dans le passé

Kingdom Come: Deliverance banner

Tout d’abord débuté sur Kickstarter, Kingdom Come: Deliverance est le tout premier jeu vidéo de Warhorse Studios. L’idée de faire un jeu pareil a germée en 2009 quand l’un des co-fondateurs Daniel Vávra quitta 2K Czech. C’est après 3 ans qu’il a pu co-fonder Warhorse Studios avec Martin Klíma. Afin de jauger l’intérêt du public sur un tel projet, une campagne Kickstarter est alors lancée. Le projet a été un succès séduisant nombre de joueurs puisqu’il a permis de récolter plus de 2 millions de dollars.

 

L’Histoire au cœur du développement

Kingdom Come : Deliverance offre une expérience inédite dans l’histoire du jeu vidéo. En effet, le jeu retranscrit des événements qui se sont passés en l’an 1403 dans ce qui est aujourd’hui la république Tchèque. L’équipe de développement s’est aidé d’une historienne à plein temps ainsi que de plusieurs spécialistes afin de retranscrire le plus fidèlement possible cette partie de l’histoire. Ils se sont notamment appuyés sur plusieurs supports tel que des textes, des peintures, des plans.. Tout ce qui pouvait servir.

 

Retracer des événements historiques

Charles VI, Roi de Bohême et du Saint-Empire, eut un règne long et fructueux. L’Empire qu’il contrôlait depuis Prague s’étendait, et ses sujets vivaient dans un cadre de paix et de prospérité. Lorsque l’Empereur mourru, c’est l’empire tout entier qui porta son deuil. Plus de 7 000 personnes l’accompagnèrent dans sa dernière révérence. L’héritier au trône de l’empire fleurissant ne fut autre que le fils de Charles, Venceslas IV, dont le père le prépara à ce moment toute sa vie durant.

Mais Venceslas ne tenait pas de son père. Il négligeait les affaires de l’état au profit de désirs volages. Il ne se présenta même pas lors de la cérémonie de son propre sacre, ce qui ne le rendit gère populaire aux yeux du Pape. Venceslas “L’Ivrogne” n’impressionnait pas non plus la noblesse impériale. Ses difficultés remontèrent jusqu’aux oreilles des nobles, qui, exaspérés par la passivité de leur souverain, allèrent chercher de l’aide auprès de son demi-frère, le Roi Sigismond de Hongrie.

Sigismond décréta une mesure radiale. Il ordonna l’enlèvement du Roi pour le forcer à abdiquer. Il abusa ensuite de la confusion qui s’ensuivit pour s’accaparer encore plus de pouvoir. Sigismond envahit la Bohême avec une armée de grande envergure et commença le pillage des territoires des alliés du Roi.

C’est pratiquement 20 ans après la mort de l’empereur Charles IV que l’aventure commence en incarnant Henry, fils de Forgeron de Skalitz. Historiquement Henry n’a jamais existé et c’est à travers lui que vous allez rencontrer des personnages qui eux étaient vraiment présents durant ces événements.

 

Des quêtes scénarisées

Quêtes principales ou secondaires, elles n’échappent pas à la règle d’or du jeu : La cohérence historique. En effet, le studio n’a pas travaillé avec une historienne et plusieurs spécialistes pour rien. Tout au long de l’aventure, on peut reconnaître des éléments étudiés dans les cours d’histoire. Pour paraître plus cohérent et rentrer un peu plus dans l’immersion, il existe également plusieurs chemins, choix et résultats pour une quête.

On pourrait très bien vous demander d’aller récupérer quelque chose puis en chemin, une personne vous offre une somme plus conséquentes pour remettre la marchandise. Tout dépendra de vos choix. Que ce soit au niveau des quêtes secondaires ou des quêtes principales, chacune d’entre elles possèdent une écriture soignée ainsi qu’un impact plus ou moins conséquent.

 

Réfléchissez bien à vos actions

Chacune de vos actions et de vos choix en jeu ont un impact plutôt important sur le reste de l’histoire. Il en va de même pour les dialogues, déjà dès le début de l’histoire vos choix de dialogues comptent. Plus vous avancerez, plus ces choix seront importants. Il existe un statut après avoir bu de l’alcool sous le nom d’ “ivresse” qui s’applique à votre personnage pour une durée limitée. Selon votre degré d’alcoolémie dans le sang, Henry peut prononcer des phrases à double sens durant les dialogues. Cela peut par conséquent engendrer des querelles inutiles qui pourraient vous nuire plus tard dans l’histoire.

Brandissez votre épée en pleine ville et la garde n’appréciera pas cela. Volez quelque chose en faisant du bruit et la personne qui vous a vue se souviendra de votre visage. Sauvez des personnes d’une embuscade de bandits et ils raconteront votre bonté autour d’eux.

Kingdom Come: Deliverance bandits

 

Un système de combat poussé

Le système de combat est plutôt original. Si vous avez déjà joué à For Honor, vous vous souviendrez certainement de ces 3 barres qui vous permettent de parer et d’attaquer dans 3 directions différentes. C’est la même chose pour Kingdom Come: Deliverance mais avec 5 directions au total. Le studio a fait appel à des maîtres d’armes afin de capturer en 3D les mouvements. Les PNJ ainsi qu’Henry savent combattre comme un maître d’armes. Afin d’équilibrer tout cela, le studio a alors capturé les mouvement de plusieurs personnes avec des niveaux de maîtrises en combat différents. Tout cela pour rendre cet aspect plus authentique.

Parer, esquiver, contrer, attaquer ou tromper l’adversaire. Il existe une multitude de techniques pour venir à bout d’un ennemi. Contrairement aux idées reçues, les armures lourdes étaient réputées pour que les coups d’épées ne puisse les transpercer, rendant leurs porteurs quasiment invincibles. Il existe seulement quelques points sensibles comme en dessous des bras.

  • Kingdom Come: Deliverance Combat 1

 

C’est en pratiquant que l’on s’améliore

Henry est encore jeune au moment où vous prenez part à l’histoire du personnage. Il lui faudra donc s’améliorer et apprendre de nouvelles compétences. Seulement ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air. En effet, peu de personnes à cette époque savaient lire. La règle n’échappe pas à notre jeune héros, il aura besoin d’un peu d’aide pour apprendre au début. Si jamais vous tombez sur un livre et que vous ne savez pas lire, vous verrez des lettres mélangées dans tous les sens. Certains mots sont reconnaissables mais pas tous. Une fois qu’il aura appris à lire, il aura une base, tout les mots ne seront pas orthographiés correctement mais l’essentiel est compréhensible. Plus vous lirez de livres après cela, plus Henry arrivera à mieux décerner les mots et les sens des phrases.

Combat à l’épée, tir à l’arc, alchimie, furtivité, entretien de l’équipement, crochetage, équitation et bien d’autres encore, toutes ces compétences demanderont de la pratique pour les améliorer. Pour toutes compétences de combat comme le tir à l’arc il vous suffira de vous entraîner sur des cibles ou dans des petites arènes prévues à cet effet. Concernant l’équitation, plus vous passerez de temps sur votre monture, plus Henry se sentira à l’aise dessus. Chacune des compétences a besoin d’être entraînées en temps réel afin de pouvoir les améliorer. Après tout, c’est exactement pareil que dans la réalité.

 

L’habit fait le moine

À cette époque, une personne bien habillée était mieux perçue que quelqu’un avec des vêtements de roturiers. C’est exactement la même chose dans Kingdom Come: Deliverance. Si vous vous habillez avec de la soie ou autre vêtements réservés aux gens importants, les PNJ réagiront différemment que si vous aviez des vêtements comme la majorité de la population. La propreté va aussi de mise, en effet vous accumulerez au fur et à mesure du temps, de la terre, de la poussière ou de la saleté en général sur vos vêtements.

Il en va de même pendant les combats, si Henry venait à se retrouver à terre, ses habits deviendront sales. S’il prend un coup, ces derniers s’useront. Si jamais il se blesse, son visage ainsi que son corps se recouvriront de sang. Les habitants, les marchands ainsi que les autres personnages réagiront à cette vue, demandant ainsi à votre personnage s’il va bien. Vous pouvez remédier à ce soucis en lavant le visage d’Henry dans une auge, une sorte de bassines de bois dispersées un peu partout sur la carte. Ou alors vous pouvez avoir recours aux bains qui nettoieront les vêtements, soigneront les blessures et laveront entièrement Henry.

  • Kingdom Come: Deliverance Perception 1

 

Des sauvegardes alcoolisées

Un aspect assez étrange dans Kingdom Come: Delivrance, est que les sauvegardes manuelles se font grâce à un Schnaps spécial. Vous devez disposer d’au moins bouteille de cette boisson alcoolisée pour effectuer une sauvegarde. Celle-ci sera alors consommée et ne se trouvera plus dans votre inventaire. En buvant ce Schnaps, Henry aura le statut temporaire “Ivresse”. Il faudra donc attendre un peu que les effets se dissipent avant d’engager un combat ou une conversation au détriment de posséder un malus.

 

 

Notre avis

Kingdom Come: Deliverance est une excellente surprise grâce à son aspect historique. Malgré quelques soucis de verrouillages, les combats sont dynamiques et donnent envie d’en voir encore et encore. Le système de combat est vraiment agréable et change de ce que l’on peut voir dans les jeux se déroulant dans un univers médiéval/fantastique. L’histoire est prenante et nous donne envie de progresser. Avec les choix, on a vraiment une sensation de contribuer au maximum.

Mis à part les personnages principaux, on a l’impression de croiser quasiment tout le temps les mêmes PNJ. Les têtes et les apparences ne sont pas assez variées et certaines d’entre elles ne correspondent pas des fois avec les voix et descriptions physiques.

Bien qu’avec les derniers patch le jeu s’est amélioré en réduisant la difficulté un peu trop importante en combat ou en réglant quelques bugs, celui-ci n’en reste pas moins mal optimisé sur PC. En mettant ces points de côté, Kingdom Come: Deliverance est agréable et plaira certainement à celles et ceux qui adorent brandir une épée afin de sauver la veuve et l’orphelin. Si le jeu vous intéresse, nous ne pouvons que vous recommander d’attendre encore quelques semaines avant de vous y essayer. Le temps que les patchs sortent afin de résoudre les bugs et les éventuels soucis d’optimisations.

Le jeu est d’ores et déjà disponible sur PC, PS4 et Xbox ONE.

 

Sources : Wikipedia, 5ème épisode d’History’s Creed et site officiel de Kingdom Come: Deliverance.

 

Tags

Partagez sur

Brumere

Rôliste, gamer et passionné d'informatique. Je suis follement amoureux de tout ce qui touche à l'espace dont les space opera.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Kingdom Come: Deliverance - Un retour dans le passé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *