Café Owner Simulator

Cafe Owner Simulator – Cauchemar au restaurant ?

Cafe Owner Simulator est un simulateur de gestion de restaurant développé par Second Reality et chapeauté par les éditeurs de RockGame S.A. Il est le fruit d’une campagne participative sur Kickstarter terminée depuis mai 2022, sans date de sortie officielle jusqu’à présent. L’occasion pour nous de patienter avec un prologue mis à la disposition de tous les curieux sur Steam !

Café Owner Simulator, les clés d’un rêve

Nous entrons dans le vif du sujet avec quatre à cinq écrans illustrés nous expliquant que nous sommes l’enfant d’un ancien propriétaire de restaurants. Ce dernier a ouvert son entreprise, l’a fait fructifier avant de tomber malade. Accumulant un nombre conséquent de dettes, il décide donc de tout revendre. Il éponge ses créances et vous fait don d’une enveloppe remplie de billets verts. Vous n’attendez plus pour vous lancer dans le rêve de votre vie : marcher sur les traces de votre père en achetant vous-mêmes votre premier restaurant. Ouvrir votre établissement et, pourquoi pas, goûter à la saveur de la richesse et du succès !

À la conquête du restaurant de vos rêves !

À la conquête du restaurant de vos rêves !

La satisfaction de posséder notre premier restaurant sera contrastée par la crasse et les saletés présentes tout autour. L’occasion de nous retrouver face à une mécanique semblable à ce que l’on peut observer dans House Flipper : à savoir un nettoyage et un rafraîchissement des lieux en quelques clics avec un sentiment très satisfaisant. Il n’y pas de difficulté. Il n’y a pas de “simulationnisme” poussé à l’extrême. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous aurez déblayé les ordures. Votre toit sera remis à neuf et vous pourrez passer à la décoration intérieure. C’est là que la potentielle promesse du jeu prend tout son intérêt… Décorer en toute liberté votre restaurant en le personnalisant comme VOUS le voulez.

Aménageur de l’extrême

Sortez vos plus beaux carrelages, faites étinceler vos plafonds et trancher entre papier peint et peinture. Les choix mis à votre disposition sont suffisamment larges pour offrir une myriade de teintes différentes à votre établissement. On entrevoit toutes les possibilités en étant malheureusement cadenassé par un système de niveau et les limites de ce Prologue. Le mobilier intérieur sera celui qui souffrira surtout de cette limitation, à notre grand regret. 

Il n’est pas question d’ouvrir son petit diner sans avoir l’équipement associé. Voilà pourquoi l’acquisition de frigo, table de préparation, cuisinière et caisse enregistreuse sera également primordiale. On appréciera la totale liberté quant au placement de tous ces éléments à l’intérieur même de notre restaurant. Il est cependant dommage de noter certains bugs de collision ou d’impossibilité à réaliser un placement alors que rien ne nous empêche visuellement de poser un tel élément ici et là. Gageons que cela fasse partie des petits imprévus qu’un correctif viendra corriger pour la sortie du jeu complet.

Donnez le style que vous voulez à votre restaurant !

Donnez le style que vous voulez à votre restaurant !

Une fois vos premières tables placées, vous pourrez ouvrir votre restaurant et y accueillir vos premiers clients. Le prologue durera le temps nécessaire à ce que vous puissiez servir cinquante clients. Une fois ce nombre de clients servis, cette démo prendra fin. Profitez donc au possible de vos séquences d’aménagement. Par la suite, tout se résumera à prendre les commandes, servir les plats et procéder à quelques coups de balai ici et là. 

Café Owner Simulator, un restaurant à la carte

Rien n’est plus gratifiant que d’ouvrir son restaurant, mais en choisissant son propre menu ! Une fois encore, les choix premiers seront limités par votre niveau. Cependant, on voit une liste qui promet d’ores et déjà de pouvoir réaliser des cartes à thèmes. Restaurant italien ? Diner américain à l’ancienne ? Ou plutôt un bar à sushis ? Une multitude de possibles se dévoile une fois encore. Il sera indispensable d’acheter et de gérer vous-mêmes le stock de vos provisions afin de pouvoir servir vos clients. Tout se passera par votre tablette magique. Celle-là même par laquelle vous pourrez engager votre personnel, mais également gérer tous les achats pour votre restaurant. 

La bonne tenue de votre intérieur sera de rigueur. Débarrasser les tables pleines de déchets, ramasser les pourboires, balayer les traces de pas et vider votre poubelle demandera autant d’attention que de traquer les rats et les cafards s’invitant dans votre petit commerce. Le jeu nous gratifiera d’inattendus avec la visite occasionnelle inopportune de sans-abris ou encore d’une violente tempête. Des réparations seront inévitables… et ce sera la fermeture obligatoire ! Chaque rénovation, réparation ou changement intérieur vous imposera de fermer votre établissement. Si cela reste logique en soi, on notera toutefois la frustration de devoir fermer son restaurant pour changer un détecteur de fumée défaillant. Aurez-vous donc la patience d’entretenir constamment votre équipement ou jouerez vous avec les normes de sécurité ?

La tablette magique : votre outil indispensable

La tablette magique : votre outil indispensable

 

Café Owner Simulator, un Prologue salé ? 

La richesse du prologue est de nous laisser entrevoir toutes les possibilités qu’offre le jeu. De la décoration, à la personnalisation des menus, à la gestion du restaurant une fois ouvert, de votre manière conciliante ou pragmatique de gérer les sans-abris vous importunant… On pourrait espérer voir des inspections des services de l’hygiène ou encore des accidents en cuisine pouvant impacter le restaurant. Un meilleur suivi sur la note des clients et le suivi de votre réputation seraient également hautement appréciés.

Là où le jeu perd en saveur, c’est sans doute sur les multiples petits bugs présents. Nous avions mentionné les soucis de placements illogiques avec le mobilier… Mais la plus désagréable surprise demeure celle de servir le plat demandé à une table et que le jeu vous indique qu’il s’agit d’une erreur. Vous n’avez alors aucune possibilité de vous débarrasser dudit plat et vous serez bon pour sauvegarder et relancer votre partie. De quoi titiller désagréablement votre patience. Et, malheureusement, une fois que les premiers clients arrivent, on n’entrevoit pas beaucoup d’activités différentes à part le suivi des commandes. 

À voir si Café Owner Simulator parviendra à s’affranchir de ces quelques petits points négatifs pour maximiser le potentiel riche et satisfaisant qu’il nous offre. En tout cas, nous avons envie d’y croire et la curiosité de découvrir le produit fini est bel et bien présente !

Tags

Partagez sur

Brainster

Salut à tous, ici Brainster ! Consommateur casual et pop-corn de jeux vidéo, je suis davantage tourné vers les jeux vidéo se déclinant sous forme de saga ou bien provenant de licences déjà existantes hors de ce média. Adepte du rétro comme du nouveau, de l'organique comme du chill, des AAA comme des petites pépites gagnant à être connues, j'enrichis mon expérience tranquillement au fil du temps face à cette passion commune que nous partageons tous.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Cafe Owner Simulator - Cauchemar au restaurant ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *