Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Assassin's Creed® Valhalla couv

Assassin’s Creed: Valhalla – Forgez votre saga

Après avoir foulé les terres et mers de la Grèce antique, Ubisoft est de retour cette année avec un nouvel opus de sa saga phare. Cette fois-ci vous incarnez un viking qui a soif de combats. Des contrées froides de la Norvège à la douce et terrible terre anglaise, à vous de créer votre saga dans Assassin’s Creed: Valhalla. L’eau a coulé sous les ponts depuis mai !

 

O’dieux viking

Vous incarnez Eivor un Viking (homme ou femme c’est à vous de choisir, ou à l’animus pour la surprise) qui, lors de sa jeunesse, a vu ses parents et son village mourir sous ses yeux. Avec son frère Sigurd, ils furent les seuls rescapés de ce massacre. Nous retrouvons les deux protagonistes des années après la boucherie, les deux enfants sont devenus des adultes.

Tandis que votre frère est en mission, vous passez votre temps à foncer tête baissée dans la bataille au grand désarroi de votre chef de clan. Après quelques missions dans les terres sauvages et enneigées de Norvège vous décidez, avec votre frère, de construire votre saga. Vous suivez les pas de Ragnar Lodbrok et partez pour les terres verdoyantes de l’Angleterre.

Assassin's Creed® Valhalla eivor

Les terres anglo-saxonnes sont beaucoup plus accueillantes de par leur beauté mais vous n’y êtes pas les bienvenus. Vous devrez donc vous imposer et construire votre village. Heureusement, certaines contrées anglaises sont habitées par des alliés avec qui vous pourrez vous lier d’amitié et nouer des alliances. Pour les autres, il faudra passer en force : attaque de bourgs, sape des ressources, affaiblissement des ravitaillements et conquêtes de forteresses seront au programme.

Vous devrez donc parcourir l’Angleterre et conquérir divers territoires tout en vous occupant du culte des anciens. Oui, ce maudit culte est bien de retour et grâce à la rencontre de certains personnages, vous pourrez le débusquer et le chasser. C’est une longue campagne qui vous attend.

 

Une histoire bien menée

L’histoire principale est en partie incroyable, je dis bien en partie car j’ai trouvé le prologue et le chapitre en Norvège légèrement en dessous. C’est surement à cause de la région austère qu’est la Norvège, je ne suis pas très fan des paysages enneigés. C’est un avis tout à fait subjectif et peut-être que certains trouveront le pays scandinave génial et d’autres seront un peu plus refroidis comme moi.

Ceci dit, une fois arrivé en Angleterre, Assassin’s Creed: Valhalla prend toute son ampleur, c’est une fois là-bas que j’ai commencé à réellement apprécier le jeu. La trame principale est très bien écrite et c’est un plaisir de faire les missions même si je me serais bien passé de certaines parfois sans intérêt.

L’histoire nous emmène à travers différentes régions et nous rencontrons de nombreux personnages avec leur caractère propre. Quelques uns sont même très attachants comme Gunnar, le forgeron de notre village. Certains arcs narratifs m’ont surpris par leurs rebondissements, mensonges, meurtres et trahisons. Vous n’avez pas fini d’être surpris.

 

De grands changements impliquent de grandes responsabilités

Plus de quêtes secondaires

Souvenez-vous, dans Odyssée nous avons pu accomplir (si on le souhaitait) pléthore de quêtes secondaires. Certaines étaient intéressantes et nous faisaient découvrir les contrées de la Grèce, mais pour beaucoup elles étaient sans intérêt, écrites à la va-vite et redondantes à souhait.

Durant la phase de communication de cet épisode, Malek Teffaha (responsable communication Moyen-Orient) avait annoncé sur son Twitter que Assassin’s Creed: Valhalla serait moins long que les deux précédents. C’est chose faite, dans Valhalla vous avez une campagne principale et un village à développer. En construisant des maisons et bâtiments de fonction vous débloquerez des quêtes mais ce sera tout. Vous ne trouverez plus de quête à travers les régions. Ne vous inquiétez pas, il y a de quoi faire, au moment où j’écris ces lignes je suis à un peu plus de cinquante heures de jeu et je n’ai toujours pas vu le bout de la trame principale.

Valhalla - arbre de compétenceNiveau et arbre de compétences

Il n’y a plus de niveau à proprement parler comme dans les précédents opus, ici il y a un niveau de puissance. Chaque contrée possède son niveau de puissance où des ennemis de ce niveau se trouvent.

L’arbre de compétence ne propose plus d’atouts qui affectent le gameplay. Il se présente sous la forme de plusieurs constellations qui, en leur centre, possèdent un passif que vous pouvez débloquer. Pour y arriver il faut dépenser des points de compétence dans les petites étoiles qui permettent de vous améliorer (augmentation de la santé, des dégâts lourds ou légers, réduction des dégâts à distance etc). Chaque fois que vous dépensez un point de compétence, vous gagnerez un niveau de puissance.

Compétences actives

Dans Odyssey, pour affecter des compétences à votre style de combat, vous les trouviez dans l’arbre de compétence. Dans Valhalla, vos compétences sont regroupées dans l’onglet Aptitude.

Il ne faut donc pas y dépenser de point de compétence mais trouver des livres sacrés éparpillés sur les différentes terres dans le jeu ou bien aider des alliés qui vous les apprendront. Vous pouvez en affecter quatre au corps-à-corps et quatre à distance comme dans le précédent opus.

L’escalade

Assassin's Creed® Valhalla (11)

C’est un tout petit changement qui a été fait au niveau de l’ascension et de la descente. Il n’y a pas de changement au niveau du gameplay, vous grimpez et descendez avec les même touches mais j’ai trouvé celle-ci plus réaliste. Eivor grimpe moins vite et les prises sont parfois moins nombreuses.

Le loot

C’est un excellent changement que les équipes d’Ubisoft ont apporté. Dans Assassin’s Creed Odyssey nous croulions sous le loot. Il y en avait beaucoup trop, on pouvait ramasser armes et armures à tout va si bien que l’on ne savait plus avec quoi s’équiper.

Maintenant il y a clairement beaucoup moins de loot voire presque pas, ce qui permet de pouvoir améliorer ses armes et armures jusqu’au niveau mythique, ce qui est beaucoup mieux. Vous trouverez des armes dans des coffres, sur les boss tués et chez les marchands.

Gameplay de combat

Les touches n’ont pas changé mais vous pouvez utiliser un bouclier (enfin !). Vous pouvez donc parer les coups et les flèches qui volent vers vous.

Vous disposez également d’une barre d’endurance qui s’épuise à mesure que vous utilisez des attaques lourdes ou parez. Une fois à bout de souffle vous ne pouvez donc plus parer ni utiliser d’attaques puissantes.

Les ennemis possèdent aussi une jauge de parade, une fois celle-ci détruite vous pourrez leur infliger une attaque dévastatrice qui les tuera sur le champ.

L’aigle

Enfin l’aigle non, c’est un corbeau que vous avez maintenant du nom de Synin. C’est un des mauvais changements de cet épisode, non pas que j’aurais préféré avoir un aigle mais ce maudit corbeau ne sert strictement à rien.

Celui-ci est utile pour repérer les zones de recherche et distraire les ennemis (si vous avez la compétence) mais ça s’arrête là. Vous ne pouvez même plus repérer vos ennemis avec ce qui était très utile pour l’infiltration. Vous pouvez aussi repérer quelques ennemis manuellement, en mettant une balise dessus mais il est impossible de repérer tous les ennemis. C’est bien dommage car c’était un atout bien utile pour l’infiltration mais qui est devenu un élément de décor.

 

Valhalla - fermeUn village pour les gouverner tous

Un grand ajout de cet épisode est le fait de pouvoir développer sa colonie. Vous passerez alors d’un hameau miteux à un village prospère. Pour cela il faut construire des bâtiments, par exemple de simples maisons pour vos habitants comme Valka la völva ou d’autres personnages que vous rencontrerez au fil de vos récits. Vous pouvez aussi construire des bâtiments de fonction pour le forgeron, le marchand, l’élevage de bétail, etc.

Une fois les bâtiments édifiés, certains des personnages vous donneront des missions ou bien débloqueront des interactions comme préparer un festin pour la colonie en ramenant du poisson à la cabane de pêche. C’est aussi ici que vous mettrez vos plans de conquête à jour. Un ajout plutôt sympathique.

 

Valhalla - jeu d'OrlogUne multitude d’activités

Le monde regorge aussi de diverses activités qui renforcent l’immersion dans le monde viking. Vous trouverez des jeux d’alcool où il faut engloutir le plus de cornes de bière possible avant votre concurrent, vous pouvez aussi essayer la joute verbale, une sorte de clash entre deux personnes où celui qui a les meilleures rimes et punchlines l’emporte. Cela améliore d’ailleurs votre niveau de charisme qui sert à débloquer certains dialogues.

Vous trouverez aussi à travers les différentes contrées des activités “classiques” similaires. Collecte de trésors, d’armures et d’armes, lieux maudits à purifier, faire des offrandes aux statues à l’effigie des dieux ou encore combat contre des bêtes légendaires. Même si les quêtes secondaires ont été amoindries, il reste énormément de choses à faire et à découvrir.

 

Des bugs et une IA à la ramasse

Par Odin ! C’est le plus gros défaut du jeu. J’adore la saga Assassin’s Creed, c’est une des rares séries de jeux que j’achète le jour de sa sortie et c’est bien la première fois que j’en vois un autant bogué.

Il y en a pour tous les goûts des plus drôles aux plus agaçants. Des sangliers volant, des ennemis qui restent debout alors qu’ils ont rejoint le Valhalla, des chutes dans un vide qui n’existe pas etc. Pour ce qui est des plus agaçants parfois le jeu plante et vous êtes obligé de le relancer, mais sans savoir pourquoi aucune des dernières sauvegardes n’a été prise en compte. Cela m’est arrivé quatre fois, j’ai donc perdu des heures de jeux que j’ai dû recommencer avec un petit nœud dans la gorge.

 

Sans compter l’intelligence artificielle qui est presque inexistante, que ce soit chez les alliés ou les ennemis. Certains ennemis continuent de tirer leurs flèches sur vos alliés quelques mètres plus loin alors que vous faites un carnage juste à côté d’eux. Certains passent devant vous sans même vous porter la moindre intention.

Lors des pillages, il faut parfois être à deux pour enfoncer une porte ou bien ouvrir un coffre. Je me mets donc en position pour qu’un collègue me rejoigne mais ceux-ci passent en courant devant moi sans me venir en aide, ce qui est plus que rageant. 

 

Une beauté à couper le souffle

Assassin’s Creed: Valhalla est clairement magnifique que ce soit sur console ou sur PC, je n’ai malheureusement pas pu voir ce qu’il donnait sur les consoles new-gen. Cependant on sent que le titre est fait pour être joué dessus.

Il a poussé ma Xbox One dans ses derniers retranchements et ça se ressent à l’image, le jeu saccade parfois ou bien rafraîchi beaucoup lors des cinématiques. Cela n’enlève en rien de la beauté au jeu, tout est dans les détails. Les expressions faciales sont bien réussies, les cheveux volent au vent et les paysages sont à couper le souffle.

Sans parler de la profondeur de champ qui est aussi très bien réussie, une fois sur un promontoire on voit à perte de vue. Une esquisse d’une tour abandonnée au loin, les prémices d’un bourg en contre-bas c’est splendide.

 

Assassin’s Creed: Valhalla est un excellent jeu mais pas sans défauts

C’est encore une magnifique pépite que nous produit Ubisoft, Assassin’s Creed: Valhalla jeu est magnifique, l’histoire est incroyable et les personnages attachants. La mythologie nordique est traitée avec soin. Dommage que le jeu soit entaché par une foultitude de bug et une IA aux fraises qui ruinent parfois l’expérience de jeu mais surtout l’immersion.

Valhalla - à couper le souffle

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Assassin's Creed: Valhalla - Forgez votre saga”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *