Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
stadia

Stadia, le cloud gaming made in Google, veut tirer son épingle du jeu

Partagez sur

Reconnu comme étant le moteur de recherche le plus utilisé au monde, Google a eu l’opportunité une nouvelle fois d’intriguer et de surprendre ses nombreux utilisateurs, cette fois-ci sur le cloud gaming. En effet, à l’issue d’une conférence visant à renseigner les nombreux curieux sur sa nouvelle plateforme Stadia, Google a réussi le prodige de laisser planer autant de questions que de réponses.

 

Une plateforme dédiée aux jeux vidéo

C’est officiel, la toute nouvelle plateforme de Google a un nom : elle se nomme Stadia. Cette plateforme de cloud gaming serait capable de coupler l’Intelligence Artificielle avec l’expérience de jeux vidéo. Adapté pour tout support, la plateforme pourrait annoncer un déclin pour les consoles…

Selon les propos de Jade Raymond, directrice de Stadia Games and Entertainment « Nous voulons que les joueurs puissent profiter de Stadia sur tous les écrans, à tout moment. »

Cette plateforme sera néanmoins payante par abonnement. S’il existe encore des zones d’ombre, un modèle d’abonnement similaire à Netflix est très sérieusement envisagé.

Comment jouer à Stadia ?

Pour pouvoir jouer à Stadia, il suffira aux utilisateurs d’avoir une bonne connexion Internet et de posséder une version mise à jour de Google Chrome afin de profiter de cette plateforme. La capacité de streaming doit être de l’ordre de 15 Mb/s et la latence doit être inférieure à 40 ms. Grâce à l’utilisation de Chromecast, l’utilisateur aura la possibilité de jouer via sa télévision. Une nouvelle fonction pour le moins insolite est également de mise, c’est le « State Share ». Via un identifiant, le streamer peut proposer aux viewers qui le suivent en live de répliquer l’expérience qu’il vit.

 

state share

Une date de sortie prochaine ?

Pour le moment, Google a confirmé le lancement de Stadia en 2019 aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et dans d’autres pays en Europe. Cependant nous n’avons pour le moment aucune date précise de lancement.

 

Et les éditeurs dans tout cela ?

Il faut bien l’avouer, Google n’est absolument pas spécialiste de la production de jeux vidéo. C’est pour cela qu’il doit se rapprocher de gros éditeurs afin de proposer un catalogue attractif. La version beta de Stadia proposera notamment comme jeu Assassin’s Creed Odyssey. On peut aussi citer Bethesda, qui proposera le jeu Doom Eternal sur Stadia. D’un autre côté, les discussions seront d’autant plus ardues avec les grands éditeurs tel que Epic Games et Electronic Arts. En effet, Epic Games refuse aujourd’hui que la version Android de son jeu Fortnite ne soit accessible sur le Google Play Store. Alors que d’un autre côté, Electronic Arts a dévoilé fin Octobre la sortie de sa propre plateforme de cloud gaming, Atlas.

 

Jade Raymond, directrice de Stadia Games and Entertainment

jade raymond

Arrivée chez Google en tant que Vice-Présidente, Jade Raymond s’est notamment illustrée dans la création des jeux Assassin’s Creed. Lors de la conférence de la GDC 2019 (Game Developers Conference), elle a eu l’opportunité de nous présenter Stadia Games and Entertainment, le studio qu’elle dirigera à l’avenir. Tout au long de cette conférence, Jade Raymond a lancé les lignes directrices de ce studio. Entre autre, développer ses propres titres, et également faire fonction d’éditeur pour des petits studios.

 

Des questions encore sans réponses

Malheureusement, nous avons encore certaines interrogations concernant Google et Stadia. En effet, compte tenu des antécédents suspects de Google vis-à-vis de la confidentialité, il est tout à fait naturel de se demander comment Stadia collectera, utilisera et vendra nos données. D’un autre côté, la question de la connexion internet est tout aussi primordiale. Promettant un catalogue riche en jeux 4K et voire 8K, il est fondamental de savoir que la connexion internet doit être relativement conséquente. Mais à quel point?

Ainsi, avec les quelques informations mises à disposition par Google et l’équipe dirigée par Jade Raymond, Stadia parvient à se faire remarquer de par son ambition. Cependant, concurrencée par d’autres plateformes, saura-t’elle se faire une place parmi les géants du jeu vidéo ?

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Stadia, le cloud gaming made in Google, veut tirer son épingle du jeu”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *