Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !

Le module anti-triche de Valve ne sert pas à espionner

Partagez sur

Les allégations d’un utilisateur de Reddit mécontent ont été démenties par Gabe Newell, le patron de Valve.

A l’origine du mécontentement, une théorie diffusée sur le site le 16 Février, qui affirmait que les modules anti-triche de Valve détournait des données DNS afin de récupérer des informations sur les historiques de navigation personnels pour cibler les préférences de ses joueurs. Une pratique décriée et pointée du doigt qui a fait l’objet d’un long post et de nombreux commentaires sur Reddit.

Le module anti-triche veille !

Ce sujet de confiance a été pris très au sérieux par le staff de Valve qui a vite réagit pour régler ce malentendu. Gabe Newell a lui même voulu rassurer la communauté de joueurs.
Le logiciel anti-triche utilisé par Valve : le VAC (Valve Anti Cheat) cherche et repère les traces laissées par les modules de triche qui communiquent avec les serveurs DRM. En effet, la plupart des cheats sont souvent payants ou à abonnement et passent par des DRM. C’est l’unique raison pour laquelle le VAC  utilise les données DNS.

Actuellement les logiciels anti-triche se font rapidement dépasser par les hackers qui profitent des failles des systèmes pour toujours pousser la triche au plus loin. Il est donc nécessaire que par mesure de précaution les logiciels utilisés pour la contrer soient moins limpides pour être plus efficaces. Il faut aussi prendre en compte le coût de cette fiabilité, qui nécessite sans cesse des améliorations et ajustements pour permettre la traque et l’identification des modifications de code non-autorisés dans la mémoire des programmes protégés. Le but de l’anti-triche est de rendre la triche plus onéreuse encore que la protection.

Quoi qu’il en soit, s’il y a une chose pour laquelle Valve est intransigeant c’est sa relation de confiance avec ses utilisateurs. Gabe en appelle à celle de sa communauté en voulant un programme de protection clair et transparent. « A vous de juger si nous sommes dignes de confiance »

Gabe Newell explique le module anti-triche

Gabe Newell explique le module anti-triche

Q&A

1) Do we send your browsing history to Valve? No.
2) Do we care what porn sites you visit? Oh, dear god, no. My brain just melted.
3) Is Valve using its market success to go evil? I don’t think so, but you have to make the call if we are trustworthy. We try really hard to earn and keep your trust.

(Traduction :
1)  Est-ce que nous envoyons l’historique Web à Valve ? Non 2) Est-ce que l’on s’intéresse aux sites pornos que vous visitez? Oh mon dieu, non. Mon cerveau vient juste de fondre.
3)Est-ce que Valve utilise son service markéting à des fins diaboliques ? Je ne pense pas, mais vous avez raison de nous interpeler si la confiance n’est plus là. Nous travaillons dur pour gagner et conserver votre confiance.)

 

Tags

Partagez sur

Grimtag

Passionné de jeu vidéo, High Tech, papa geek ! Je suis spécialisé dans les jeux dématérialisés et l'univers des clés cd. Mon profile est atypique, je suis un passionné de tout qui aime toucher a tout.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Le module anti-triche de Valve ne sert pas à espionner”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *