Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
CTBAN Tecmo Bandai

Captain Tsubasa : 32 ans de jeux vidéo – Partie 1 : Les années Tecmo, Foot et RPG

Partagez sur

Le 28 août, la série Captain Tsubasa, plus connu chez nous sous le nom d’Olive et Tom, fera son retour sur consoles après dix ans d’absence. L’occasion de revenir sur une série de jeux de foot pas comme les autres. Cette année, en plus de la traditionnelle joute footballistique Fifa/PES, un troisième larron sera de la partie : Captain Tsubasa : Rise of the New Champions. Une adaptation très arcade du célèbre manga de foot du même nom. Une première depuis 2010, et la sortie de Captain Tsubasa : New Kick off sur DS. En attendant les nouvelles aventures vidéoludique de Olivier Atton, je vous propose de découvrir ou redécouvrir les meilleurs adaptations de la série en jeux vidéo, en commençant par les années Tecmo.

 

Un manga de foot devenu culte

Rappelons rapidement les bases de ce manga devenu culte. Créé par Yoichi Takahashi en 1981, Captain Tsubasa suit l’évolution de Tsubasa Ohzora (Olivier Atton en français) un jeune prodige du foot depuis les premiers tournois de l’école primaire jusqu’à sa percée dans le monde professionnel et au sein de l’équipe nationale du Japon. Toujours en cours de publication, la série se distingue par ses actions fantasques, ses tirs à la puissance démesurée et ses duels incroyables. Le foot prend une dimension épique et les personnages jouent à chaque fois leur vie sur le terrain. En France, l’adaptation animée des deux premiers arcs de la série (école primaire et collège) a rencontré un énorme succès à la télévision et reste aujourd’hui un classique de l’époque Club Dorothée & Co. Notamment en raison de son générique ou de ses terrains de football qui paraissent faire la taille du Japon tout entier.

En tant que manga de sport et récit épique, Captain Tsubasa possédait tous les ingrédients pour donner une adaptation vidéoludique réussie. Et des jeux Captain Tsubasa, il y en a eu. A la pelle. Vingt six au total depuis 1988. Sur ce total, seul quatre d’entre eux sont sortis en Europe. Et encore, le tout premier jeu Captain Tsubasa n’est jamais sorti sous sa forme originelle. En effet, Captain Tsubasa sur Nes, est apparu dans nos contrées sur le nom de Tecmo Football Cup et… Sans aucun personnage du manga. Le jeu conservait tout de même ce qui sera la spécificité de la plupart des jeux Captain Tsubasa des années Tecmo : son aspect football RPG.

Les années Tecmo : Un cocktail football/rpg qui détonne

gino

Entre 1988 et 1994, sept jeux Captain Tsubasa vont être publiés sur nes, super nintendo, game boy et Mega CD. Tous sur le même modèle. Dans tous ces titres, les matches sont abordés d’un point de vue très cinématographique. Sur l’écran, le joueur que vous incarnez vous fait face balle au pied. Dans un coin, un radar vous donne un aperçu de votre position ainsi que celles des autres joueurs sur le terrain. Les déplacements sont en temps réels mais les actions se jouent au tour par tour. Quand vous le souhaitez ou qu’un joueur adverse vous fait face, vous pouvez stopper le temps pour choisir quelle action à réaliser, comme dans un rpg au tour par tour. Vous pouvez donc dribbler, passer ou tirer et en défense tacler, bloquer ou intercepter.

tsubi

Ce qui fait bien sur tout le sel de ces jeux, ce sont bien les techniques spéciales. Les fans retrouvent donc le tir du tigre de Hyuga, la feuille morte de Tsubasa mais aussi l’attaque tour Eiffel des français Napoléon et Pierre. Des techniques supplémentaires sont aussi inventées pour apporter plus de richesse au jeu. Pour apporter une dimension tactique, l’utilisation des ces pouvoirs consomme des HP. Ces points ne se récupèrent qu’à la mi-temps ou parfois grâce aux chants des supporters. Les techniques sont donc à utiliser avec parcimonie et en fonction de l’opposition. A chaque match, vos joueurs gagnent de l’expérience et améliorent ainsi leurs statistiques. Ainsi, même en cas de défaite, il est possible de recommencer la rencontre avec l’expérience accumulée. Côté histoire, les jeux suivent celle du manga, avec quelques ajouts pour rallonger la durée de vie.

Twinshoot

 

Captain Tsubasa III & V : perfection et évolution d’une formule

CT5a

Cet étrange cocktail de football et de rpg fonctionne prodigieusement bien. Les matches sont dynamiques, les tirs sont spectaculaires et le pixel art rend hommage au caractère épique de l’anime, tout comme les musiques. J’ai personnellement passé de nombreuses heures sur Captain Tsubasa III : Koutei no Chousen sur Super Nintendo, que je considère le plus abouti. Si ce n’est pas le plus beau, ce troisième opus possède un scénario inédit très intéressant qui fait la part belle à chaque joueur emblématique de l’anime. On les retrouve chacun leur tour dans leur club professionnel pour une rencontre importante, avant de les suivre tous ensemble en coupe du monde au sein de l’équipe nationale du Japon. La durée de vie est bonne, le jeu ne perd jamais en rythme et je ne me lasse toujours pas de tirer des cyclones avec Tsubasa dans les cages adverses ou de dribbler mes adversaires avec l’attaque du hérisson de Kartz.

CT5b

Dernier opus de l’ère Tecmo sur Snes, Captain Tsubasa V : Hasha no Shōgō Campione propose également une approche intéressante en incluant davantage d’actions en temps réel. La caméra est désormais plus proche de celle d’une simulation de football classique, et les joueurs sont modélisés sur le terrain. Certaines actions comme le tacle, le contrôle ou des interceptions s’effectue sans temps mort avec une simple touche. Pour les actions offensives, le joueur arrête toujours le temps mais l’ensemble est plus dynamique avec une touche dédiée à chaque type de mouvement. Le joueur décide ensuite où il veut envoyer le ballon et l’action s’effectue. Si le rendu final est un peu plus brouillon à l’écran, Captain Tsubasa V ouvre la voie à des épisodes plus axés « simulation ».

 

La fin d’une époque

Après ça, Bandai reprend les rênes de la saga et tentera de la moderniser avec de nombreuses expérimentations. Malgré les évolutions de la série, l’héritage RPG des années Tecmo sera toujours plus ou moins présent dans les futures itérations de la saga, voire même ailleurs. Le mini jeu du Blitzball, mélange fictif de water polo et football présent dans Final Fantasy X, s’inspire directement des jeux Captain Tsubasa de l’époque Tecmo. Pour Olivier et ses amis, une époque se termine mais une autre s’ouvre : celle des expérimentations en série sous la houlette de Bandai.

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Captain Tsubasa : 32 ans de jeux vidéo – Partie 1 : Les années Tecmo, Foot et RPG”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *