Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Jérémy Copé

Derrière l’écran : Jérémy Copé à la création de Master Arena

Partagez sur

Précédemment dans notre série “Derrière l’écran”, nous avions interviewé Yannick Palomino, Game Director de Huge Bang Bang. Aujourd’hui c’est au tour de Jérémy Copé et de son jeu Master Arena.

  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Jérémy Copé, je suis le chef de projet de Master Arena.

 

  • Comment êtes-vous arrivé dans le domaine du Jeu Vidéo ?

Tout d’abord en tant que joueur. J’ai énormément joué sur les premiers Unreal Tournament ou encore Quake. Comme beaucoup de gamer PC j’ai découvert Steam qui m’a permis de connaître Killing Floor. C’est sur ce jeu que j’ai commencé à faire des petits “Mutator” ou des mods. C’est par là que mon envie de création de jeu a débutée.

 

  • Pouvez-vous nous parler un peu plus de Master Arena ?

J’ai débuté le projet de Master Arena seul il y a 4 ans. On avait Quake Live en jeu dans un style d’Arena FPS mais il n’y avait plus eu d’Unreal Tournament depuis un moment. Le but était donc de retrouver les sensations de ce type de jeu avec des graphismes modernes. Les Arena FPS ont mal vieilli avec les années et pour les “anciens” gamers qui ont en quelque sorte grandi avec ça, le manque de ce type de jeu se fait sentir. Pour les nouvelles générations de Gamer, très peu vont aller jouer à ça à cause des graphismes. Je voulais donc rassembler cette communauté d’ “anciens” gamers avec la nouvelle génération afin de leur montrer et de leur dire “Ce type de jeu existe aussi”.

 

  • Quels sont vos projets futurs avec Master Arena ?

Dans un premier temps, j’aimerais que Master Arena sortent sur la plateforme Steam en Mars. L’Early Access nous permettra de renforcer le jeu, son gameplay, plus de contenu etc.. Ensuite j’ai fait une roadmap sur une année de développement de l’Early Access, on se pencherait plus sur le Matchmaking voire même le compétitif. On va profiter de l’Early Access pour mettre en place des tournois avec différentes plateformes et voir ce qui intéresse les joueurs. Que ce soit du duel, du capture de drapeau en 5 contre 5 ou si ils préfèrent le 3 contre 3. Notre objectif c’est d’aller petit à petit vers l’E-Sport.

 

  • Visant l’E-sport, quel modèle économique adapterez-vous pour Master Arena ?

Master Arena possède deux modèles, pour la partie online vous pourrez l’acquérir pour environ 15€ sur la plateforme Steam. Quant au jeu en local il sera entièrement gratuit. Pour faire simple vous pourrez acquérir Master Arena gratuitement sur la plateforme Steam mais la partie online sera désactivée. Vous pourrez cependant jouer en LAN avec d’autres personnes. Si vous souhaitez jouer contre d’autres joueurs via Internet il vous faudra dépenser 15€. Cela peut permettre à des joueurs qui hésitent à l’acheter de le découvrir sans contrainte. Ce modèle permet aussi de couvrir des LAN où tout le monde ne possède pas le jeu. La version locale étant gratuite, il n’y a plus qu’à le télécharger pour y jouer sans passer plusieurs heures à chercher un jeu que tout le monde possède dans la bibliothèque !

 

  • Master Arena étant prévu sur Steam, est-ce que vous allez l’ouvrir aux mods comme les cartes créées par les joueurs ou encore de nouveaux modes de jeu ?

Nous pensons mettre en place un éditeur de cartes. Celui-ci sera le plus simple possible à utiliser permettant aux joueurs de créer la carte de leurs rêves ! Ces cartes seront compatibles avec la version en ligne et la version locale. Les cartes seront téléchargées et mises en ligne sur le serveur, tous les clients pourront se synchroniser à celui-ci afin de les obtenir.

 

  • Comment imaginez-vous le Jeu Vidéo dans les années à venir ?

Il y a eu énormément de changements avec les jeux AAA ces dernières années, notamment au niveau du modèle économique mais ce sont aussi des jeux qui ont besoin d’un financement énorme. Pour les open world par exemple avec un grand budget c’est impressionnant ce qu’ils arrivent à faire. De l’autre côté nous avons les studios indépendants avec ou sans gros budget, qui proposent des expériences de jeu que les studios AAA ne pourraient pas proposer car non rentable financièrement. Ce qu’on peut voir dans la sphère des jeux indépendants notamment dans les conventions, c’est qu’il y a pas mal de studios qui les mettent en avant. Je pense que l’univers indépendant a un grand avenir et qu’on verra de plus en plus de belles choses de ce côté-là.

 

  • Que pensez-vous d’ailleurs de la vision du grand public par rapport au jeu vidéo ?

Quand j’étais ado, le jeu vidéo ce n’était pas vraiment bien vu. Ce qui compensait c’est que je n’avais pas de mauvaises notes en cours mais dès qu’il y avait une chute, des soucis de comportement, la faute était directement rejetée sur les jeux vidéo. Quelqu’un qui joue énormément surtout adolescent ce n’est pas parce qu’il se sent mal, c’est parce que ce sont souvent des personnes qui adorent ça. Il y a également les cas où il n’y a pas d’activités à côté.

Aujourd’hui les jeux vidéo sont vus moins hostilement, les parents ont une approche plus “jeune” parce qu’ils ont également grandi avec ça. J’ai remarqué que ce sont souvent les parents qui viennent discuter avec nous, développeurs sur les stands pour nous dire : “Quel est votre jeu ? C’est quoi le projet ? Combien êtes-vous ?”. Ils nous demandent également des conseils comme “Mon fils veut s’orienter dans le domaine du jeu vidéo, quelle formation ? Quelle orientation choisir ?”.

C’est quelque chose que je trouve vraiment bien, cela montre que cette vision du jeu vidéo a évoluée.

 

  • Ces dernières années nous avons pu constater une augmentation du nombre de femmes et donc de joueuses dans la communauté Gaming. Est-ce également le cas dans le domaine professionnel ?

Master Arena étant mon tout premier projet avec une petite équipe sans locaux physique, je pense être mal placé pour répondre à cette question. Néanmoins, j’ai pu échanger avec différents développeurs et il semblerait que ce domaine attire plus la gente masculine que féminine. La parité me semble naturelle, si je devais recruter quelqu’un pour la modélisation, en programmation etc.. Tant que la personne est intéressée et compétente peu m’importe son sexe.

 

  • Ayant commencé tout seul le projet de Master Arena, auriez-vous des conseils pour nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans le domaine du jeu vidéo ?

Le tout premier conseil que je pourrais donner, c’est faire tester votre jeu par des personnes autres que vos amis ou membres de votre famille. Certes les premiers tests sont importants et l’aide d’un proche peut vous aider à vous orienter un peu sur les aspects à améliorer. Mais c’est important d’ouvrir le jeu à plus de monde possible afin d’avoir plusieurs profils de personnes. Cela va vous permettre d’obtenir des retours avec des points de vue différents. C’est vraiment intéressant d’avoir des avis extérieurs de ces personnes qui ne sont pas habitués à ce type de jeu.

S’ouvrir sur les autres, consulter par exemple les forums des personnes qui ont un projet, échanger avec celles-ci et éviter de s’isoler. Développer un jeu tout seul cela reste selon moi quasiment impossible. Vous aurez certainement besoin de compétences que vous ne possédez pas à un moment ou à un autre.

Pour prendre exemple nous sommes 5 à travailler sur Master Arena. Nous avons pu développer un jeu multijoueurs, aujourd’hui c’est suffisant pour démarrer un projet.

 

  • Un mot pour la fin ?

Venez tester Master Arena ! (rires). La Paris Games Week est vraiment sympa, il y a une population plutôt large de joueurs et c’est vraiment cool. Une fois qu’ils ont vu les AAA, les gens viennent ici et passent pas mal de temps à discuter et échanger avec nous. Ils sont intéressés, ils posent des questions, ils repassent même pour jouer d’ailleurs et ça c’est vraiment sympa !

 

Master Arena Logo

 

Vous pouvez suivre le projet Master Arena sur le  site officiel, sur Facebook, sur Twitter , sur YouTube ou encore sur Instagram. Si vous souhaitez discuter avec les développeurs mais également les joueurs à propos du jeu, un serveur Discord a été mis à disposition. Vous pouvez également soutenir le projet sur Kickstarter.

Tags

Partagez sur

Brumere

Rôliste, gamer et passionné d'informatique. Je suis follement amoureux de tout ce qui touche à l'espace dont les space opera.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l'article “Derrière l’écran : Jérémy Copé à la création de Master Arena”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *