Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
john lang alias pen of chaos, créateur du Donjon de Naheulbeuk

Derrière l’écran – John Lang, créateur du Donjon de Naheulbeuk

Partagez sur

Alors que l’annonce d’un jeu sur le Donjon de Naheulbeuk a suscité de vives réactions chez les fans et comprend de nombreuses personnalités françaises dans son casting, nous avons eu l’opportunité d’interviewer John Lang, (Pen of Chaos), le père du Donjon de Naheulbeuk !

 

Peux-tu te présenter ainsi que ton parcours ?

John Lang, alias Pen of Chaos. Je suis auteur, musicien et artiste multimédia depuis 1995, et principalement occupé avec le Donjon de Naheulbeuk, pour lequel je fais à peu près tout sauf les illustrations. Je suis diplômé de l’industrie du livre à la base, mais je n’ai plus exercé mon métier depuis fort longtemps, étant passé à l’ère de l’électronique au tout début du web, que ce soit professionnellement ou pour le loisir. Mon parcours est principalement à base d’essais divers concernant des disciplines artistiques variées, au fur et à mesure que je découvre leur existence ou leur emploi.

 

Qu’est-ce qui t’a amené à créer le Donjon de Naheulbeuk ?

C’est l’envie de voir la fantasy sous un jour plus réaliste et plus amusant, car j’ai toujours trouvé qu’il manquait quelque chose à tous les héros de la fantasy traditionnelle. Beaucoup n’agissent pas de manière très logique, du moins quand on est comme moi passionné par le jeu de rôle depuis l’enfance ! Bref, quand on fait vivre les personnages comme le font les joueurs, c’est beaucoup plus parlant pour certains d’entre nous ; et ça donne le Donjon de Naheulbeuk.

 

Pourquoi adapter cet univers en jeu vidéo ? Avais-tu cet objectif en tête depuis le début ou est-ce les fans qui t’en ont donné l’envie ?

Je suis joueur depuis fort longtemps, j’ai commencé comme beaucoup de gens de ma génération sur Amiga. Le jeu vidéo fait partie des influences Naheulbeuk et j’y fais déjà pas mal de clins d’œil dans la saga audio et dans le reste de mes écrits. Cela dit, je n’ai jamais rêvé de faire un jeu vidéo à vrai dire, mais c’est la suite logique de mon travail et quand quelqu’un de sérieux m’a proposé d’en faire (Artefacts), j’ai trouvé que c’était très pertinent. Je travaille sur du gameplay depuis bientôt 10 ans pour notre jeu de rôle gratuit (jeu de rôle traditionnel sur table), et j’ai écrit tellement de contenu pour ce jeu de rôle que je peux facilement en faire 10 jeux vidéo !

Les fans ont bien entendu été beaucoup plus rapide que nous, puisque des jeux vidéo amateurs ont fleuri assez rapidement après la mise en ligne des épisodes audio (souvent réalisés avec RPG maker). Le truc, c’est que moi je n’aime pas vraiment le concept du produit “de licence”, à savoir un produit qui perd souvent la moitié de son intérêt en passant dans les mains de gens qui ne sont pas concernés, donc j’ai tenu à participer au projet de très près, afin d’assurer à mes lecteurs et auditeurs un jeu vraiment fidèle à l’univers mis en place.

 

Quelles sont les infos à savoir sur le jeu ? Une date de sortie est-elle prévue ?

Vous trouverez la plupart des informations actuellement dévoilées en regardant le replay du live que nous avons enregistré la dernière semaine de juin 2018, mais ce que je peux dire pour résumer c’est qu’il s’agit d’un RPG tactique avec une dimension vocale et scénaristique assez poussée. Pour ce qui est de la sortie, c’est prévu pour mi-2019.

 

Tout est parti d’une série MP3… Avec les adaptations en livre et en BD notamment, as-tu constaté des différences entre les fans provenant des différents formats ? De quoi est composé un public d’une web série étendue ?

Notre public est très varié, autant que les plateformes de diffusion en fait. Nous avons presque tous les âges, de quatre ans (généralement des enfants qui ont grandi avec les chansons du Naheulband) à plus de soixante-dix ans (souvent d’anciens rôlistes qui veulent revivre leur passion par mon intermédiaire). Sinon, je ne suis pas un gars du marketing donc je ne me pose pas de question quant aux gens qui suivent mes créations. Je note toutefois que j’en ai rencontré beaucoup en dédicace depuis 2001 (plusieurs milliers !) et que la plupart sont sympathiques et compréhensifs. Il faut également de la patience, car comme je fais beaucoup de choses tout seul, je n’ai pas une production très fluide ni très rapide. Il y a bien quelques râleurs et impatients, évidemment, mais on fait avec.

 

Aurais-tu de nouvelles informations à communiquer concernant l’adaptation en série vidéo ?

Les dernières informations connues ou utiles à ce jour sont sur mon site, pour le reste je n’ai rien de nouveau.

 

Est-ce que tu aurais quelques anecdotes sympa à partager depuis la création du Donjon de Naheulbeuk ?

Euh… Oui, depuis 2001 je voyage pour des concerts ou des dédicaces, vous vous doutez bien que j’en ai des milliers ! Je vois aussi pas mal de gens qui font du contenu sur le web, avec lesquels je vis parfois des aventures coquasses. Mais bon… j’ai aussi beaucoup de travail, et il me faudrait des jours pour raconter tout ça donc le mieux pour retrouver ces anecdotes c’est de venir sur ma chaîne Youtube ou traîner sur mon site – je partage pas mal de choses au quotidien.

 

Un mot de la fin ?

Ouais ! J’ai hâte de savoir de quelle façon vous allez mourir dans notre jeu vidéo ! Les occasions sont multiples, et nous venons juste d’enregistrer les râles d’agonie, pour se mettre dans l’ambiance ! Hé hé hé.

 

Nous remercions John Lang de nous avoir accordé cette interview, en lui souhaitant le meilleur pour le développement du Donjon de Naheulbeuk: l’Amulette du Désordre !

Partagez sur

Plasminds

Salut, je suis Plasminds, je vis dans l’est de la France et je fais partie de l’équipe technique du site ! Passez un bon moment sur Jeu.Video !

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Derrière l’écran – John Lang, créateur du Donjon de Naheulbeuk”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *