Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Wizama

Derrière l’écran – L’équipe derrière Wizama

Partagez sur

A l’occasion de la Paris Games Week 2018 et de son espace Made in France, nous avons pu rencontrer l’équipe de professionnels à l’origine du projet Wizama, cette nouvelle console de jeux Made in France visant à allier la convivialité du jeu de société avec la modernité des jeux vidéo que nous vous avions présenté il y a quelques semaines. Entre deux parties, nous avons pu poser quelques questions à Franck et Damien Botta, afin d’en apprendre plus sur leur projet…

Wizama

Damien Botta, Franck Botta, Florent Guitton Source : rennes-atalante

 

Les présentations

Pouvez-vous vous présenter ?

Franck : Bonjour, je m’appelle Franck Botta, je suis le fondateur et président de la société Wizama, créée en mars 2017. Nous avons pour objectif de créer la première console de jeux de société qui allie le numérique, mais aussi toute la convivialité du jeu de société.

Damien : Je suis Damien Botta, son associé !

 

Nous avons déjà abordé rapidement le sujet le mois dernier, sur Jeu.Video, mais comment vous est venue l’idée de Wizama ?

Franck : Déjà tout petit, j’étais passionné de jeux de société. J’ai beaucoup joué avec mes parents et mes frères, dont Damien, et j’ai également beaucoup joué aux jeux vidéo. Il y a trois ans de ça, j’ai proposé à ma fille de 7 ans de jouer à un jeu de société avec moi, et elle m’a répondu « non papa, je voudrais jouer sur la tablette ». (rires) Etant passionné de jeux vidéo et de nouvelles technologies, je me suis demandé si ce genre de dispositifs existait déjà. Ce n’était pas le cas, d’où l’idée de le créer.

Wizama-team

L’équipe derrière Wizama

 

Les prototypes et leurs jeux

Pour le moment, il existe deux prototypes de la console, mais vous prévoyez d’en sortir un nouveau en janvier. Que va apporter cette nouvelle version ?

Franck : La nouvelle version va être totalement redesignée en collaboration avec un grand studio de design parisien. Egalement, en termes d’expérience, nous avons travaillé de façon approfondie cette expérience unique pour tirer parti de tout l’univers du jeu de société et de celui du jeu vidéo.

Damien : Moi ce qui me fascine, c’est la manière dont on joue. On prend des objets, on les connecte, ils ont un sens… Ça pousse à faire discuter les gens entre eux. C’est aussi ce sur quoi on a travaillé pour cette nouvelle version.

 

Comme toute nouvelle technologie, vous avez sûrement dû faire des changements et des adaptations, voire des améliorations, sur ce qui était prévu au départ. Quels défis avez-vous pu rencontrer lors de l’élaboration de ces prototypes ?

Franck : Le projet de départ était encore plus fou que ça, mais on s’est finalement recentré sur le principal et sur ce que l’on pouvait faire dans un délai raisonnable. Notre intérêt était de se retrouver en famille ou entre amis, et de conserver cette convivialité. Ce sont ces valeurs là que nous avons voulu mettre dans nos consoles.

 

Actuellement, 4 jeux sont disponibles : Chromacy, Cosmo Squabble, Oya Stones et Krubera. Les trois incarnent des genres de jeux différents, allant de la réflexion au shoot them up. Quelles ont été les inspirations de ces jeux, et à la vue de toutes les possibilités que propose la console, qu’avez-vous prévu pour les prochains ?

Damien : Il n’y a pas vraiment de limite. Actuellement, on a un shoot them up, comme tu le disais, un jeu plus porté sur la stratégie… On peut aller du horror light aux escape games. Au final, la seule limite est celle de notre imagination !

 

Les jeux de société

Depuis quelques années, les jeux de rôles redeviennent de plus en plus populaires. On voit notamment des groupes d’amis se rejoindre et par exemple utiliser des logiciels PC pour gérer leur partie et leur carte. Pensez-vous ouvrir la console à cet univers ?

Damien : Si tu regardes Cosmo Squabble, les pions des joueurs sont orientables. C’est-à-dire que tu pourrais imaginer être dans un donjon, la nuit, et que ton personnage a la chance d’avoir une lampe avec lui. Tu pourrais l’orienter dans le donjon pour voir ce qu’il se trouve devant lui. Donc, effectivement, on aimerait aussi apporter une dimension RPG à la console.

 

En plus de travailler sur vos jeux en interne, vous avez des projets étudiants en commun avec des écoles de jeux vidéo. Pourquoi s’ouvrir à cet univers scolaire ? Est-ce important pour vous de comprendre la vision des jeunes sur les jeux de société ?

Damien : C’est très important, oui ! Vous êtes la génération en pleine transition entre l’objet, le jeu de société et le jeu vidéo qui essaie sans cesse de se renouveler. Vous allez avoir des concepts que nous ne pourrions pas forcément imaginer parce que votre esprit est complètement vierge des présupposés et des préjugés que l’on pourrait avoir. Donc c’est parfois beaucoup plus simple de travailler avec une école qu’avec des professionnels bien ancrés dans leur monde.

Wizama

Source : Facebook de Wizama

 

Pour revenir sur le jeu de société, que pensez-vous de cette mode qui revient ? On peut voir, partout en France, des bars et des cafés s’ouvrant autour du thème, très appréciés des jeunes. Pourrait-on voir un jour Wizama dans un tel endroit ?

Franck : Effectivement, on s’est rendu compte qu’après avoir beaucoup joué aux jeux vidéo, on aime aussi se retrouver entre amis autour d’un jeu de société physique, qui permet de passer un moment convivial à plusieurs. Sa croissance prend chaque année plus d’ampleur.

On aimerait beaucoup pouvoir présenter la console dans des endroits comme ça, et pourquoi pas proposer des playtests aux joueurs de jeux de société !

 

La sortie de la console

Aujourd’hui, pour cette interview, on est à la Paris Games Week. Que pensez-vous de l’événement, et surtout du retour des joueurs sur Wizama ?

Franck : Pour nous, c’est une première d’être à la Paris Games Week et dans l’espace Made in France. On est vraiment séduits par l’organisation mais aussi par le public. En voyant tous ces sourires, ça nous conforte sur notre idée et nous encourage à continuer, alimenter et préparer le lancement commercial de la console.

Damien : Personnellement, j’adore quand les gens arrivent, sont sceptiques et curieux, et repartent au final en étant contents et en nous demandant une date de sortie. Ça fait vraiment plaisir !

Wizama

Source : Wizama

 

En parlant de date de sortie, en avez-vous une de prévue ?

Franck : En début d’année 2019, nous allons présenter la version finale de la console, et fin 2019, nous avons prévu de lancer un financement participatif avec un catalogue de jeu. Ce sera une version exclusive que l’on ne pourra pas retrouver plus tard.

 

A propos du catalogue de jeu, avez-vous prévu de l’ouvrir à tous les créateurs, à la façon d’un Google Store ?

Franck : Aujourd’hui, on travaille avec plusieurs partenaires du jeu de société et du jeu vidéo pour pouvoir proposer de belles licences sur cette console, mais on met également à disposition les outils nécessaires pour l’ouvrir aux créateurs.

 

Un mot de la fin pour clôturer cette interview ?

Damien : Allons jouer !

 

Nous remercions Franck et Damien de leur temps ainsi que de leur accueil sur leur stand lors de la Paris Games Week 2018. Vous pouvez retrouver toute l’actualité de Wizama sur leur twitter, leur instagram, leur facebook ainsi que leur site officiel.

Wizama

Source : Instagram de Wizama

Tags

Partagez sur

Gameuse Minstery

Bien le bonjour :) Moi c'est Minstery, administratrice, journaliste et streameuse sur jeu.video ! Principalement joueuse PC, je touche un peu à tous les styles de jeux, des FPS aux jeux de stratégie en passant par les MMORPG et les jeux de plateforme.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Derrière l’écran – L’équipe derrière Wizama”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *