Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
e-penser

Derrière YouTube : Bruce Benamran d’e-penser

Partagez sur

La série d’interviews Derrière YouTube continue ! Comme pour la première édition, nous vous proposons de découvrir un YouTuber qui ne propose pas du contenu directement lié aux jeux vidéo. Aujourd’hui, partez donc à la rencontre de Bruce Benamran de la chaîne e-penser !

e-penser

Source : ouest france

[Vidéo de l’interview à venir…]

  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Bruce Benamran et j’ai une chaîne YouTube, depuis un peu plus de 4 ans maintenant, qui s’appelle e-penser sur laquelle je fais de la vulgarisation principalement scientifique.

  • Paradoxalement, vulgariser est une compétence très difficile à maîtriser, et particulière. Comment t’es venue cette faculté, et à quel moment t’es-tu dit “envoyons-ça sur YouTube !” ?

Je ne sais pas si c’est très difficile ou particulier, mais ce qui est sûr c’est que vulgariser une chose c’est très différent que d’en être un expert. D’où ça me vient ? Franchement je ne pense pas avoir fait quelque chose de spécial. C’est juste que depuis tout petit, je m’intéresse à plein de sujets, et j’ai envie de les partager avec plein de monde. Et comment c’est arrivé sur YouTube ? A la fois par hasard et de façon inévitable. Par hasard parce que c’est mon petit frère qui m’a fait découvrir des chaînes sur YouTube – à l’époque je ne savais même pas que ça existait – et donc je me suis dit “go, faisons-le !”. Et je dis aussi que c’est inévitable parce que je pense que s’il ne l’avait pas fait, quelques temps après j’aurai trouvé ça aussi. Mais peut-être qu’à ce moment-là, d’autres chaînes auraient existé et j’aurai simplement regardé au lieu de faire. Ce qui m’a surtout poussé à me lancer, c’est qu’à ce moment il n’y avait pas encore de chaîne de vulgarisation en français – ou en tout cas je ne les ai pas trouvées.

  • Tu abordes énormément de thématiques sur ta chaîne, notamment sur la science. Pour en citer certaines, il y a eu la physique, la physique quantique, la chimie, la thermo-dynamique, la logique, la biologie, l’astronomie… Est-ce qu’il y a des thématiques que tu n’as pas encore abordé mais que tu souhaiterais approcher dans tes prochaines vidéos ?

Des sujets que je n’ai pas abordé, il y en a plein ! Je n’ai pas vraiment parlé d’Histoire, de sociologie, de géologie… J’aimerai bien parler de sociologie et de psychologie, ou de neuro-sciences de manière générale. Dans la physique, j’aimerai aborder des choses comme la théorie des cordes. Mais pour le moment c’est trop tôt, il faut d’abord avoir fait un topo le plus complet possible sur la mécanique quantique, puis sur le bigbang, les trous noirs et compagnie, pour arriver à cette nécessité d’une théorie du tout.

  • Tu as récemment annoncé ton propre jeu de société. Quels ont été les meilleurs moments et les plus difficiles lors de sa conception ?

e-penser jeu

Source : fnac

Le truc le plus difficile – et je pensais que ce serait relativement facile – c’est l’équilibrage de la difficulté des questions. Comme c’est un jeu qui est vraiment orienté scientifique, si on tombe sur une question facile en physique, elle peut être difficile pour quelqu’un qui est plutôt biologie, et inversement. Essayer de trouver le même niveau de difficulté entre physique, biologie, espace, culture geek, infiniment petit, ce n’est pas facile.

Après, ce que j’ai surtout adoré, c’était de designer le plateau de jeu. Ce n’est pas moi qui ait fait le côté design et illustration, mais j’ai conçu la logique, les liens, les chemins, et les cartes actions qui donnent vraiment une dimension stratégique au jeu. Dans une des parties qu’on a faites, Léo Grasset de Dirty Biology a gagné en répondant correctement à seulement une question. Il a joué ses cartes correctement, a eu des bons lancers de dés – parce qu’il y a aussi ça.

  • Passons aux jeux vidéo, étant donné que c’est le sujet de notre site ! Quels ont été pour toi les meilleurs jeux – ou ceux qui t’ont le plus marqué – de ton enfance ?

Là, il faut que je précise que j’ai 40 ans, parce qu’on va être dans le vrai retro-graming ! Déjà il y en a un, qui n’est pas nécessairement le premier auquel j’aurai pensé mais il était dans mon top 20, et puis le créateur est ici, c’est Pop Corn. J’étais comme un fou quand je l’ai rencontré, et je ne savais pas que c’était lui qui avait fait Alone in the Dark !

Sinon, pour les jeux qui m’ont marqué à l’époque… Sur PC, il y avait Indiana Jones et la dernière croisade, la version aventure – parce qu’il existait aussi une version Arcade. C’était un point & click de Lucas Art qui date de l’époque où ils faisaient aussi Monkey Island. Je crois que c’est un des premiers jeux que j’ai fini, et il était dur ! A l’époque, il n’y avait pas de soluce, d’internet… il fallait se débrouiller ! J’ai aussi adoré le premier Super Mario Bros et les deux premiers Zelda. Kid Icarus aussi, qui est un de mes jeux préférés ! Je suis content, j’ai pu l’acheter sur un des stands du salon ! Je l’avais trouvé au Japon sur Famicom, mais en disquette. Il y a aussi un jeu qui s’appelait Androides qui tournait sur TO7-70 ! C’était un load runner de Thomson que j’ai adoré.

  • Y-a-t’il des titres qui t’ont marqué par leur difficulté, leur complexité, ou par un mauvais souvenir ?

Il y en a un que je ne déteste pas du tout et que j’avais même adoré, mais qui m’a beaucoup frustré parce qu’il buggait sur Xbox ! C’est-à-dire qu’arrivé à un moment, il s’arrêtait. J’ai même racheté une deuxième fois le disque, et j’ai eu le même soucis. Il faudrait que je teste ça sur PlayStation 2… C’était Fahrenheit, qui a été fait par les mêmes développeurs qu’Heavy Rain il me semble. C’est un jeu où il y avait beaucoup de QTE, mais selon les chemins que l’on prenait, l’histoire n’était vraiment plus la même. Je trouvais ça super comme jeu, mais ça n’arrêtait pas de bugger au même endroit et ça me rendait fou ! C’est comme Airwolf sur Amstrad qui plante avant la fin ! En plus, il n’y avait pas de patch comme ce n’était pas connecté à internet ! Donc si ça ne marchait pas, tant pis !

Sinon, il n’y a jamais eu de jeu que je déteste. En général, si je n’aime pas un jeu, j’arrête et je n’y joue plus.

  • YouTube, les jeux vidéo et les conventions sont des thématiques qui restent assez proches. En mélangeant un peu toutes les conventions, quel est ton meilleur souvenir dans ces événements ?

Il y en a plein ! Là, comme ça, il y a des trucs qui me viennent. Mes meilleurs souvenirs sont des choses assez insolites. Par exemple, à un moment, il y avait Joueur du Grenier en dédicace avec 150 personnes, ils ont dit “il fait beau, on va faire un Loup Garou !”. Ils ont fait une partie à 150, aux Geek Fairies, dans le parc, avec 17 loups, 3 petites filles, 2 maires… c’était le bordel ! Et à côté il y avait un tournoi de quidditch ! C’était un moment assez fou.

Sinon, une autre chose que j’ai adoré en convention… ça va faire vraiment fanboy mais à un moment je me suis retrouvé en dédicace à Japan Expo en même temps que Joueur du Grenier, chacun à un bout de la salle. Et moi j’étais venu cosplayé en lui. On a fait une photo où on fait une fusion, c’était sympa !

Après, les gens, leur accueil… c’est toujours cool. Il y a aussi des personnes que je retrouve d’une année sur l’autre. J’ai du mal avec les visages et les prénoms, je peux voir quelqu’un et l’oublier au bout d’une heure, mais au bout d’un certain nombre de fois ça rentre. Donc il y a des gens que je reconnais des fois, et ça c’est cool !

e-penser

Source : Facebook
Crédits : Thomas O’Brien Photographe Videomaker.

  • Que penses-tu de la vision du grand public sur le jeu vidéo ?

Il y a deux choses distinctes : la vision du grand public sur le jeu vidéo, et la vision que les médias donnent du jeu vidéo. Les médias n’ont pas encore compris. Ça commence à venir, mais ce n’est pas encore ça. Pour le grand public, ça commence à venir mais c’est progressif et générationnel. Moi, je suis de la première génération a avoir vraiment joué avec des consoles. Ma première c’était Pong ! Je l’ai eu quand j’étais petit. Ce n’est pas comme si j’y jouais maintenant en me disant “oh c’était sympa”, je l’ai vraiment eu et je m’en souviens. J’ai aussi souvenir de l’Atari, on jouait à E.T, Superman et Space Invaders, on trouvait que c’était ultra génial comme jeux ! Mais en fait c’est des bouses, y’a rien ! Superman, tu voles, tu passes d’écrans en écrans et tu ne fais rien. Tu es là “Oh ! je contrôle Superman !!”, mais c’est juste 8 pixels.

Cette génération-là a maintenant 40 ans. Et donc, la vision grand public est totalement changée parce que nous, on a appris à vivre avec ça. C’est exactement comme si tu avais demandé il y a 20 ans “c’est quoi votre vision de la télé en couleur ?” ou du cinéma. Le parlant au cinéma, ça a mis un temps fou à venir, et il y a encore des ratés. Il n’y a pas très longtemps, Nagui disait qu’il ne comprenait pas pourquoi des gens en regardaient d’autre jouer aux jeux vidéo alors qu’ils pouvaient jouer eux-même. Moi, j’aurai été dans la salle, j’aurai dit que je ne comprenais pas pourquoi des gens regardent des matchs de foot alors qu’ils peuvent jouer avec un ballon. C’est exactement la même chose !

Mais au fur et à mesure, ça vient. On entend de plus en plus parler d’e-sport, les gens commencent à reconnaître la difficulté de la chose et l’expertise de certains dans le domaine. C’est grâce à des gens comme Marcus. Même si lui, on ne sait pas trop s’il a 150 ans ou 600 ans…. Ce mec ne vieillit pas !! Quelqu’un qui ne le connaît pas doit penser qu’il vient de débarquer et que c’est un YouTuber. Quand j’étais gamin, je le regardais ! J’aimerai qu’il vieillisse un peu quand même ! (rires)

e-penser

Source : Facebook

  • Il y a de plus en plus de femmes dans le jeu vidéo, ou du moins de femmes qui montrent qu’elles jouent. Qu’en penses-tu et que penses-tu de leur image ?

Je vais te répondre de la même manière qu’Antoine Daniel m’avait répondu sur le même sujet. Est-ce que tu peux me citer 3 femmes qui sont chanteuses et qui composent elles-mêmes leur musique et jouent d’un instrument ? On peut en trouver. Maintenant, donne moi des noms de femmes qui font de l’électro. C’est un peu plus compliqué.

Ce qu’il se passe, c’est que c’est culturellement comme ça. Ça commence à changer mais ça prend du temps. Dès que c’est technique, qu’il y a des maths ou que ça demande de brancher et débrancher des trucs, c’est un truc de mecs et pas de fille. C’est complètement stupide ! Moi j’ai des copines qui sont capables de monter des meubles Ikea les yeux bandés, et à côté de ça, j’ai des potes, on leur donne un tournevis et ils ne savent pas quoi en faire. Donc c’est complètement stupide.

La représentation… Les femmes sont sous-représentées. Que ce soit sur YouTube, le net, les jeux vidéo, l’e-sport ou dans tout ce que tu veux. Sauf sur YouTube pour les chaînes de make-up. Je ne sais pas comment ça se passe aujourd’hui dans l’e-sport, mais c’est clair qu’une femme qui se lance sur YouTube, il faut qu’elle soit bien accrochée ! Elle va en prendre plein la tête. Mais il faut qu’il y ait une femme forte, puis une deuxième pour que ça se démocratise et que d’autres puissent venir un peu plus tranquillement. Tu prends Kayane, elle prend cher des fois. Marion Séclin aussi. Florence Porcel qui fait des vidéos sur l’astronomie, non seulement elle prend cher mais en plus elle a commencé 2-3 ans avant moi et a 50 000 abonnés. C’est un non-sens !

C’est hyper compliqué, mais ça vient. Moi je découvre, je ne sais pas si vous connaissez, Devovo. Je l’ai découverte par ma fille qui pourrait la regarder H24 si elle le pouvait, donc maintenant je regarde aussi. Elle fait des sims, du minecraft, des jeux, j’aime bien c’est sympa. C’est une streameuse et YouTubeuse.

  • Est-ce que tu aurais des vidéastes à conseiller à nos lecteurs, qui ne seraient pas forcément connus ou qui, à ton sens, mériteraient plus de reconnaissance ?

Il y en a plein ! Dans le jeu vidéo, il y a Pause Process. Je ne comprends pas qu’il y ait des gens fans de jeux vidéo et qui ne connaissent pas cette chaîne. Ils font partie du NES blog et ils sont 3, même si c’est quasiment toujours Roni qui présente. Ils parlent vraiment de ce qu’est un jeu vidéo. C’est quoi un moteur 2D, un moteur 3D, qu’est-ce que c’est un shoot them all, qu’est-ce que c’est un jeu de baston, le cell shading, les shaders, le traitement de la lumière, de l’image, du son… Ils font tout le tour du jeu vidéo, c’est fou.

Après, en sciences il y en a plein ! Florence Porcel que j’ai cité toute à l’heure, Scilabus qui est une française qui vit au Québec, je crois, et qui fait plein d’expériences. Dimension, une petite chaîne qui vient d’apparaître, AstroVicNet, Astronogeek, ScienceForAll… Pour ceux qui s’intéressent à la vulgarisation, le mieux est d’aller sur la partie videosciences du site cafe-sciences, dedans il y a une liste de toutes les chaînes, ils s’abonnent et ils lâchent des pouces bleus !

  • Est-ce que tu aurais des conseils pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans la vulgarisation ?

C’est difficile. Ce que je peux dire, c’est qu’il faut se lancer à un moment donné. Je connais plein de gens qui attendent de faire la vidéo parfaite, mais ils peuvent toujours attendre parce que ça n’existe pas. Surtout au début, où on fait de la merde. Et surtout, ne pas hésiter à laisser, sauf si on dit d’énormes bêtises. Mais si la qualité est pourrie, que c’est mal cadré, on la laisse quand même. Parce que ça permet de montrer aux gens le chemin parcouru. Tu regardes ma première vidéo, tu rigoles !

e-penser

Source : marabout

J’ai un pote qui a lancé une chaîne d’histoire. J’adorais sa chaîne, mais il n’était tellement pas satisfait qu’il supprimait ses vidéos au fur et à mesure. A un moment, il s’est retrouvé avec 5 000 abonnés et 0 vidéos sur sa chaîne. Avec tous les gens qui avaient partagé, ce n’était que des liens morts. Du coup sa chaîne s’est effondrée. A chaque fois qu’il mettait une vidéo, il supprimait celle d’avant et disait que ce n’était pas bien. Je lui disais que si et qu’il fallait les laisser. Il faut accepter le fait d’être perfectible, qu’au début on fait de la merde et qu’on s’améliore. Il faut tenter de s’améliorer au mieux. La règle de base, c’est que la vidéo doit être au moins d’aussi bonne qualité que celle d’avant, et essayer de grimper. Il ne faut pas viser le million d’abonnés, le milliard de vue. Il faut d’abord viser le fait de faire des vidéos. Les gens ne s’abonnent pas à une chaîne sur laquelle il y a une seule vidéo. Moi je ne l’ai jamais fait, même quand c’est des amis qui lancent leur chaîne. Il faut faire 2, 3, 4, 5 vidéos et après on verra.

Il y a tellement de cas de personnes qui ont d’un coup 2 ou 3 millions d’abonnés que les gens ne s’en rendent plus compte. Ils disent “oh j’en ai marre, j’ai que 20 000 abonnés”. 20 000 abonnés c’est une ville ! C’est beaucoup de monde !

Et il ne faut surtout pas aller sur YouTube pour devenir riche. Ça ne marche pas ! C’est arrivé à 25 personnes dans le monde. Donc va jouer au loto, plutôt. Aller sur YouTube pour espérer en vivre, toucher plein de gens, partager des trucs, faire quelque chose qui te plaît, ça oui. Te dire que tu vas être riche et célèbre, tu oublies. C’est mort. Si tu veux, ici, on est dans une convention où les gens me reconnaissent, c’est cool. Je me promène dans la rue, personne ne sait qui je suis.

  • Un mot de la fin ?

Terminaison !

Vous pouvez Bruce sur son site internetsa page Facebook, son compte Twitter, sa chaîne YouTube et en librairie avec ses livres “Prenez le temps d’e-penser” !

e-penser banniere

Source : youtube

Tags

Partagez sur

Gameuse Minstery

Bien le bonjour :) Moi c'est Minstery, administratrice, journaliste et streameuse sur jeu.video ! Principalement joueuse PC, je touche un peu à tous les styles de jeux, des FPS aux jeux de stratégie en passant par les MMORPG et les jeux de plateforme.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l'article “Derrière YouTube : Bruce Benamran d’e-penser”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *