Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Alaune

Entretien avec Marvin Parks – “J’ai regardé des clips sur Youtube et n’arrive pas à croire que c’est moi”

Partagez sur

Quand vous parcourez les couloirs du métro parisien, il arrive souvent de croiser des artistes chanteurs et/ou musiciens de grand talent, chacun ayant son histoire. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Marvin Parks, aussi connu sous le pseudonyme JazzduMétro, que vous avez pu entendre dans le jeu vidéo Blacksad: Under the Skin, sorti en 2019, si vous avez joué avec le doublage original en anglais. L’occasion de connaître son parcours, son profil et sa courte expérience dans le jeu vidéo.

 

Marvin ParksBonjour Marvin Parks, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis un chanteur de jazz et comédien de Stand Up américain habitant à Paris depuis 2013. Je suis également le fondateur de la marque et de l’initiative média JazzduMétro / JazzduMétro Media que j’ai créé en 2017.

Je suis né et ai grandi à Baltimore dans le Maryland. J’ai déménagé à New York en 2007 et six ans après je suis arrivé à Paris. Initialement je suis venu en 2013 pour des vacances de trois semaines, mais j’ai décidé de rester ici.

Depuis 2016, je participe au projet Musiciens du Métro.

 

Qu’est ce que JazzduMétro ?

J’ai créé JazzduMétro et JazzduMétro Media en 2017 comme une extension de mon engagement avec les personnes qui me croisent quand je chante. Le mantra est “Métro[Equals]People”.

La mission est de créer mon propre réseau, ce qui inclut la publication de contenu sur les réseaux sociaux et de lancer une marque “street” à l’image d’Obey, Supreme ou Thrasher ainsi qu’un canal média similaire à MinuteBuzz, Vox ou encore Konbini qui me permettrait de partager mon expérience de chanteur du métro, mettre en avant les personnes que je rencontre chaque jour et informer au niveau culturel et communautaire (sécurité publique, des choses liées au métro comme les pickpockets et les grèves, mais aussi mettre en avant des entreprises et organisations locales).

JazzduMetroJ’ai été inspiré par le célèbre artiste The Naked Cowboy (ndlr : Le Cowboy Nu) pour me faire connaître. Mais Paris n’est pas exactement NYC et son métro n’est pas Times Square. J’ai remarqué que la plupart des “marques urbaines” étaient connectées à la culture skate ou de rue mais qu’aucune n’avait été initiée par un musicien de rue ou ambulant. J’ai conçu le logo, l’ai mis sur des tasses à café, des sweats et tee-shirts et les ai fait livrer au Brésil, en Allemagne, au Canada, aux USA et, récemment, au Pays-Bas.

J’ai déjà commencé à entrer en contact avec la communauté des skateurs de Paris et distribué des autocollants pour qu’ils les mettent sous leurs planches. J’aime regarder du contenu sur le skate, visiter le Palais de Tokyo et République. Plus tard, j’espère être capable de faire quelque chose pour mêler jazz et skateboard.

Malgré le nom, JazzduMétro Media n’est pas un groupe de musique ou une bande, ni même un “projet de chant de musique jazz de Marvin Parks”. C’est un projet média que j’ai l’intention, dans le futur, de faire évoluer en une entreprise média.

J’avais déjà posté des stories sur mon expérience de chant dans le métro parisien sur Facebook pour ma famille et mes amis. Pour l’instant, cela se passe sur mes comptes Instagram et Facebook. Généralement je prend des selfies et écrit une histoire courte ou réalise une vidéo musicale d’une minute avec les usagers qui chantent avec ou pour moi. J’interview les usagers avec le hastag #strikedumetro (ndlr : grève du métro) et ai réalisé une annonce pour alerter les personnes à propos des pickpockets. Je publie sur des événements culturels et, bien sûr, à propos de jazz. C’est le contenu que je veux montrer.

 

logo_musiciens_ratpQu’est-ce que Musiciens du Métro ?

Ce projet est constitué de plus de 300 artistes qui jouent de la musique dans le métro. Musiciens du Métro a été fondé en 1997 par Antoine Naso, un ancien travailleur du métro et mélomane passionné. Antoine a créé l’association appelée Espace Métro Accords et a collaboré avec la RATP pour créer Musiciens du Métro. Ce projet est l’une des nombreuses initiatives culturelles soutenues par la RATP, celles-ci pouvant inclure street art, poésie, photographie et autres arts visuels. Ma participation à ce projet est une manière de m’engager avec le grand public.

JazzduMétro Media n’est PAS lié à la RATP et ne doit pas être confondu avec Musiciens du Métro.

Ceux qui jouent dans le métro avec un badge ont passé une audition et sont autorisés à le faire, pas nécessairement pour des raisons de mendicité ou de soucis. Cela n’a rien à voir avec la situation personnelle de la personne ou d’un besoin d’être découvert, ce n’est pas par manque d’opportunité ailleurs. Faire partie de Musiciens du Métro est une opportunité en soi. Cela peut être un moyen de se faire connaître et d’avoir un peu de reconnaissance du public ou simplement une expérience agréable à faire. Ma visibilité dans le métro m’a donné de nombreuses opportunités de me produire, une certaine visibilité dans les médias et même de susciter quelques amitiés. Je ne suis pas, non plus, un agent de la RATP.

Mon objectif était d’utiliser Musiciens du Métro comme plateforme pour établir une présence dans la communauté locale et de construire quelque chose à partir de là. Initialement, j’étais dans le métro pour me présenter et inviter à faire partie de mon public dans des salles comme le Sunset-Sunside et d’autres de jazz ou de comédie. Ce que les personnes ont tendance à ne pas voir, c’est que certains s’arrêtent pour faire partie de mon public et nombre d’entre eux me disent qu’ils ont une expérience limitée, voire aucune, du jazz ou de la comédie, qu’ils ne sont jamais allés à un spectacle comique.

Malgré les cinq albums sur lesquels j’apparais, mes dates dans des festivals, clubs de jazz et passages dans des clubs de comédie comme humoriste Stand Up ou mes autres expériences professionnelles, je suis mieux connu ici comme le chanteur des stations Madeleine et La Motte-Picquet Grenelle qu’autre chose.

 

Capture d’écran 2021-08-23 à 14.17.07Vous avez incarné la voix anglaise d’un personnage du jeu Blacksad. Pouvez-vous nous dire comment vous avez eu le rôle ?

J’ai été contacté par Doug Rand qui est directeur voix. J’avais déjà auditionné pour lui sur un autre projet mais cela n’avait pas fonctionné. Pour le jeu Blacksad, j’ai auditionné, en premier lieu, pour jouer John Blacksad, sauf que j’avais une laryngite. Je l’ai tout de même passé, pensant que je pouvais donner à John une voix profonde, graveleuse. J’avais une voix de merde.

J’ai attendu deux semaines le temps d’aller mieux. Le rôle de John Blacksad a été attribué à un autre acteur, mais le personnage de Jake Ostiombe était disponible. J’ai pu auditionner de nouveau et j’ai eu le rôle.

 

Avez-vous déjà fait du doublage de voix avant ?

Blacksad était ma première occasion de donner une voix à un personnage déjà existant. Je l’ai fait pour un autre personnage dans une publicité pour la série d’animation Cake sur la chaîne du câble F/X. J’ai également participé à un court-métrage appelé “At Vincent’s” où je jouais un annonceur radio et quelques autres choses. En grandissant, étant un grand fan de la WWE (qui s’appelait WWF avant), j’étais connu pour imiter la voix du champion de catch Randy “Macho Man” Savage. Ma famille et mes amis de chez moi me le rappellent encore.

 

Concernant Blacksad, comment s’est passée la ou les sessions de travail ?

Je me rappelle avoir été dans une cabine avec un grand écran face à moi avec le script. Je l’ai lu ligne par ligne dans la peau de Jake. Il y avait un second écran jouant les scènes que je doublais. C’était une journée de six heures (collations et repas compris) et j’ai eu besoin de thé, de pastilles et de beaucoup d’eau.

J’ai regardé des clips sur Youtube et n’arrive pas à croire que c’est moi. Je suis vraiment un gorille sur un ring de boxe.

 

Avez-vous joué à Blacksad après sa sortie ? Jouez-vous aux jeux vidéo ?

Je n’ai pas joué à ce jeu. J’ai grandi quand Atari et Nintendo ont commencé. Comme vous pouvez l’imaginer, c’était il y a très très trèèèèèèès longtemps. Je jouais à Super Mario 3 et n’importe quel jeu en rapport avec le catch. J’étais un grand fan de catch quand j’étais enfant.

Aussi, quand j’étais nounou à Baltimore, je jouais à John Madden NFL 2004 avec le garçon dont je m’occupais, il m’écrasait. Sa mère se fâchait contre nous car elle voulait que je le mette au lit à une certaine heure, mais on restait bien après son heure de coucher à jouer à Madden. J’étais une mauvaise, mais amusante nounou.

 

Cette expérience de doublage aura-t-elle été une bonne expérience ?

C’était vraiment amusant. J’aimerais participer à d’autres jeux vidéo. Être un chanteur de jazz avec des compétences de comédien et faire partie de la communauté gaming serait une chose incroyable. Je suis en France, donc travailler avec des studios comme Ubisoft, Gameloft ou une icône telle Atari serait génial.

 

Marvin Parks - Entretien

Où pouvons nous vous suivre sur internet ?

J’ai un SoundCloud, “The Marvin Parks Show”, où vous pouvez retrouver des voix off que j’ai pu faire ainsi que mes chansons originales sur la playlist “The Music and Lyrics of Marvin Parks”.

Retrouvez mes titres “The Ugly Song(You’re A Mess)”, “Never Been In Love Like This Before”, “Charade” et “Charade(Swing Version)” sur Spotify et Deezer.

Je suis sur Instagram (@jazzdumetro.media) et Facebook (@jazzdumetro). Sur Instagram j’ai aussi un compte dédié aux usagers du métro et leurs chiens qui s’arrête pour m’écouter (@pupdumetro). Et finalement, le site internet de JazzduMétro Media.

 

Le témoignage de Marvin Parks nous montre que les profils des personnes travaillant dans le jeu vidéo, de près ou de loin, sont divers et variés. Nous ne pouvons que vous conseiller de le suivre sur les réseaux sociaux et d’écouter ses chansons. Nous espérons sincèrement voir, de nouveau, son nom au générique d’un prochain jeu.

Tags

Partagez sur

Ephrem

Je suis un papa gamer avec plus de 20 ans de bagages vidéo-ludiques et ai envie de partager avec vous ma passion pour les jeux.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Entretien avec Marvin Parks – “J’ai regardé des clips sur Youtube et n’arrive pas à croire que c’est moi””

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *