Devenir Partenaire
Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Shadowrun - à la une

La série Shadowrun de Harebrained – du JdR papier aux jeux vidéo

Partagez sur

Le Jeu de rôle Shadowrun se passe dans un univers futuriste cyberpunk. Comprendre ici un futur sombre, rempli de complots et de néons.

Vers la fin des années 90, les corporations prennent de plus en plus de pouvoir sur le monde entier. Ce qui leur permet, dans certains pays, de contrôler toute politique. En 2010, après une période de grandes catastrophes, arrive une pandémie qui décime 25% de la population mondiale. A partir de 2011, certains enfants naissent mutés, c’est là qu’apparaissent les nains et elfes. De plus, la magie semble revenir sur Terre. Comme si cela ne suffisait pas, 2021 marque le début de la métamorphose de certaines personnes en Trolls et Orks. L’année suivante, le Sivta (la maladie de 2010) emporte encore 10% de la population.

Bien d’autres catastrophes et changements drastiques de la face du monde arriveront jusqu’en 2070, année actuelle des dernières éditions du jeu de rôle. C’est dans ce contexte bien différent de notre monde actuel, où l’univers médiéval fantastique de Tolkien rencontre l’univers futuriste de Blade Runner de Philip K. Dick, que les joueurs prennent le rôle de mercenaires illégaux effectuant des missions dangereuses pour de l’argent, les Shadowrunners.

Si cet univers vous intéresse au delà du jeu vidéo, vous pourrez trouver le jeu de rôle en VF dans sa 5ème édition sur Amazon.

Il est important d’annoncer dès maintenant que ces jeux vidéo sont intégralement en anglais.

Shadowrun - Un premier jeu sur Super Nintendo

Un premier jeu sur Super Nintendo

Shadowrun en jeux vidéo

Harebrained Schemes n’est pas le premier développeur à adapter la licence en jeux vidéos. Beam software (appelé Krome Studios Melbourne suite à un rachat en 2006 avant sa fermeture en 2010) est le premier à avoir sorti un jeu Shadowrun en 1993 sur Snes.

Jake Armitage, protagoniste principal du premier jeu Shadowrun fait parti, en hommage très certainement, de l’histoire de Shadowrun Returns.

 

 

Les histoires des adaptations par Harebrained

Le développeur Harebrained a sorti, à l’heure actuelle, trois adaptations du jeu de rôle. Même si le second (Dragonfall) était un Dlc du premier puis est sorti en stand-alone, nous préférons le considérer comme un jeu à part entière. Dans chaque jeu, vous serez au contrôle d’un nouveau personnage, pas de système de récupération de personne d’un jeu à l’autre.

  • Dans Shadowrun Returns, vous incarnez un shadowrunner de Seattle recevant un message enregistré d’une ancienne connaissance. Celui-ci, annonce que si ce message est bien arrivé, c’est qu’il est décédé. Il nous propose de recevoir l’argent de son assurance-vie mais à une seule condition : trouver son meurtrier.
  • Dans Shadowrun Returns: Dragonfall, vous incarnez un shadowrunner fraîchement arrivé à Berlin. Engagé par une vieille connaissance pour faire partir de son équipe devant effectuer une mission de routine, cambrioler un manoir. Cependant, la mission ne se passe pas comme prévu et une fois sorti de cette embuscade, l’équipe tentera d’en trouver l’auteur pour lui en faire payer le prix.
  • Dans Shadowrun: Hong-Kong, vous incarnez une personne ayant voyagé depuis Seattle jusqu’à Hong-Kong pour retrouver son père adoptif. Ce dernier lui a laissé un message afin de convenir d’un rendez-vous pour, semble-t-il, une mission importante. Arrivé en ville, le personnage retrouve la personne qui a été comme un frère pour lui et adopté par ce même père d’adoption. Arrivés au rendez-vous, l’équipe se retrouve dans une embuscade policière. Ayant un avis de recherche pour terrorisme, l’équipe se retrouve dans un quartier dirigé d’une main de fer par une triade. Forcés de devenir Shadowrunner pour le compte de la chef de cette triade, l’équipe va chercher, avec l’accord et l’aide de cette femme, ce qu’il est arrivé au père adoptif et les responsables. Un DLC est disponible afin de prolonger l’histoire, celui-ci prend place plusieurs semaines après la fin de l’intrigue principale et vous pourrez, cette fois-ci, importer votre sauvegarde.

 

La création du personnage

Lors de la création, pour chaque jeu, de votre personnage, vous aurez pour plusieurs choses :

  • votre genre, homme ou femme, ce qui ne change rien niveau caractéristiques ;
  • votre race :
    • Shadowrun - Création de personnage

      Création de personnage

      Humain, qui comme dans la plupart des RPG représentent la “normalité”, une race équilibrée ;

    • Elfe, ayant des avantages en charisme et en réactivité ;
    • Nain, ayant des avantages en corps, force et en volonté ;
    • Ork, ayant des avantages en corps et force mais désavantages en charisme, intelligence et volonté ;
    • Troll, ayant des avantages en corps et force mais désavantages en réactivité, charisme et intelligence.
  • votre archétype, définissant ainsi vos points dans les compétences :
    • Samouraï des rues, combattant de première ligne ayant des armes de corps à corps et autres armes à courte distance ;
    • Mage, combattant avec sa… magie, affaiblissant les ennemis ou leur faisant des dégâts ;
    • Decker, pirates informatiques ayant la possibilité de rentrer presque physiquement dans la Matrice (monde de l’informatique) ;
    • Shaman, utilisant également la magie mais cette fois-ci plutôt pour soigner ses alliés et leur donner des bonus, mais aussi pouvant invoquer des esprits ;
    • Rigger, spécialistes des drones, qu’ils soient de combat ou de soutien ;
    • Physical Adept (difficile à traduire correctement), adeptes du combat au corps-à-corps utilisant la magie pour se protéger ou augmenter leur force ;
    • Sans archétype, vous permettant de définir vous même vos points et ainsi votre style de jeu.
  • votre apparence, selon des avatars existants ou à votre guise.
Shadowrun - Combat dans un restaurant

Combat dans un restaurant

 

Un gameplay commun

Au niveau du gameplay, les Shadowrun de Harebrained sont proche des premiers Fallout. Ils possèdent une vue 3D isométrique et les déplacements se font dans les huit directions sur une grille de carrés (Fallout étant en déplacement sur des hexagones donc six directions). Le jeu se passe en temps réel en dehors des combats qui se passent au tour par tour.

Une grande importance est donnée aux dialogues

Shadowrun - Dialogue avec un policier

Dialogue avec un policier

Ceux-ci peuvent vous sortir de situations épineuses pour peu que vous possédez les compétences et connaissances nécessaires.

Pour exemple, avoir un fort charisme et des connaissances dans le domaine de la sécurité vous permettra de dire à un garde que vous comprenez sa position, que vous ne direz à personne qu’il vous a laissé seul dans une pièce réparer un ordinateur et qu’au lieu de s’ennuyer à vous regarder il peut aller boire un café, alors que vous allez, une fois le garde parti, pirater le-dit terminal. Sans cela, le garde vous aurait peut-être attaqué.

Shadowrun - Scène de combat

Scène de combat

Des combats au tour par tour

Comme dit plus tôt, les combats, parfois inévitables, se font au tour par tour. Chacun des personnages de votre équipe de shadowrunners possède un certains nombre de points d’actions (AP), chaque action réalisée demande un nombre défini d’AP. Un déplacement en demande un seul, les actions basiques également, mais certaines compétences vous demanderont deux voir trois AP.

Chaque action possède également une probabilité de réussite. Pour exemples, il est plus sûr de tirer sur un ennemi proche avec un pistolet qu’à grande distance, et inversement avec un fusil de précision.

Ainsi, la distance joue son rôle dans les probabilités de réussite mais également la potentiel couverture de l’ennemi qui cherchera à se cacher de vos tirs.

Point particulier pour le monde de la Matrice

Shadowrun - La matrice

La matrice

Seuls les personnes possédant des points en Decking peuvent y entrer. Ce monde est régi par le même système que le monde “réel” avec pour particularité qu’ici vos armes ne seront d’aucune utilité. Le ou les personnages utilisent des compétences uniques, des programmes, qui combattront les unités-logiciels ennemis. Il faut savoir que le temps est plus rapide dans la matrice que dans le monde réel, il arrivera donc parfois que le Decker ait le temps de pirater plusieurs noeuds de contrôle alors que vos autres personnages n’auront eu le temps de réaliser qu’un seul tour de combat.

 

Des jeux à missions

Le propre des Shadowrunners est de réaliser des contrats qui leur sont proposés. C’est ainsi que, en marge de la mission principale, des missions secondaires sous forme de contrats vous seront données. Celles-ci sont facultatives mais vous permettront d’amasser des crédits précieux pour acheter du nouvel équipement. Dans certaines missions il vous sera également possible de récolter des informations que vous pourrez vendre sur le Shadowland BBS, sorte de réseau social des Shadowrunners.

 

Le mot de la fin

Avec une durée de vie assez conséquente (une quinzaine d’heures pour le premier, environ vingt-cinq pour le second et une trentaine pour le dernier et son dlc), vous aurez largement de quoi vous occuper. Si cela n’est toujours pas assez pour vous, les scénarios des fans présents sur le Workshop de Steam sauront prolonger votre plaisir. Cette série de jeux est conseillée aux personnes sachant bien lire l’anglais et aimant le gameplay des premiers Fallout, même si les propos restent bien plus légers et “sérieux”.

Shadowrun - scène de combat

Partagez sur

Ephrem

Je suis un papa gamer avec plus de 20 ans de bagages vidéo-ludiques et ai envie de partager avec vous ma passion pour les jeux.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “La série Shadowrun de Harebrained – du JdR papier aux jeux vidéo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *