Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
guide test dungeon endless

Dungeon of the Endless – La rencontre du Rogue-Like et du Tower-Defense

Développeurs de Endless Space et Endless Legend, les français de Amplitude Studio commencent à se faire un nom dans le monde du jeu vidéo. Sortie initialement en 2014 sur Steam, l’une de leurs créations les plus originales, Dungeon of the Endless, est arrivée tout récemment sur Nintendo Switch. Mélangeant des composantes du Rogue-Like classique avec celui des Tower-Defense, le jeu a-t-il toujours des arguments à faire valoir près de six ans après sa sortie initiale ?

 

Survivre à tout prix

Le scénario de Dungeon of the Endless est simple. Se déroulant dans l’univers créé par les développeurs parisiens depuis leur premier jeu, ce dernier vous mettra dans une position inconfortable : votre vaisseau vient de s’écraser sur une planète inconnue dont vous allez devoir vous échapper. Vous vous retrouvez donc coincé dans un sous-sol avec les quelques membres de votre équipage toujours vivants et comme seul équipement viable restant (suite au crash de votre vaisseau), un cristal permettant d’émettre de l’énergie. Traverser une multitude de salles en affrontant divers dangers pour atteindre la sortie de chacun des 12 étages avec votre cristal, voilà votre objectif. Simple sur le papier, le jeu va vous en faire voir de toutes les couleurs.

Le principe du jeu tourne principalement autour de trois ressources. En effet, à chaque changement de salle (équivalent dans le jeu à une fin de tour), vous récupérerez de la nourriture permettant de soigner, améliorer ou encore recruter de nouveaux combattants, des points de science utiles pour améliorer vos capacités et en débloquer de nouvelles ainsi qu’un certain nombre de points d’industries qui vous permettront de créer des modules et des armes dans chacune des salles que vous visiterez. Simple me direz-vous ? Dungeon of the Endless ne s’arrête pas là.

En effet, chacune des salles que vous découvrirez sera remplie d’une substance bien connue des joueurs d’Endless Space : la brume. Chaque salle aura ainsi besoin d’être alimentée en énergie via votre cristal afin d’être utilisable par vos troupes et d’éviter la recrudescence d’ennemis à la fin de chaque tour. De ce fait entre en jeu la dernière ressource : la réserve de brume. En échange de dix unités, vous aurez la possibilité d’alimenter une salle. Vous ne pourrez jamais alimenter toutes les salles d’un étage, vos choix seront donc cruciaux afin d’optimiser vos chances de voir la sortie de chaque étage.

test dungeon of the endless - début

Jusqu’ici, tout va bien ; jusqu’ici, tout va bien…

 

Et la lumière fut

Si générer de l’énergie dans les salles visitées sera indispensable pour créer des modules et ainsi améliorer votre équipe, il est un autre point crucial qui fait que la brume sera votre ennemie. En effet, à chaque fin de tour, des ennemis seront aléatoirement générés dans chacune des salles non-alimentées. Ces derniers se dirigeront vers votre cristal afin de détruire vos espoirs de fuite. Si votre cristal est détruit, si toutes vos troupes sont annihilées, c’est le game-over. Et croyez-moi, vous allez mourir !

En effet, Rogue-Like oblige, toute mort dans vos troupes est permanente et chaque décision que vous prendrez devra être pesée et sous-pesée afin d’en calculer les conséquences. Quel module construire ? Quelle arme créer et dans quelle salle ? Quelle capacité améliorer ? Les choix sont multiples et vous ferez généralement des conclusions quant à la meilleure stratégie après une mort particulièrement frustrante… Les joies du Rogue-Like !

Quand Dungeon of the Endless se munie des bases du Rogue-Like et du Tower-Defense, il apporte également des points intéressants faisant encore grandir la difficulté du titre. En effet, lorsque vous aurez visité assez de salles pour atteindre la sortie de l’étage en cours, que vous avez fait vos emplettes dans le shop et que vos capacités favorites sont optimisées vous allez devoir faire face à la plus grande difficulté du titre : faire descendre votre cristal. En effet, passer à l’étage suivant n’aurait aucun sens pour vos troupes si elles le faisaient sans leur seule source d’énergie. Ainsi, à chaque fin d’étage, vous serez amené à déplacer le cristal tout au long de ce dernier en affrontant des vagues continues d’ennemis.

test dungeon of the endless - combat

Fuyez !!

 

Un contenu monstrueux

Un Rogue-Like se juge généralement en partie sur sa rejouabilité. Sur ce point, Dungeon of the Endless a toutes les qualités que requiert un titre du genre. En effet, si la plupart de vos morts vous frustreront, elles auront le mérite de toutes apporter leurs lots d’informations indispensables afin de faire évoluer votre stratégie lors de la partie suivante. Vous laissant, de plus, le choix entre 22 membres d’équipage aux propriétés et capacités différentes (dont huit disponibles dès votre première partie), le jeu permet de renouveler son expérience. Quand on sait que Dungeon of the Endless propose en outre différents vaisseaux permettant de débuter la partie avec des bonus ou malus plus ou moins handicapants, vous n’êtes pas prêts d’avoir fait le tour complet du titre.

test dungeon of the endless - choix

Un large choix de troupes et de vaisseaux est proposé… Du moins est à débloquer

 

Développé au départ pour le PC, Dungeon of the Endless fait partie des jeux dont les courtes parties sont particulièrement adaptées à la Switch. Si la maniabilité est moins intuitive sur la console de Nintendo, la prise en main reste rapide et le plaisir de pouvoir lancer une partie dans les transports en commun ou sur sa terrasse n’est jamais mis à mal par une technique qui ne suivrait pas le rythme comme sur certains autres jeux (oui, oui Civilization VI, nous parlons de toi !). Le portage de jeux indés sur la Switch n’en finit plus : quel bonheur pour nous !

 

Dungeon of the Endless – un avis positif

Malgré son didacticiel certainement trop rapide et pas assez précis, Dungeon of the Endless est un jeu bourré de qualités et qui doit être abordé sur le long terme. Les Français d’Amplitude Studios ont l’habitude nous présenter des jeux complets et complexes, Dungeon of the Endless ne fera pas exception. Vous rencontrerez énormément de difficultés, sortirez frustré de beaucoup de vos parties, mais quel plaisir d’atteindre le bout du donjon !

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Matthes

je suis Matthes, rédacteur sur le site et fan de Nintendo de la première heure ou presque. Ayant principalement fait mes armes de gamer sur les différentes versions de Mario Kart et Smash Bros, mes occupations vidéoludiques sont aujourd'hui plus variées. Si elles tournent toujours principalement autour de l'univers de notre plombier préféré, de nombreux jeux indépendants tels que The Binding of Isaac, FTL : Faster Than Light ou encore Rimworld font dorénavant partie intégrante de mon quotidien de joueur.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Dungeon of the Endless - La rencontre du Rogue-Like et du Tower-Defense”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *