Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Final Fantasy VII Remake - Reacteur

Final Fantasy VII: Remake – La madeleine de Square

Ça y est. Vingt-trois années après la sortie initiale en Europe, quinze après la présentation à l’E3 2005 de l’introduction réalisée pour montrer la puissance de la PS3, Final Fantasy VII Remake est arrivé. De nombreuses fausses révélations ont joué avec notre espoir durant ces années pour faire des clics. Mais l’espoir d’une partie de toute une génération de joueurs s’est enfin concrétisée durant l’E3 2015. Certaines annonces ont apporté des craintes. Comme celle d’avoir non pas un remake du jeu entier mais uniquement, pour le moment, de Midgar ou encore le changement de gameplay des combats au tour par tour à de l’Action-RPG. 

Même si le titre de ce test est un gros indice, qu’en est-il donc de ce Final Fantasy VII Remake ? Est-il un bon jeu pour les personnes ne connaissant pas l’original ? Est-il ce que pouvaient en attendre les “connaisseurs” ? C’est ce que l’on va tenter de voir ici.

 

L’histoire de Final Fantasy VII Remake est un remaniement de l’originale

Le fil conducteur

Cloud Strife est un ancien Soldat de la Shinra. Cette dernière est une mégacorporation ayant la mainmise sur la métropole Midgar. Sa principale source de revenus vient des réacteurs à Mako extrayant en permanence l’énergie de la Terre. La ville de Midgar est divisée en huit secteurs eux-mêmes sur deux étages. En haut vivent les riches, ou du moins aisés, en bas sont les bidonvilles coupés de la lumière par le plateau supérieur.

Final Fantasy VII Remake - Cloud TifaCloud est devenu mercenaire et sa mission actuelle, qui marque le début du jeu, est d’accompagner un groupe d’écoterroristes afin d’aller faire exploser l’un des réacteurs de Midgar. Ce groupe appelé Avalanche est dirigé par Barret, un homme imposant ayant une mitrailleuse à la place d’un bras. Dans ce groupe se trouve également Tifa, amie d’enfance de Cloud, tenancière du Septième Ciel, le bar servant de quartier général au groupe. Cloud rencontrera également Aerith, une marchande de fleurs qui, malgré les apparences, est loin d’être insignifiante pour le scénario.

L’histoire de ce premier jeu vous amènera à découvrir, ou redécouvrir, les manigances de la Shinra allant bien plus loin qu’une simple histoire d’argent.

Un scénario augmenté

Final Fantasy VII Remake - metroSi vous connaissez déjà l’histoire de Final Fantasy VII, vous connaissez déjà les grandes lignes du scénario de ce remake. Les changements ne se font pas sur le fil conducteur de l’histoire, plutôt dans leur agencement et dans les ajouts entre certaines scènes clés. Le jeu se termine en une trentaine d’heures minimum là où il fallait à peine six ou sept heures pour en arriver au même point.

De nombreux chapitres ont été rallongés, ajoutant des dialogues et donc de l’histoire, soit en ajoutant simplement des phases de combats et de puzzles, soit en ajoutant des quêtes annexes. Ces quêtes annexes ont une limite de temps, quitter le chapitre en cours empêchera de les continuer. Les compléter pourra vous donner des récompenses et quelques unes auront un impact léger sur le déroulement de l’histoire sans en changer le sens.

D’autres chapitres n’existaient simplement pas et sont, souvent, des ajouts bienvenus pour le lore, son réalisme et sa compréhension.

 

Un système de combat entre Final Fantasy VII, XV et Kingdom Hearts

Prenez la possibilité de contrôler votre personnage et de frapper tout au long du combat de Kingdom Hearts. Ajoutez-y les ordres à vos équipiers de FF XV. Mettez le principe de jauge ATB de FF VII. Finalisez avec la prise de contrôle à tout moment d’un membre de l’équipe. Vous obtiendrez ainsi le système de combat de ce Final Fantasy VII Remake.

Des combats en temps réel

Final Fantasy VII Remake - Combats - ChocLes rencontres ne sont plus aléatoires comme en 1997, les ennemis apparaissent dans certaines zones et avancer vers eux déclenche le combat. À ce moment-là, vous prendrez le contrôle de votre chef d’équipe, changeable dans les menus. Durant ces combats vous aurez possibilité d’utiliser deux attaques librement, la simple et la capacité secondaire. Au fur et à mesure des attaques, chaque personnage voit sa jauge ATB, divisée en deux segments, augmenter. Chaque segment dépensé sert à utiliser une compétence, lancer un sort ou utiliser un objet. Durant le temps où vous choisissez votre action, le temps est ralenti par cent, ce qui arrête presque le temps.

Appuyer sur haut ou bas du D-Pad permettra de changer de personnage, et en prenant son contrôle, sa jauge ATB se remplira plus rapidement. Mais si vous souhaitez simplement qu’un de vos équipiers réalise une certaine action, il vous suffit d’appuyer sur L2 ou R2, selon le personnage souhaité, pour choisir ce qu’il doit faire.

Nous avons réalisé un petit guide pour vous aider durant les combats.

Le système de matéria

FF7equiptip2-noscaleHéritées de l’original, les matérias sont des sphères de mako de différentes couleurs permettant aux personnes d’utiliser certaines capacités. Les vertes correspondent aux magies, les jaunes permettent d’utiliser de nouvelles compétences, les bleues, associées à une autre matéria, appliqueront un effet passif, les violettes modifient les statistiques de votre personnage et enfin les rouges qui permettent de réaliser des invocations. Nous y avons consacré tout un article sur l’utilisation des matérias et un autre pour vous aider à trouver toutes les invocations.

Quatre niveaux de difficulté

Afin de s’adapter à un maximum de joueurs, Square Enix a intégré, pour une première nouvelle partie, trois niveaux de difficulté :

  • Classique : vos personnages se déplacent et frappent seuls, vous n’avez qu’à choisir les actions lorsque les segments ATB sont remplis. La difficulté se base sur le mode Facile.
  • Facile : le jeu se concentre sur l’histoire, les ennemis font moins de dégâts alors que vos personnages en font plus.
  • Normal : dont la définition tombe sous le sens.

Une fois le jeu terminé une première fois, vous aurez accès au mode Difficile. Dans ce mode de difficulté, vous n’aurez plus accès à vos objets, que ce soit durant ou hors combat, les bancs permettant de se reposer ne vous feront récupérer que vos points de vie et non de magie, mais votre expérience gagnée est plus haute et vous pourrez récupérer des “livres d’apprentissage” qui ne se débloquent pas autrement.

Final Fantasy VII Remake - Ifrit

 

Une direction artistique et sonore bluffante

Que ce soit dans ses graphismes ou dans la qualité de ses animations, Final Fantasy VII Remake est tout simplement magnifique. De très nombreux lieux sont restés “en l’état” par rapport au jeu de 1997 et on se fait un plaisir de les découvrir sous de nouveaux angles. D’autant que le fait d’avoir une caméra libre et non plus de la 3D pré-calculée permet d’ajouter énormément de cohérence à l’univers. Cependant il ne faut pas se leurrer, de très près ou si vous allez trop vite, certaines textures ont l’air un peu brouillonnes. De plus, en dehors de vos personnages et personnages secondaires importants, les autres n’ont pas la même qualité de définition graphique. Mais sinon, l’animation durant les combats les rend très énergiques, rappelant le film Advent Children (que l’on vous déconseille de voir si vous souhaitez éviter les spoils).

Côté sonore, ce jeu est un petit bijou. Tous les thèmes les plus marquants de 1997 sont présents et chacun a eu le droit à plusieurs réinterprétations. Ainsi, les musiques de combat, même si parfois les mêmes, sont différentes selon leur interprétation afin de coller à l’intensité de la situation. Square Enix a même proposé l’OST complète en édition limitée aujourd’hui épuisée. Cette collection complète tenant sur sept CD, cela vous laisse une idée de la quantité de pistes présentes dans le jeu. La qualité des effets sonores n’est pas en reste, ni même la VF qui, même si parfois voire souvent critiquée, est d’une bonne qualité.

À partir de ce point, certains éléments racontés peuvent contenir de petits spoilers ou du moins des indices afin de mieux expliquer notre avis. Si vous avez été convaincu jusqu’ici, vous pouvez retrouver Final Fantasy VII Remake sur le site Rakuten.

Final Fantasy VII Remake - Aerith

 

Final fantasy VII Remake est-il un bon remake ?

Pour commencer, il faut réussir à définir ce qu’est un remake. Par définition, un remake est “une nouvelle version d’une oeuvre existante”, ce qui est très différent d’un remaster qui est “une version d’une œuvre améliorée de façon graphique et/ou sonore”.

Donc en se tenant à la définition : oui, ce jeu est un très bon remake d’une fraction du jeu de 1997. Mais si vous attendiez à n’avoir qu’une version remaster sans changement profond de l’histoire, vous risquez d’être déçu. Car malgré ce qui est dit plus tôt, certains changements sont tout de même opérés. La présence de Sephiroth très tôt dans l’histoire, certaines suites d’événements et je dirais même la fin, sans en révéler plus, peuvent et ont dérouté plus d’un fan.

 

Quelques points négatifs à noter tout de même

Malgré toutes les louanges de cet article, il faut cependant parler de certains défauts du jeu :

  • Final Fantasy VII Remake - RobotLe fait d’avoir allongé certaines scènes poussent forcément le jeu à subir quelques longueurs qui auraient pu être dispensables. Ainsi, l’ajout de quêtes secondaires qui ne consistent qu’à aller dans une zone pour éliminer la cible puis revenir fait vraiment très artificiel. Certains puzzles sont de bonnes idées pour allonger l’histoire mais ont tendance à tirer sur la longueur.
  • Ramasser un objet ou utiliser son épée hors combat engendre des animations longues qui cassent le rythme des mouvements des personnages rapides, pouvoir ramasser les objets “à la volée” aurait été préférable, tout comme un rengainement rapide de l’épée.
  • Les boss sont ce que l’on appelle vulgairement des “sac à PV” pouvant prendre une dizaine de minutes à battre en moyenne. Afin de les vaincre au plus vite, il est nécessaire d’exploiter leurs faiblesses. Si vous démarrez un combat sans connaître les faiblesses, vous risquez de perdre celui-ci ou de mettre beaucoup de temps à le faire. Ce qui donne l’impression que la fonction “Recommencer avant le combat” quand vous perdez a été prévue pour que vous le fassiez une première fois “pour voir” et donner la possibilité une fois perdu de gérer votre équipe en conséquence.
  • Toutes les filles aiment Cloud, au point que cela devienne malaisant. C’est d’autant plus remarquable avec Jessie qui est à la limite du harcèlement. Ce qui peut paraître “drôle” de prime abord devient gênant si Cloud était une femme et Jessie un homme.
  • Wedge est un personnage enveloppé et le jeu, via les autres personnages, n’hésite pas à le rappeler.
  • La suspension consentie d’incrédulité est nécessaire. Pour donner un exemple, Cloud est capable de faire des sauts de plusieurs mètres pour attaquer un ennemi mais un casier tombé au sol bloquera son passage.

Final Fantasy VII Remake - Combat - Repos

 

Un avis très positif sur ce remake

Le jeu donne vraiment l’impression d’être un remake qui sait qu’il en est un. Ce que j’ai vécu dans ce jeu m’a rappelé ce que j’ai vu à l’époque et même ému. Revoir certains personnages avec les premières notes de leur thème m’a donné la larme à l’œil tant je les appréciais. Les ajouts pour avoir un jeu avec une bonne consistance (35 heures pour le finir une première fois) ajoutent souvent des éléments de compréhension, de cohérence ou simplement de lore. Je ne m’attendais qu’à avoir le même jeu légèrement augmenté, mais j’ai trouvé que ce Final Fantasy VII Remake est un magnifique hommage au jeu que j’ai connu et, me semble-t-il, l’annonce d’une aventure prochaine qui saura faire des rappels au premier jeu tout en ayant sa propre existence.

Les défauts cités au-dessus ont été assez présents pour être notés, mais pas assez pour gâcher mon expérience de jeu. J’ai réellement pris un plaisir de bout en bout à jouer à Final Fantasy VII Remake.

Tags

Partagez sur

Ephrem

Je suis un papa gamer avec plus de 20 ans de bagages vidéo-ludiques et ai envie de partager avec vous ma passion pour les jeux.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Final Fantasy VII: Remake - La madeleine de Square”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *