Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
terrobaneartbox

tERRORbane – Débuggez les tous ! 

tERRORbane RPG

Partagez sur

Vous aimez les JRPG ? L’humour “méta” ? Alors peut-être que tERRORbane est fait pour vous ! Bienvenue dans une aventure hasardeuse dont vous n’êtes pas vraiment le héros.

Avec des séries cultes comme Final Fantasy, Dragon Quest ou encore la saga des “Tales of” étalées sur plus de trois décennies, le RPG japonais est un genre avec son héritage, ses codes, ses archétypes et ses ficelles scénaristiques.  tERRORbane, développé par le studio italien BitNine vous propose de voyager à travers l’univers de ce média grâce à une histoire originale.

The Glitcher

L’histoire commence avec un développeur, un peu arrogant, qui a décidé de vous faire essayer son tout premier jeu nommé tERRORbane. Malheureusement, le titre est aussi ambitieux qu’il est truffé de bugs. Devant un tel marasme numérique, vous êtes alors chargé de trouver et de noter tous les bugs que vous rencontrez tout au long de votre partie. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a du boulot !

Le prototype de tERRORbane se présente sous la forme d’un RPG japonais en 2D et en pixel art qui rappelle les grandes heures de la Super Nintendo et des titres comme Secret of Mana, Chrono Trigger ou encore Final Fantasy.  La quête du chevalier tERRORbane vous amènera donc à constituer votre groupe d’aventuriers en traversant des villes, des châteaux, des temples, au rythme des combats aléatoires, des énigmes et des affrontement de boss.

Cependant, n’est pas Squaresoft qui veut et notre ami développeur, qui s’exprimera directement avec vous via une boîte de dialogue, semble posséder quelques lacunes en termes de code et de game design. Dans l’aventure, des objets manquent, le comportement des PNJ n’a aucun sens et le système de combat ne dispose d’aucune sorte d’équilibre.

Tales of Erroria

Face à ce chaos ambiant, le scénario tente de raccrocher les wagons, mais rajoute finalement toujours plus de confusion. Dès que vous rencontrerez un bug, celui-ci sera automatiquement enregistré dans votre journal de bugs. Ces erreurs feront petit à petit progresser la trame du jeu à mesure, déclencheront des phases de jeu inattendues et provoqueront encore un peu plus l’indignation du développeur du jeu. Ainsi, vous irez de surprise en surprise durant toute votre aventure et un sourire ne quittera pas vos lèvres pour peu que vous soyez sensible à l’humour du titre.

Screenshot_3

tERRORbane oscille sans cesse entre la farce complétement absurde et la lettre d’amour au JRPG. Les valeurs et lieux communs du genre sont sans cesse détournés même si la passion des développeurs pour les jeux qu’ils parodient est bien perceptible. Pour rentrer dans le titre, il vous faudra donc un minimum de référence en la matière ainsi qu’accepter que le jeu est avant tout un titre humoristique plus qu’un jeu de rôle. Les dialogues sont très drôles, les attaques et magies rivalisent de bêtise créative. Retrouver chez un personnage, une situation, un lieu ou un combat, un clin œil évident à l’un de vos jeux préférés fait toujours son petit effet.

De Final Fantasy 7 à Dark Souls en passant par Pokémon et de nombreux titres moins connus du grand public, les “easter eggs” sont partout et ne manqueront pas de vous amuser et de flatter votre égo de joueur chevronné. Le pixel art est dans l’ensemble plutôt réussi et la bande originale colle parfaitement à l’ambiance recherchée sans en faire trop ou provoquer le malaise. L’aventure reste toujours plaisante et se paie même le luxe de proposer un minimum de challenge.

 

Ceci n’est pas un Final Fantasy !

En effet, si l’histoire principale du jeu est plutôt courte (comptez environ deux à trois heures de jeu), tERRORbane possède plusieurs fins, de multiples embranchements et de très multiples bugs à “collecter” qui rallongent considérablement l’expérience. Certains sont bien cachés et peuvent même vous faire découvrir de nouvelles séquences de gameplay. Pour tous les trouver, il faudra vous armer de patience, de jugeote et parler à tous les PNJ, explorer le moindre recoin de la carte et relancer le jeu plusieurs fois.

Screenshot_20

Pour éviter que cette quête soit trop fastidieuse, un mode WARP ZONE, débloqué à l’issue de votre première partie, vous donnera la possibilité d’accéder à un moment précis de l’aventure.  Cela vous permet de vous concentrer uniquement sur les bugs présents dans cet arc de l’histoire. Rappelez-vous, le but de votre mission n’est pas de terminer l’histoire, mais bien de rapporter tous les bugs au créateur afin qu’il puisse livrer à son public une version décente du jeu !

 

tERRORbane: un amusant et vibrant hommage réservé à un public averti !

Vous l’aurez compris, tERRORbane est un titre qui s’adresse à un public ciblé, mais qui réussit avec brio son objectif de rendre hommage au jeu de rôle japonais tout en proposant un jeu au principe complètement inédit. À sa manière bien propre, tERRORbane s’inscrit dans la lignée de ces titres qui brisent constamment le 4e mur comme There is No Game, Pony Island, Baba is You, The Stanley Parable ou encore Frog Fractions. Si vous êtes sensibles à ce genre de délire vidéoludique, foncez à la rescousse de ce développeur en détresse !

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “tERRORbane - Débuggez les tous ! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *