Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
ruckus

Dreams – Le rêve à portée de follet

Dreams SANDBOX

Partagez sur

Disponible en accès anticipé depuis neuf mois, Dreams est désormais disponible sur PS4 après plus de dix ans de développement passionné de la part des anglais de Media Molecule. Et pourtant le vrai jeu commence maintenant pour cet étrange et ambitieux outil de création vidéoludique.

 

They Had a dream

Quand le petit Sackboy est apparu sur nos écrans dans le premier volet de Little Big Planet (LBP) sur PS3, nous étions loin de nous douter des réelles aspirations de Media Molecule. Déjà à l’époque pourtant, le jeu avait parlé de lui, non seulement pour son univers attachant et son ambiance musicale mais aussi pour son éditeur de niveau. Facile d’accès et doté d’une certaine profondeur, il avait même permis à certains joueurs de faire leurs premières armes avant de devenir des développeurs à part entière, comme David Dino et Caryn Gaudeln (Sumo Digital Studio). Grâce au succès de la trilogie LBP, les membres du studio britannique ont donc eu la possibilité, toujours sous la houlette de Sony, de créer le projet Dreams, un univers entièrement dédié à la création.

Dès les premières secondes, Dreams est une invitation au voyage. Dans un nuage de couleurs, le jeu vous enjoint à créer votre follet, un être étrange qui vous accompagnera dans toutes vos aventures. Le follet est l’avatar de votre curseur dans le monde de Dreams et se contrôle grâce au gyroscope du Dual Shock. A vous désormais de choisir entre les deux destinations du jeu: le voyage onirique ou la création de rêves.

 

Une nébuleuse de créations

Depuis le début de son accès anticipé, Dreams a déjà fait parler de lui plusieurs fois grâce aux créations de ses rêveurs, comme par exemple la recréation du jeu d’horreur P.T de Hideo Kojima ou encore de The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Si ces jeux n’étaient que des remakes, ils ont tout de suite montré tout le potentiel de Dreams non seulement pour créer des contenus mais aussi proposer de vraies expériences de jeu à ceux qui ne se sentent pas l’âme d’un développeur. Lors de notre visite de l’ExpoDreams au début du mois de février, nous avons aussi pu constater la richesse des œuvres du Dreamverse avec des créations 100 % originales.

Dans le mode Voyage Onirique, vous pouvez naviguer aisément entre les “rêves” des utilisateurs et jouer, sans installation ni temps de chargement superflu. En quelques heures, il est possible de tester des jeux de plate-formes, de réflexion, des RPG, des shoot them up, des jeux de rythme ou encore des jeux de tir à la troisième personne. Bien sûr, la qualité varie entre les rêves mais bien souvent le potentiel est bien présent et il est possible de suivre l’oeuvre et son créateur pour retenter l’aventure au fur à mesure de ses mises à jour.

DAMNEDDREAMS2

Damned est un très prometteur jeu de plate-formes et d’exploration où vous incarnez un nouveau résident des enfers.

Au-delà du jeu vidéo, des courts-métrages ou des créations audio sont également consultables pour les plus curieux. Les créations sont répertoriées selon leur popularité, la tendance du moment, ou le fait qu’elles soient mises en avant par Media Molecule. Les neufs mois d’accès anticipé ont permis à la communauté de produire un nombre déjà conséquent de rêves et des concours communautaires, un peu à la manière des Game Jam, sont organisés régulièrement sur des thèmes précis (amour, nourriture, monstres) dans le Dreamverse. Le studio a même mis en place les Impy Awards pour récompenser les meilleurs rêves de l’année. Les jeux fourmillent d’idées et l’on a hâte de voir ce qu’ils donneront lorsque le temps leur aura permis de grandir et mûrir.

 

Art montre la voie

A l’entrée du voyage onirique, Media Molecule propose également sa création, réalisée entièrement avec les outils du jeu : le Rêve d’Art. Cette aventure de quelques heures mélange le jeu vidéo et le court métrage interactif dans une histoire sur le rapport a l’art, la création et l’imagination, dans une ambiance jazzy. Art est un contrebassiste en froid avec les membres de son groupe. La déprime le gagne et il broie du noir. En revenant aux racines de son imaginaire et de ses rêves d’enfants, vous pourrez peut-être lui permettre de remonter la pente. Inspiré, déjanté et très agréable à jouer, le Rêve d’Art est évidemment une formidable vitrine du potentiel de la machine à rêves qu’est Dreams. Même s’il faudra vous armer de patience pour réaliser un jeu du niveau du Rêve d’Art.

dreams-new-a

Le Rêve d’Art donne un bel aperçu du potentiel de Dreams

 

Des jeux créés à la force du follet

Dreams est un univers de jeux mais tout dans cet univers, à commencer par le rêve d’art, vous pousse à tenter de créer. Même le choix du titre du jeu n’est pas anodin. Le rêve est une création inconsciente et naturelle dont nous sommes tous capables. Nous pouvons donc tous imaginer, créer, et la mission de Dreams est de faciliter cette expression, de briser le mur du doute et de continuer à créer. Le mode création de rêve est donc très pédagogique. Les premières “quêtes du jeu” vous apprennent d’abord à maîtriser les commandes initiales de la création de jeu.

Contraintes de la PS4 oblige, Media Molecule a du ruser pour condenser un maximum de fonctionnalités dans les boutons de la manette Dual Shock. Malgré tout, il faudra tout de même un temps d’adaptation pour être vraiment à l’aise avec la maniabilité de votre follet et les différentes fonctionnalités. Conscient de cette courbe d’apprentissage, le studio met donc de très nombreux ateliers dans le jeu pour maîtriser les différentes mécaniques sous forme de petits tutos ou même carrément de cours plus approfondis. N’espérez donc pas créer le nouveau jeu indépendant de l’année sans passer par ces précieuses leçons. Toutefois, sachez que ces cours sont réellement encourageants et réalisés avec une grande pédagogie.

dreams creation

L’interface de création de rêves demande un temps d’adaptation

 

Dreams : la communauté des bâtisseurs des rêves

Media Molecule veut que les joueurs s’amusent à créer, sans pression, juste en se donnant des petits objectifs et fabriquer simplement les rêves qui leur font plaisir. Si vous souhaitez créer un jeu ambitieux, cela vous demandera du temps et de l’implication. Heureusement, il est possible de publier son jeu au fur à mesure de son développement pour avoir, par exemple, des retours des autres rêveurs.

Pour faciliter votre tâche, vous pourrez également utiliser des assets crées et publiés par d’autres rêveurs. Dreams est un jeu porté par sa communauté, accessible in game mais aussi sur internet via le site indreams.me. En vous connectant via votre id PSN, vous pourrez rechercher des créations à tester ultérieurement, retrouver des rêveurs et suivre leurs œuvres. Le site comporte également des tutoriels supplémentaires pour vous aider dans la fabrication vos rêves. Tout a été mis en place pour favoriser la création et l’entraide entre créateurs.

indreams

Le site indreams permet d’accéder aux événements de la communauté, à des tutos ou à de nouvelles créations.

De l’aveu même des développeurs, il est difficile de vraiment définir un titre comme Dreams. Est-ce un jeu? un moteur de jeu? une plate forme collaborative? Dreams est un peu tout à la fois, une oeuvre aux potentialités incroyables mais au contenu parfois un peu vertigineux. Tout semble possible à condition de bien vouloir y consacrer suffisamment de temps et d’être attentif au retour de la communauté. Pour les personnes intriguées par le développement mais effrayées par Unity ou Unreal Engine, le jeu de Media Molecule peut constituer une porte d’entrée idéale, tant il est bienveillant dans son approche que par son aspect fortement communautaire. Si vous êtes avant tout un joueur, Dreams est un moyen de découvrir des milliers d’univers virtuels et d’encourager les nouvelles œuvres de votre média favori. Désormais l’avenir du jeu appartient à sa communauté, aux rêveurs. Leur investissement sera la clé du succès de Dreams. Un pari un peu fou mais porté par une fondation solide et accessible à tous.

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Dreams - Le rêve à portée de follet”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *