Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Edith Finch

What Remains of Edith Finch – Vous n’en sortirez pas indemne

Sorti en 2017, What Remains of Edith Finch est le premier jeu édité par le studio Annapurna Interactive qui ne cesse depuis de proposer des jeux innovants et originaux. Ici, il s’agit d’un walking simulator qui a pour singularité de vous faire entrer dans la peau de différents personnages avec des phases de gameplay qui varient de l’un à l’autre. La narration orale, d’une très bonne qualité, vous accompagnera et sera sublimée par des phrases écrites qui s’intègrent harmonieusement tout au long des scènes venant même parfois vous solliciter pour jouer avec.

What Remains of Edith Finch n’est pas récent, cependant il mérite que l’on s’y intéresse car l’expérience est déroutante, inexplicable et osée. Pour celleux qui n’y auraient pas encore joué, je vous promets un article sans spoiler.

what remains of edith finch

 

Place à l’ambiance horrifique

Alors que vous débarquez sur l’île où la famille des Finch est située, vous êtes tout de suite estomaqué par la magnificence du lieu. Étant une éternelle peureuse (je ne regarde jamais de films d’horreur, ni ne joue à des jeux d’horreur), je suis immédiatement transportée dans ce genre d’ambiance, pas de doute, pour moi il s’agit d’une maison hantée.

La bâtisse est gigantesque, pleine de recoins et d’excroissances. Elle semble abandonnée, ce qui déroute beaucoup. Tout a été laissé en plan, des cartons à moitié faits, de la vaisselle sale sur la table, on pourrait croire que les habitants sont simplement partis faire un tour et qu’ils ne vont pas tarder à revenir. Je dois dire qu’on se sent un peu mal à l’aise, comme si nous étions des voyeurs et non les nouveaux propriétaires.

Puis, nous découvrons rapidement que toutes les chambres de la maison ont été scellées, de quoi ajouter une touche de pression. Qu’allons-nous découvrir derrière ces portes ? Pourquoi sont-elles fermées ? Qu’est-il arrivé aux habitants des lieux ? Et encore plus déroutant, pourquoi, alors que nous faisons partie de la famille, ne sommes-nous au courant de rien ? Que nous a-t-on caché durant toutes ces années ? Quels terribles secrets notre mère a-t-elle essayés désespérément d’étouffer ?

 

Sommes-nous maître de notre malédiction ?

Ce jeu m’a amenée à m’interroger sur le poids des croyances que chacun de nous véhicule et à plus forte dose, le groupe ou la société. En effet, la famille Finch est persuadée d’être victime d’une malédiction qui la poursuit depuis le jour où le premier Finch a voulu recommencer sa vie dans une terre pleine de promesses mais qu’il a échoué.

À partir de ce moment-là, nous découvrons par les yeux d’Edith les derniers instants de chacun des membres de la famille (pas de spoiler, c’est annoncé dans le descriptif du jeu). Chaque membre de la famille est persuadé que son nom est maudit et qu’il ne pourra de toute évidence pas échapper à sa mort prédite et prématurée. Je me suis demandé à quel moment, le fait de croire en quelque chose ne nous enfermait pas dans cette croyance allant jusqu’à entraîner les évènements déclencheurs ?

What remains of Edith Finch nous oblige même à y prendre part en tant que joueur. Nous n’avons d’autres choix que d’aller au bout de l’histoire de chaque personnage alors que nous comprenons très rapidement que si nous continuons comme cela, il va mourir et pourtant… nous continuons. Nous ne sommes plus de simples spectateurs, à l’image d’Edith, nous devenons des acteurs, des bourreaux qui ne font rien pour empêcher l’inéluctable. Dérangeant, non ?

 

What remains of Edith Finch et le surnaturel

Il est important de s’attarder quelque peu sur la part du fantastique dans ce jeu. Il est omniprésent et ajoute du mystère à l’histoire qui n’en est que plus puissante. Les morts et disparitions y sont toujours teintées au point de se demander si les personnages sont réellement morts. J’ai envie de croire que ce n’est pas le cas et qu’ils sont partis pour d’autres univers où ils ont trouvé leur place.

J’ai beaucoup aimé la façon dont la folie était abordée dans le jeu, avec beaucoup de respect. Je n’ai pu m’empêcher de me dire à certains moments que, tout de même cette famille n’avait pas de chance, mais que des fois leur mort frôlait le ridicule. C’est d’ailleurs là, une autre réussite de ce jeu qui nous fait nous sentir mal en tant que joueur. Lorsque nous assistons à la mort de chaque personnage, ce qui est un événement tragique en soi, nous ne pouvons nous empêcher de nous dire que certaines sont grotesques tout de même et d’oser un petit rire perturbant.

Enfin, que serait ce jeu sans cette maison incroyable ? C’est un réel plaisir pour les grands enfants que nous sommes (même si je n’aurais jamais réussi à y dormir, bonjour la moi peureuse). Voici un formidable terrain de jeu qui regorge de cabanes, passages secrets, pièces rajoutées. Et que dire de leur décoration ? Le travail qui a été effectué sur les illustrations est colossal et splendide. Les chambres d’enfants sont magnifiques, permettant de laisser voguer la créativité de chacun. Une maison digne des meilleurs contes pour enfants.

 

Un jeu impossible à résumer

Vous l’aurez compris, What Remains of Edith Finch est une œuvre magistrale, un ovni qu’il est difficile de décrire mais dont on a pourtant envie de parler. Car il fait passer un certain nombre d’émotions, de messages, d’interrogations (je reste d’ailleurs sur ma faim concernant Edie, la grand-mère), il perturbe, il fait frissonner, sourire, sursauter, espérer… bref quelle expérience !

what-remains-of-edith-finch-

Tags

Partagez sur

Shaelle

Gameuse, auteure, lectrice et sérievore, mes journées ne sont pas assez longues pour satisfaire toutes mes passions surtout qu’il faut aussi y caler mon temps de travail. Je joue essentiellement sur PS4 et Switch. Je suis une grande fan de The witcher, Zelda et Horizon, car j’aime être transportée dans l’histoire et époustouflée par l’univers. Je râle beaucoup en jouant mais ça fait partie du jeu, non ?

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “What Remains of Edith Finch - Vous n’en sortirez pas indemne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *