Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Raw Fury logo

Raw Fury profite d’octobre pour annoncer ses nouveautés

Partagez sur

Petite société suédoise créée en 2015, Raw Fury s’est distinguée récemment en éditant l’épopée artistique Sable, inscrivant définitivement son nom dans la liste des éditeurs de jeux indés. L’équipe d’une quarantaine de personnes profitait déjà d’un catalogue aux expériences tout aussi contemplatives et Raw Fury a annoncé une pléthore de nouveautés sur ses jeux ainsi qu’une surprise hollywoodienne étonnante.

Raw Fury logo

 

Petit éditeur dans l’eldorado nordique

Raw Fury, c’est avant tout un nom qui se fait de plus en plus connaître pour des productions indés remarquables. L’éditeur compte parmi ses fondateurs Gordon Van Dyke et Jonas Antonsson, l’un étant responsable d’un studio de développement (StumpySquid) et l’autre membre de l’Institut Nordique du Jeu vidéo qui a pour tâche d’accompagner et relever les besoins des développeurs. Une telle collaboration, pour bâtir un éditeur, fait forcément la différence dans le traitement des créateurs de jeux vidéo, et Raw Fury avoue ainsi des intentions plus proches des développeurs. Pour Gordon Van Dyke, le travail de Raw Fury depuis 2015 se situe à l’inverse des ambitions traditionnelles d’un éditeur :

“Nous pourrions aussi bien appeler ça un non-éditeur, du fait que le terme éditer, dans sa forme traditionnelle, ne convient pas avec ce que nous faisons. […] On tente de démonter la façon dont l’édition fonctionne traditionnellement.”

En outre, il est très important de noter l’appartenance géographique du studio, situé bien au nord de nos contrées. En doublant son nombre d’entreprises liées au secteur vidéoludique depuis 2014 et avec un chiffre d’affaire général de 2,3 milliards d’euros en 2019, la Suède témoigne en effet d’un essor non négligeable. On compte parmi ses figures emblématiques Mojang (Minecraft), King (Candy Crush), DICE, Paradox Interactive, Iron Gate (Valheim) ou encore Frictional Games (Amnesia). Point culminant de la spécificité suédoise, le groupe Embracer a récemment supplanté Ubisoft en devenant la société de jeux vidéo la plus précieuse.

Les raisons à ce succès nordique sont nombreuses : réforme “un foyer, un ordinateur” (possibilité de louer un ordinateur à son employeur), écoles technologiques nombreuses, cursus universitaire gaming, population connectée à 90%, etc. De quoi créer le nouveau cluster européen qui offre alors aux petits éditeurs comme Raw Fury un environnement très bénéfique.

Valheim

 

Des nouveautés pour préparer l’hiver

Mises à jour à gogo

L’éditeur couve ainsi en son sein une petite émulsion vidéoludique, qu’il arbore en ce mois d’Halloween avec des enrichissements généreux pour tout un tas de jeux de son catalogue.

Raw Fury annonce ainsi une traduction japonaise pour son RPG complexe Star Renegades, mais aussi un DLC, prévu au 24 novembre, qui permettra de mener des combats dans les terres de l’Imperium. Avant cela, deux nouveaux adversaires de fin de partie émergeront pour mieux piquer nos champions : le Dragoon et le Guarden.

Du coté de Per Aspera, le colonisateur martien s’entiche de nouveaux attraits pour la planète rouge, avec un DLC intitulé Green Mars. Dans la même idée, Surviving Mars apportait en 2019 le DLC Green Planet pour centrer l’attention sur un scénario de terraformation. À l’inverse de Paradox Interactive, Raw Fury a la générosité de faire toutefois de cet apport un don gratuit. Green Mars parade ainsi depuis le 21 octobre avec une végétation très verte et fournie, habitée par une vie animale inédite. Enfin, 11 nouveaux biomes ont été annoncés, pour complexifier encore plus l’installation de nos colons sur la rocheuse écarlate.

Per Aspera DLC Green Mars

 

Sorties timides

Raw Fury c’est aussi la majestueuse série des Kingdom Two Crowns. Aux rênes de son cheval, bourse d’or à la main, ce petit jeu propose de gérer notre royaume seul ou en coop, en bâtissant son château et tout ce qui va avec (fermes, camps d’entrainement, murailles, etc.) pour affronter plusieurs hordes de monstres à l’aspect globuleux. Avec le succès qu’on lui a connu, Kingdom s’est transporté par la suite au Japon médiéval (Shogun), dans des terres désolées (Dead Lands) et c’est maintenant l’occasion d’explorer les landes nordiques. Depuis le 21 octobre, la démo de Kingdom Two Crowns : Norse Lands est donc à la disposition des régents qui souhaiteraient se frotter au froid des royaumes du nord. On ne sait cependant pas encore la date de sortie de ce nouveau chapitre.

On note également la sortie du bâtisseur de cités, Townscaper, sur mobile depuis le 20 octobre. Raw Fury exprime ce choix très simplement : pour un jeu qui propose de créer sa cité comme on peindrait une toile, Townscaper se prête particulièrement bien aux transports, où l’esprit divague et peut alors s’inspirer de son environnement.

Enfin, le 26 octobre verra apparaître la version Director’s Cut de Kathy Rain. Sorti en 2016, ce point & click à l’ambiance de film noir s’enrichit de plus de 700 lignes de dialogue, de lieux inédits et d’un scénario étendu. À coup sûr, l’énigme criminelle en sera d’autant plus belle et il sera possible de retrouver ce nouveau contenu sur Steam, GOG, Android, iOS ou plus tardivement sur Switch.

Kingdom Two Crowns, démo de Norse Lands

 

Partenariats pour un Raw Fury en effusion

Dans le monde de l’édition et de la publication, les contrats et promesses d’engagement sont l’évidence pour amener plus loin ses ambitions. Ainsi, Raw Fury a annoncé son partenariat avec Bytten Studio, pour faire naître le projet vidéoludique Cassette Beasts.

Aux inspirations franchement “pokemonesques”, Cassette Beasts met en scène des combats de monstres dans un monde ouvert. Mais ici, pas de pokéball ou d’esclavage de petits animaux mignons, c’est vous qui devenez le monstre grâce à des cassettes de musique à trouver un peu partout. Les personnages ont aussi la possibilité de fusionner pour former, à la façon d’un Steven Universe, une nouvelle personnalité monstrueuse, plus puissante. Aucune date de sortie n’a été dévoilée, mais la bande-annonce porte en elle suffisamment d’excitation pour nous faire patienter.

Plus surprenant en revanche, Raw Fury s’est rapproché de la société hollywoodienne dj2 Entertainment, en signant un accord d’adaptation en films ou séries pour le catalogue du studio. Dj2 Entertainment n’en est pas à son premier projet en la matière, puisqu’il est à l’origine de Sonic le film et développe à l’heure actuelle des adaptations en série pour Tomb Raider, Disco Elysium ou Life is Strange. La boîte de production n’a cependant pas encore indiqué à quel titre de Raw Fury elle s’attaquera mais pourrait envisager Call of the Sea, Dandara, The Signifier ou Norco.

 

L’éditeur suédois profitait déjà d’une bonne réputation avec ses titres indés notables, mais il témoigne aujourd’hui d’une grande envie d’étendre plus encore ses ambitions. Il conserve une certaine générosité avec ses joueurs, à grands coups de DLC gratuits et compactes, tout en élargissant ses territoires de production. Raw Fury sera un acteur essentiel à surveiller dans le nouveau paysage européen qui se forme aujourd’hui.

Tags

Partagez sur

Phebus

J'aime me plonger jusqu'à l'os dans des choses que je ne connais absolument pas, pour rester curieux de tout, toujours le poing levé comme disait une chanteuse de mes folles années de jeunesse. Sinon je fais partie de cette secte, toujours plus réduite, qui croit en la sortie d'un Half-life 3 depuis vingt ans. J'ai cependant d'autres religions comme Dear Esther, Denis Villeneuve, Alien, les chats, le Japon ou la cuisine. Touche-à-tout en jeux vidéo, j'ai tout de même mes limites quand il s'agit de taper dans le ballon rond ou m'infliger du golf ô combien dynamique. Entre toutes ces choses, j'aime malgré tout un peu d'instinct primaire, en me défoulant sur un FPS en ligne, ça finit toujours une journée en beauté. J'aime à penser que j'aurai pu faire une carrière inimaginable dans l'Esport et devenir celui qui connaît le jeu vidéo mieux que tout le monde (pathétique fierté humaine).

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Raw Fury profite d’octobre pour annoncer ses nouveautés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *