Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Narration cryptique

Qu’est-ce que la narration cryptique ?

Partagez sur

La narration, traversant les âges et les civilisations, touche à de nombreux domaines : la littérature, le cinéma, la peinture, etc. En somme, toutes les formes de l’art sont concernées. Par conséquent, considéré comme une forme d’art émergente, le jeu vidéo n’y échappe pas non plus.

Parfois, la narration représente le cœur même du gameplay – je pense notamment aux productions de Quantic Dream, Telltale Games ou encore à la récente série The Dark Pictures -, parfois certains genres ne s’y prêtent pas. Street Fighter et Tekken, deux séries d’anthologie, sont prévus à la base pour de l’arcade et non dans l’objectif de créer un univers scénaristique. Mais dans leur dernier opus respectif, tous deux proposent une sorte de mode aventure qui introduit dans le jeu une dimension de narration. Or, dans cet article, mon but n’est pas de vous présenter tous les types de narration qui existent dans les jeux vidéo mais plutôt de m’arrêter sur celui qui a retenu mon attention : la narration cryptique.

 

Des non-dits et symboles évocateurs

Journey_2Cette curiosité m’est venue en parcourant les couloirs cauchemardesques du navire de Little Nightmares. Alors qu’il n’y a aucun dialogue, aucune interface, aucune indication écrite dans le jeu, j’arrivais plus ou moins à en comprendre les enjeux et à appréhender mon environnement. Voilà tout l’intérêt de la narration cryptique : faire passer un message aux joueurs à travers des non-dits, des symboles et parfois laisser libre cours à l’imagination voire à l’interprétation.

Le jeu Journey en est un parfait exemple. Tout au long de notre périple désertique, aucun dialogue n’est mis en place, hormis des visions qu’il nous faut déchiffrer tel l’archéologue découvrant les peintures d’une grotte ancienne. Cependant, en faisant le jeu en ligne droite, sans prendre le temps d’explorer, nous passons à côté de fresques dissimulées, parfois indispensables à la compréhension de notre environnement. Sans chercher la première fresque, il est difficile de comprendre qu’un cimetière puisse se situer sous nos pieds. Journey nous forcerait presque à sur-interpréter afin de donner un sens à ce voyage. Pourquoi vouloir absolument atteindre cette montagne ? Est-ce un pèlerinage ? Certains pourraient y voir une métaphore du cycle de la vie.

BloodborneAutre exemple et qui n’est pas des moindres : Bloodborne. Dernier bébé des Soulsborne (Demon’s Soul et série des Dark Souls), il a su marquer les joueurs au fer rouge tant l’univers développé est réussi. Sa narration environnementale, jouant beaucoup sur les détails, s’en retrouve étouffée par leur aspect cryptique. Tous ces mythes et légendes créés autour de Bloodborne jouent un rôle considérable dans le flou scénaristique du jeu. Il faut dire que l’influence Lovecraftienne qui émane de l’œuvre de Miyazaki y est pour quelque chose. Le mysticisme, l’ésotérisme, la folie, autant de thématiques soulevées par Bloodborne forçant le joueur à se questionner, à démêler le vrai du faux. Dans cet exercice, le jeu excelle, piochant dans divers genres de narration. Ce n’est pas le cas de tous, certains tirant parfois un peu trop sur la corde.

 

Une partie d’un tout

Little Nightmares

Oui, la narration cryptique n’est pas si facile à appréhender puisque l’on peut vite s’y perdre à vouloir ne donner que trop peu d’informations. Pour en revenir à Little Nightmares, malgré le contexte environnemental assez facile à discerner, trop d’interrogations sont présentes après avoir bouclé le jeu. Les origines de notre personnage et le « pourquoi du comment » ne sont aucunement énoncés. D’ailleurs, notre objectif final nous est inconnu tout le long, tout comme les intentions des différents personnages rencontrés, ce qui rend confus le joueur quant à l’intérêt de l’histoire cachée.

La narration cryptique ne représente pas un élément autonome, puisqu’elle doit, pour fonctionner, s’associer à d’autres manières d’énoncer le scénario du jeu. La narration environnementale et celle qui joue sur les détails en sont de bons compléments parce qu’elles contribuent à maintenir la part de mystère et de sens caché. Je mets cependant un point d’honneur à rappeler que le terme de « narration » est une notion abstraite et qu’un jeu vidéo doit être pris dans son entièreté, sans prendre les éléments séparés les uns des autres. Certains genres de narration fonctionnent parfois mieux avec des univers vidéoludiques particuliers tout comme Journey s’appuie plus facilement sur la narration cryptique que Little Nightmares.

Tags

Partagez sur

Guii_

Hey ! Moi c'est "Guii", le p’tit dernier en date. Toujours présent pour vous faire partager ma passion et ma bonne humeur. Le jeu vidéo fait partie de ma vie depuis ma plus tendre enfance. Il représente pour moi une des formes d’art les plus complètes, capable de rassembler plusieurs domaines tels que la musique, l’écriture, l’animation…et le game design. The Last of Us et Journey sont les deux jeux qui m’ont le plus marqué. J’aime aussi suivre l’Esport et notamment celui de League of Legends. Je vous souhaite à tous et toutes de passer un bon moment sur Jeu.video !

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Qu’est-ce que la narration cryptique ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *