Feeding Ankama Krosmonote 28 octobre 2022

Feeding : Ankama et l’accessibilité de ses oeuvres.

Partagez sur

Si vous avez vécu en direct, sur Twitch, l’évènement KROSMONOTE de la société Ankama le vendredi 28 octobre 2022, vous avez vu aussi une traduction en direct dans la langue des signes. Sourds, Malentendants et toutes personnes familières à cette langue à part entière ont pu constater une certaine spontanéité dans la traduction. Pour la société Ankama, l’inclusion et l’accessibilité sont des engagements clés. Nous avons eu la chance de rencontrer Djinn Directeur marketing et communication d’Ankama, Vivien Fontvieille Sourd et Traducteur-Interprète en Langue des Signes ainsi que l’équipe chargée de la traduction de l’évènement sur Twitch et nous avons donc parlé du Feeding.Krosmonote Djinn et Vivien

Qu’est-ce que le Feeding ?

Le Feeding est un processus d’interprétation entre personnes Sourdes et entendantes ayant pour objectif de retransmettre des informations ou des dialogues naturellement. Pour ce faire, un interprète Entendant capte un message via l’ouïe et le communique de manière simplifiée à un interprète Sourd, ce dernier va naturellement l’adapter dans sa langue. L’intérêt du feeding est l’inclusion et l’interactivité. En effet, les messages seront retransmis simplement et de manière dynamique aux spectateurs Sourds et Malentendants.

L’inclusion chez Ankama.

Chez Ankama, l’inclusion est une mission. Entreprise de création numérique française depuis 2001, il est clair que chez Ankama, le divertissement se doit être accessible à tous. La pandémie de Covid-19 et les confinements ont mis en lumière la volonté du Studio de vouloir accompagner les joueurs pendant cette période difficile via des événements internes aux jeux (Dofus, Wakfu) et des semaines gratuites. Il était aussi très important que la communication d’Ankama soit tout aussi accessible pour les sourds que les entendants. C’est à travers plusieurs émissions sur internet qu’Ankama a adopté une communication inclusive, il était naturel que le format évolue afin d’améliorer l’expérience des spectateurs Sourds. Aujourd’hui, Ankama est la première entreprise de transmédia française à utiliser le Feeding.

Adapter une langue à une œuvre ou un média.

Comme pour toutes adaptations d’une œuvre ou d’un média à une autre langue, qu’elle soit orale ou visuo-gestuelle, un travail en amont est nécessaire. Pour une interprétation des plus qualitatives, il est important que les interprètes Sourds et Entendants s’imprègnent de l’univers des créateurs. C’est à travers de nombreux échanges, de veille informationnelle, de visite des locaux et de rencontre des équipes que Vivien Fontvieille a pu absorber l’univers d’Ankama, saisir et adapter le vocabulaire.  Une fois tout le monde imprégné, les équipes d’interprètes et le communicant organisent l’adaptation. Les bons échanges en interne et la communauté de joueurs viennent enrichir l’expérience. Cela permet aujourd’hui à Ankama d’avoir une communication spontanée aussi bien avec les Sourds que les Entendants.

C’est avec beaucoup d’engagement qu’Ankama nous a présenté sa volonté d’être une entreprise de divertissement ouverte au plus grand nombre. Que ce soit à travers l’utilisation du Feeding, une communication dans plusieurs langues, des jeux jouables uniquement à la souris ou sur tablette, il est clair que l’accessibilité des œuvres est un principe fondamental dans les différents processus de création de l’entreprise.

Merci à Ankama de nous avoir invités pour nous faire découvrir et partager cette expérience.

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Feeding : Ankama et l’accessibilité de ses oeuvres.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *