Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
Une wesh soeur

Derrière l’écran – Roxane, influenceuse militante : briser le silence et rendre accessible la sororité

Partagez sur

Lors de la journée de la femme digitale, nous avons pu interviewer plusieurs femmes du monde du numérique et des jeux vidéo. Après Lucrezia, étudiante en Game Art, aujourd’hui nous vous proposons de partir à la rencontre de Roxane, une jeune femme militant pour la cause du féminisme. Depuis l’été 2019, Roxane tient un compte Instagram nommé @wesh_soeur.

 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Roxane, j’ai 34 ans et je vis dans le Nord de la France. Je suis une femme hétéro et je tiens le compte féministe militant @wesh_soeur.

 

En quoi consiste ton compte Instagram ?

Je tiens depuis juillet 2019 le compte instagram @wesh_soeur, un compte militant féministe. En effet le féminisme évolue à chaque génération, on appelle ça des “vagues”. Voici un petit résumé rapide :

  • Première vague : c’est la vague des droits et de l’égalité. Ça s’est passé pendant la révolution industrielle (XIXe siècle) où les suffragettes se sont battues pour le droit de vote et le droit au travail des femmes. Elles ont permis aux femmes d’exister en tant qu’actrices de la vie économique et sociale.
  • Deuxième vague : c’est le mouvement de libération des femmes à partir des 30 glorieuses où elles ont obtenu l’autonomie des corps avec l’obtention du droit à l’avortement et à la contraception.
  • Troisième vague : c’est la convergence des luttes et la reconnaissance de l’oppression générale des opprimé/e/s. C’est une lutte pour l’égalité des genres, l’anti-racisme et aussi la reconnaissance de la communauté LGBTQIA+.

Tout cela nous amène à l’actuelle quatrième vague qui reprend tous ces éléments mais se revendique comme la vague 2.0 où internet au sens large et les réseaux sociaux plus particulièrement deviennent le nerf du combat féministe. C’est via cette vague que les violences et les inégalités sont mises en avant grâce à internet (je parle notamment des mouvements #metoo, #ubercestover, #balancetonporc, #metooinceste et plus récemment, #balancetonscienceporc).

Voilà ceci étant dit, je me revendique de cette quatrième vague, et ce que je cherche à faire via Instagram, c’est offrir un espace de parole sur ce compte pour mettre en avant la parole et les violences que subissent les opprimé/e/s.

Le thème général du compte c’est la sororité, et au sens large l’adelphité (soutien entre personnes quelque soit leur genre). Je mets en avant le manque de sororité ou au contraire les actions mettant en avant la sororité dans notre société.

Témoignage @wesh_soeur
Je m’explique, les femmes (et les personnes opprimées), nous sommes éduquées à une réelle mise en concurrence, on n’apprend pas aux fillettes le soutien, on leur apprend à être en concurrence entres elles. Cela se voit notamment en généralisant, les garçons font du foot (sport d’équipe) et les filles de l’équitation (individuel).

Bien sûr c’est un cliché, mais c’est aussi une réalité. On n’apprend pas aux femmes à se soutenir. Plus tard dans le monde du travail cela se ressent beaucoup, il n’y a qu’à voir l’expression “ambiance de filles”, cela nous ramène à un esprit de ragotage et de concurrence, ce qui n’est pas le cas dans les environnements masculins.

J’essaie donc à ma façon de planter ma graine, que c’est par l’entraide et la fin des rivalités que le monde pourra avancer. Ça c’est pour le fond militant, mais ce que j’aime surtout, c’est un espace ou je dialogue avec plein de personnes différentes. On rigole aussi beaucoup (je les appelle les chatons) et avoir cet espace de bienveillance ça fait beaucoup de bien.

 

Pourquoi tu as créé ce compte Instagram ?

Témoignage wesh soeurÀ la base, je l’ai créé pour me défouler. C’était très égoïste et égocentrique (je ne pensais pas qu’il grandirait à ce point). En juillet 2019, j’étais au plus bas, burn out et harcèlement professionnel (par des femmes), rupture amicale, tout cela m’a fait sombrer dans un état dépressif qui a duré environ un an. J’avais besoin d’extérioriser tout ce mal-être, tout ce manque de sororité que j’avais vécu.

J’ai donc créé ce compte où je pouvais m’exprimer sans crainte sur mon vécu et sur ce qui m’a fait mal, d’ailleurs quand on remonte au tout début du compte, les cinquante premiers témoignages sont de moi. Puis en fait ce compte a résonné chez beaucoup de monde, et les personnes se sont mis à me raconter leurs expériences, c’est ce que je poste maintenant.

 

Peux-tu donner un conseil aux femmes qui souhaiteraient établir ce genre de projet ?

Je conseillerais deux choses en fait, il faut s’armer psychologiquement, le milieu militant est violent. Parfois, je recevais des témoignages d’une violence inouïe et je mettais pas mal de temps à m’en remettre, puis j’ai appris à prendre du recul, à m’armer.

D’autre part, il faut rester soi-même avec ses failles, son niveau de connaissances, il faut rester humble. On apprend au fur et à mesure, et savoir se remettre en question et accepter ses erreurs permet d’apprendre et d’avancer.

Par exemple, au début de ce compte, je n’avais aucune idée des sujets liés à la transidentité. J’ai fait un post ou j’ai parlé de protection féminines (pour les règles). On m’a rapidement remise à ma place que certains hommes ont leurs règles. Les hommes trans. Ça peut paraître bête mais juste quand ta culture sur le sujet est de zéro, bah tu fais l’erreur. Du coup je me suis renseignée sur des comptes militants qui démocratisent le sujet, et j’ai appris. J’apprends tous les jours et c’est tellement empouvoirant !

 

Que penses-tu d’une initiative comme la journée de la femme digitale ?

Je trouve ça génial ! Mettre en avant les femmes du monde digital c’est une initiative au top. Quand on pense à toutes ces femmes qui ont participé à la création du monde digital d’aujourd’hui et qui ont longtemps été ignorées (place aux zhommes !) ça permet de rééquilibrer un peu les choses !

 

Roxane a permis à diverses personnes de pouvoir s’exprimer, alors qu’elles n’avaient peut-être pas le courage de le faire. La vision de certains évolue grâce à ces témoignages, cela permet de faire avancer les choses. Je vous invite, si vous adhérez à la cause du féminisme, à suivre le compte @wesh_soeur de Roxane. Elle vous y accueillera à bras ouvert ! Celui-ci compte plus de 28 000 abonnés et presque mille témoignages.

Tags

Partagez sur

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Derrière l’écran – Roxane, influenceuse militante : briser le silence et rendre accessible la sororité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *