Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups ! Lootmygame.com - Faites vous plaisir pour seulement 0.50€, La box gaming gagnante à tous les coups !
YSIX ban

Ys IX : Monstrum Nox – Une stupéfiante aventure carcérale

Après un huitième épisode plutôt bien reçu par la critique et les joueurs, le studio Falcom est de retour pour YS IX : Monstrum Nox sur PS4. Cette nouvelle aventure de l’intrépide Adol sera-t-elle à la hauteur?

 

Balduq, ton univers impitoyable

En tant que grand amateur de J-RPG, j’ai toujours apprécié leur capacité à faire voyager les joueurs dans d’autres univers, à traverser les terres et les océans de mondes inconnus accompagnés de personnages rencontrés tout au long du chemin. Dans YS IX : Monstrum Nox, quand Adol arrive dans la ville de Balduq, on pourrait croire que le voyage ne fait que commencer. Que Nenni.

Balduq est célèbre pour son immense prison et vos anciennes frasques d’aventurier vont vous mener droit dans ses geôles. Pire encore, à la sortie la prison, Adol est victime d’une malédiction qui l’empêche purement et simplement de quitter la ville.

Balduq est votre Alpha et votre Omega, et sa prison est la clef de toutes vos réponses. Si faire un séjour en prison est récurrent dans les RPG, mettre ce lieu au centre de toute l’intrigue d’un jeu est un choix audacieux mais que le titre assume sans complexe.

Ys IX: Monstrum Nox_20210211202252

L’imposante prison de Balduq vous suit comme une ombre

 

Monstrum & Cie

Dans son malheur, notre héros reçoit tout de même de mystérieux pouvoirs lui permettant de devenir le Roi Rouge, un Monstrum chargé d’éliminer les créatures de la Nuit de Grimwald. Dans cette tâche, vous serez aidé par cinq autres individus portant le même fardeau que vous. Phénomène aussi étrange qu’impitoyable, la Nuit de Grimwald est une dimension parallèle réservée aux Monstrums dans laquelle ces derniers doivent empêcher des démons nommés Larvas de pénétrer notre monde.

Pourquoi Balduq ? Pourquoi vous? Qui sont ces autres Monstrum que vous retrouvez à chaque fois que le Grimwald fait son apparition ? Toutes ces questions semblent trouver leurs réponses dans la prison. Ainsi, au fur et à mesure que vous découvrirez Balduq, ses habitants et sa situation politique, Ys IX vous fera inlassablement revenir arpenter les couloirs de cette satanée forteresse pénitentiaire.

 

Une progression à l’ancienne

Au début, Adol ne peut pas accéder à tous les quartiers de la ville. Sa malédiction a érigé sur son chemin des barrières maléfiques. Pour s’en débarrasser, il faudra accumuler des points Nox, soit en terrassant des larvas, soit en accomplissant des quêtes annexes. Ensuite, vous aurez la possibilité d’affronter une Nuit de Grimwald spéciale pour faire tomber la barrière.

Le jeu vous demande donc littéralement de faire des quêtes si vous voulez briser un mur invisible. Ce n’est pas très subtil mais, la plupart du temps, l’histoire et la narration sont suffisamment efficaces pour nous faire oublier ce détail.

 

Ensemble face à la nuit

Découpé en chapitres, le scénario progresse en abordant diverses thématiques (les inégalités sociales, la vengeance, la maladie) tout en nous faisant découvrir les personnages qui nous accompagnent dans la Nuit de Grimwald.

Au détour d’une nouvelle intrusion dans la prison, les rebondissements s’enchaînent et l’on découvre des enjeux plus complexes qu’on aurait su l’imaginer.

Ys IX: Monstrum Nox_20210211203850

La Taverne Dent-de-Lion est le Q.G secret des Monstrums

 

Si la prison est votre objectif, votre base est votre propre taverne située au cœur de la ville. Chaque personnage recruté au cours de l’histoire ou des quêtes annexes s’y trouve, un peu à la manière d’un Suikoden. Leurs désirs et leurs doutes trouvent un écho dans votre quête et vous avancez ensemble, pour survivre dans Balduq, pour mettre fin à la Nuit de Grimwald.

En resserrant l’histoire autour d’un même lieu stratégique, le jeu densifie aussi les liens entre les personnages et éparpille moins son propos. Ys IX est rythmé, engageant et doté d’une intrigue rondement menée.

 

Les Avengers de Grimwald

Ce rythme se ressent jusque dans votre exploration des rues de Balduq. Les pouvoirs des Monstrums vous procurent des dons particuliers qui vous permettront progressivement de faire des doubles sauts, de grimper sur les murs ou encore de planer dans les airs.

Les monstrums sont comme des super héros et même leur apparence change quand ils utilisent leurs pouvoirs. Leurs capacités rendent les phases de déplacement très agréables et aériennes. On court, on saute, on s’accroche, on plane. Bref, cela tranche radicalement avec la rigidité de nombreux J-RPG qui n’offrent que peu d’options ou multiplient les actions contextuelles (coucou Final Fantasy VII Remake). Manier Adol et les autres Monstrums est un vrai plaisir, que ce soit dans la ville, les donjons ou les combats.

Ys IX: Monstrum Nox_20210211202305

 

Des combats toujours aussi efficaces

Dans la lignée des derniers épisodes de la franchise, Ys IX propose des affrontements en temps réel dans lesquels vous pouvez frapper, bloquer, esquiver ou déclencher des coups spéciaux. Sous certaines conditions, vous activez un mode extra pour augmenter votre puissance et lâcher votre ultime attaque sur vos ennemis.

Tout s’effectue de manière très dynamique et vous pouvez passer d’un personnage à un autre en une seule touche. Chacun d’entre eux possède ses forces et ses faiblesses mais tous sont utiles et agréables à jouer.

À l’instar des Artes de la série Tales Of, les coups spéciaux évoluent, se débloquent au fur à mesure et peuvent être attribués aux boutons de votre choix. Ce qui laisse une bonne dose de personnalisation à votre approche des combats.

Avec ce système très nerveux et spectaculaire, on prend un vrai plaisir à occire les monstres et les gigantesques boss qui nous font face.

YSIX1

 

Rixes nocturnes

Lors de la Nuit de Grimwald, vous aurez accès à des séquences de combat un peu spéciales. Vous devrez soit défendre un artefact nommé Titanite contre des vagues successives d’ennemis, soit anéantir tous les cristaux de Larvas présents dans une arène.

En récoltant certains objets, vous aurez la possibilité d’augmenter votre titanite ou encore de placer des pièges pour les ennemis. Ce petit aspect Tower Defense, même s’il n’est pas très développé, vient encore rythmer davantage notre aventure.

Si jamais vous sentez une baisse de régime, laissez-vous porter les morceaux épiques de la Falcom Sound Team. La nuit de Grimwald vit au rythme du rock progressif et les amateurs de Castlevania apprécieront.

 

Une réalisation en retrait

Vous l’aurez compris, on ne s’ennuie jamais dans Ys IX. L’histoire émeut, interroge et l’exploration, ainsi que les combats, sont passionnants. On en oublierait presque une réalisation un peu vieillotte sur certains aspects.

Si le chara design fonctionne plutôt bien, les environnements sont, eux, plutôt ternes et pas franchement détaillés. La prison et les donjons s’en sortent à peu près mais le jeu se prend les pieds dans le tapis quand il essaye de proposer des zones plus ouvertes aux abords de la ville. Il aurait mieux valu rester dans les murs de la ville.

Le jeu souffre aussi d’un léger manque de difficulté. Pour avoir un minimum de challenge, il m’a fallu mettre le jeu en Hard. On comprend l’intention de Falcom de proposer une expérience sans temps mort ni frustration, mais on en perd un peu la dimension tactique proposée par les différentes phases de combat.

Ys IX: Monstrum Nox_20210211204738

 

Ys IX : Monstrum Nox est une valeur sûre du J-RPG

Aux abords de la prison de Balduq, drapé dans la nuit de Grimwald, je n’ai pas vu le temps passer et je suis allé de surprise en surprise aux côtés d’Adol et ses compagnons. Avec des bases solides et une écriture originale, Falcom signe une valeur sure du genre, malgré un moteur graphique qui affiche ses limites. En attendant un Tales of Arise qui tarde à montrer le bout de son nez, Ys IX : Monstrum Nox fera le bonheur de tous les fans de J-RPG.

Retrouvez ce jeu au meilleur prix chez notre partenaire, GoCleCD.fr

Tags

Partagez sur

Sgtkabukimen

Prêtre gamer du Soleil Levant depuis deux décennies, j’aime manier la gunblade, le megabuster, et le fouet pour faire des passes d’armes avec des Cyborg Ninja Vampire dans les ruines de Neo Tokyo. Je délaisse de temps en temps mon cher Japon pour me livrer aux joies du jeu indépendant et exterminer des hordes d’aliens avec l’unité XCOM.

Vous aimerez sûrement ces articles...

Réactions sur l\'article “Ys IX : Monstrum Nox - Une stupéfiante aventure carcérale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *